Covid-19 / La Fondazione Prada étend son programme culturel et ses contenus sur tous ses réseaux numériques

Dans le contexte de fermeture de lieux culturels liées à la crise du Covid-19, la Fondazione Prada de Milan a décidé « d’accroître et réinventer sa présence numérique en réponse à la fermeture temporaire des espaces d’exposition ».


Dans le but de transformer une période de crise en opportunité d’étude et d’analyse, la Fondazione Prada annonce vouloir « expérimenter de nouveaux modes de fonctionnement et de communication ».

« La question qui nous anime – à quoi sert une institution culturelle? – devient un nouveau défi, dans un contexte où la culture est non seulement utile et nécessaire, mais doit être vécue comme quelque chose d’engagement et d’attrait pour les visiteurs «éloignés». Sans public physique, il est essentiel de créer de nouveaux langages pour ne pas garder le silence » explique la Fondation.

Le site Web de la Fondazione Prada (fondazioneprada.org) et ses médias sociaux (Instagram, Facebook, Twitter, Vimeo et Youtube) se transforment ainsi en « un laboratoire d’idées, une plate-forme flexible dans laquelle tester de nouveaux formats et codes qui pourront se développer en une autre voie à l’avenir, au-delà de l’urgence actuelle ».

. Avec «Glossaire», la Fondazione Prada explore de manière critique ses archives. Grâce à l’élaboration d’une liste de quelques mots clés, le «glossaire» est créé pour analyser l’histoire et l’identité de la fondation. Chaque entrée regroupe plusieurs projets réalisés depuis 1993 dans différents domaines: art, cinéma, danse, musique, architecture et philosophie et renvoie vers des images d’archives et des vidéos, des textes inédits, des extraits de catalogues et des revues de presse, des pistes thématiques et des dialogues idéaux entre différentes activités seront établis.

. «Inner Views» remplace la visite physique des trois expositions récemment ouvertes «The Porcelain Room», «Storytelling» et «K» à travers une expérience virtuelle d’apprentissage et de connaissance. De nouvelles interviews, images, vidéos et focus sur des expositions uniques rapprochent le public du contenu des trois projets dans une perspective intérieure, intime et engageante.

. Avec «Outer Views», la fondation élargit ses horizons à ce qui se passe en dehors de ses propres locaux. En particulier, il documente la contribution scientifique et curative apportée par les remarquables œuvres de la Collezione Prada prêtées à des institutions et musées internationaux à l’occasion d’expositions de groupe et solos, comme les récentes rétrospectives de Donald Judd, Richard Artschwager et Bruce Nauman.

De nouvelles activités éducatives

Lors de la fermeture temporaire des espaces d’exposition, les projets Cinéma, les ateliers de l’Accademia dei bambini et les activités éditoriales inventent de nouveaux modes de concrétisation et de participation de notre public.

Le programme cinématographique «Perfect Failures», conçu par la Fondazione Prada et MUBI, sera disponible à partir du 5 avril sur un service de streaming spécial.

Le projet sera accompagné d’une nouvelle section du site Web de la Fondazione Prada qui offre des documents originaux, du contenu natif, des informations sur des films sélectionnés et des curiosités sur les réalisateurs, de Billy Wilder à Kelly Reichardt, seront inclus.

«Accademia Aperta» est un projet vidéo à travers lequel Accademia dei bambini retrace les ateliers conçus par des «maîtres» (architectes, éducateurs, artistes, scientifiques, réalisateurs et musiciens) au cours des 5 dernières années. La publication de documents, en partie inédits et organisés selon des domaines thématiques, devient l’occasion de redécouvrir le caractère expérimental et innovant de l’Accademia dei bambini, le projet de Fondazione Prada créé pour les enfants et développé en 2015 par la neuropédiatre Giannetta Ottilia Latis, aujourd’hui organisée par un pédiatre et néonatologue Gabriele Ferraris.

Un nouveau service de podcast

«Lectures» est une nouvelle initiative éditoriale impliquant la création de podcasts téléchargeables depuis une plateforme liée au site Internet de la fondation.

Le public italien pourra écouter gratuitement la lecture d’extraits de livres publiés par la fondation depuis 2012.

«Lectures» deviendra une vaste anthologie audio, destinée à grandir et comprenant plus de 50 essais critiques et textes narratifs d’auteurs tels que , Nicolas Bourriaud, Benjamin HD Buchloh, Massimo Cacciari, Simon Castets, Germano Celant, Christoph Cox, Charles Esche, Emilio Gentile, Alison Gingeras, Jonathan Griffin, Boris Groys, Udo Kittelmann, Rachel Kuschner, Roxana Marcoci, Glenn Phillips, Salvatore Settis, Ali Smith et bien d’autres.

 

SOURCE: Fondazione Prada

