La Fondation Riopelle fait un don historique de plus de 120 millions de dollars canadiens au Musée national des beaux-arts du Québec

Partager :

Alors que Québec s’apprête à célébrer en 2023 le centenaire de Riopelle, l’un de ses artistes les plus illustres, la Fondation Jean Paul Riopelle vient de confirmer un don exceptionnel au Musée national des beaux-arts du Québec d’une valeur totale estimée à plus de 120 $ millions de dollars canadiens (82.6 millions d’euros). Ce don le plus important jamais annoncé dans l’histoire de la philanthropie québécoise comprend une aide de 20 millions de dollars canadiens (13.8 M euros) pour la création d’un nouveau pavillon dédié à l’artiste dans le complexe du MNBAQ. Cette extension est également financée à la même hauteur par le gouvernement du Québec et par un apport complémentaire de la fondation  du musée.

Le don majeur de la Fondation Jean Paul Riopelle comprend plus de 60 œuvres d’art de Jean Paul Riopelle, évaluées à plus de 100 millions de dollars canadiens au total, ainsi que 20 millions de dollars en mécénat pour permettre la création d’un nouveau pavillon au sein du MNBAQ.

L’Espace Riopelle (titre provisoire) sera installé au cœur des plaines d’Abraham, dans la capitale du Québec.

Ces œuvres viendront enrichir la collection du MNBAQ, déjà la plus importante collection publique de l’artiste dans le monde, comprenant près de 450 œuvres d’art, peintures, œuvres sur papier, sculptures ainsi que techniques mixtes.

Cinq membres des familles fondatrices de la Fondation Jean Paul Riopelle, soit Michael J. Audain, André Desmarais, France Chrétien Desmarais, Pierre Lassonde et Yseult Riopelle marquent ainsi l’histoire et viennent enrichir considérablement la Collection d’art québécois du MNBAQ.

« La Fondation Jean Paul Riopelle est très fière de s’associer au Musée national des beaux-arts du Québec et au gouvernement du Québec afin de réaliser cet important projet qui assurera le rayonnement du legs inestimable de Riopelle pour les générations à venir. L’artiste rêvait depuis longtemps de voir un tel projet se concrétiser et, à l’aube des célébrations de son centenaire, c’est le plus beau cadeau et la plus belle reconnaissance que nous puissions lui faire. Riopelle est sans contredit l’un des artistes les plus marquants de son époque et nous sommes comblés de savoir que la nation québécoise, à travers le MNBAQ, lui dédiera un lieu à la hauteur de son impressionnante contribution à l’histoire de l’art du Québec, du Canada et du monde entier. Nous remercions chaleureusement tous les partenaires engagés pour leur précieuse collaboration qui permettra bientôt de faire du rêve de Riopelle une réalité ». Michael J. Audain, président et cofondateur de la Fondation Jean Paul Riopelle et membre du groupe de mécènes à l’origine de ce don historique.

  • Un nouveau pavillon co-financé par la Fondation, le gouvernement et le musée

Le gouvernement du Québec versera également 20 millions de dollars canadiens à ce grand projet patrimonial, a annoncé le premier ministre du Québec, François Legault lors d’une conférence de presse tenue au MNBAQ en présence de représentants de la Fondation Riopelle et d’autres invités.

Cette somme s’ajoutera au don de 20 millions de dollars canadiens des familles fondatrices de la Fondation Riopelle pour la construction d’un nouvel espace entièrement dédié à l’artiste québécois Jean Paul Riopelle.

La Fondation du MNBAQ versera également 2,5 millions de dollars canadiens pour une nouvelle scénographie pour l’un des chefs-d’œuvre de la Collection Riopelle du Musée, L’Hommage à Rosa Luxemburg (offert au MNBAQ par Riopelle lui-même en 1996), dans le cadre du nouveau pavillon.

  • Un budget de près de 143 millions de dollars canadiens

Pour mettre en valeur ce que va devenir la collection du MNBAQ, la plus grande collection publique au monde d’œuvres de Riopelle, un nouveau pavillon affichant une signature architecturale singulière et « répondant aux normes de conception, de muséologie et de conservation les plus strictes au monde » sera donc érigé par le MNBAQ sur les plaines d’Abraham, pour un coût total estimé à près de 143 millions de dollars canadiens (98.4 millions d’euros).

Le financement déjà apporté par la Fondation Riopelle, le gouvernement du Québec et la Fondation du MNBAQ sera complété par le musée et ses partenaires publics et privés.

Avec une vue imprenable sur le vaste parc qui l’entoure et sur le fleuve Saint-Laurent au loin, l’Espace Riopelle offrira de nombreux espaces d’exposition permettant de mettre en valeur des dizaines de chefs-d’œuvre de l’artiste de renommée mondiale.

Conformément aux exigences du gouvernement du Québec, un concours d’architecture sera organisé.

  • Centenaire de l’artiste

Les travaux de construction débuteront en 2023, l’année du 100e anniversaire de Riopelle. L’inauguration du nouveau pavillon est prévue pour 2025.

Cette inauguration clôturera les célébrations nationales et internationales du centenaire de Riopelle, qui débuteront à l’automne 2022.

Une foule d’expositions, de spectacles divers ainsi que des activités éducatives et commémoratives sont prévues tout au long de l’année 2023 au Canada et dans le monde, avec des tournées prévues jusqu’en 2025. Montréal, où l’artiste est né, accueillera de nombreuses premières d’événements artistiques et de grands projets d’institutions et d’artistes prestigieux lors de ces célébrations du centenaire.

  • Le rêve de Riopelle enfin accompli

L’histoire d’amour entre Jean Paul Riopelle et le MNBAQ n’est pas nouvelle. Dans les années 1980, l’artiste rêvait d’installer dans l’actuel pavillon Charles-Baillairgé (anciennement la prison de Québec) un espace d’exposition consacré à son travail en dialogue avec le travail d’autres artistes.

Avec le nouvel espace, son rêve deviendra donc bientôt réalité.

« Un lien unique unit Riopelle au MNBAQ. Reconnaissant et enthousiaste de ce legs remarquable et sans précédent, qui marquera l’histoire du mécénat au Québec, le MNBAQ est fier de lui offrir sa maison. Ce projet viendra façonner de façon significative l’avenir de notre institution. Je peux déjà vous dire que le nouveau bâtiment signature s’intégrera harmonieusement à notre complexe muséal et qu’il exploitera pleinement son site exceptionnel. Le dialogue entre l’architecture et le parc sera privilégié afin d’offrir aux œuvres de Riopelle un site faisant écho à sa source d’inspiration première : la nature. La notion de territoire, indissociable de l’identité québécoise et des œuvres de l’artiste, sera aussi au cœur de cette inspiration. Nouvelle plateforme d’interaction, ce lieu servira la mission du MNBAQ, en favorisant des dialogues inédits entre l’œuvre de Riopelle et plusieurs artistes de toutes les disciplines ». Christiane Germain, présidente du conseil d’administration du Musée national des beaux-arts du Québec.

À propos de la Fondation Jean Paul Riopelle

Imaginée par l’artiste dès les années 1960 et fondée en 2019 par un groupe de philanthropes canadiens, soit Michael J. Audain, O.C., O.B.C., Yseult Riopelle, Pierre Lassonde, C.M., G.O.Q., André Desmarais, O.C., O.Q., l’honorable Serge Joyal, CP, OC, OQ, MSRC, Ad.E ainsi que John R. Porter, CM, OQ, C.LH, O.AL, MSRC, Ph.D., la Fondation Jean Paul Riopelle a pour mission de célébrer et perpétuer la vision et l’œuvre de Riopelle au Canada et dans le monde entier, de soutenir et inspirer les artistes de la relève en arts visuels, d’encourager l’exploration et l’expérimentation en matière de création, et d’en promouvoir l’enseignement et l’apprentissage. La Fondation agit également à titre de centre de recherche et d’analyse en matière de documentation, publication et discours relatifs à l’œuvre de Jean Paul Riopelle. L’année 2023 marquera le centenaire de Jean Paul Riopelle, animée d’un audacieux programme de célébrations déployées au Canada et à l’international. www.fondationriopelle.com

SOURCES: Fondation Jean Paul Riopelle (CP), MNBAQ (CP), presse

PHOTOS: Fondation Jean Paul Riopelle, MNBAQ

Date de première publication: 06/12/2021

Partager :

Leave a Comment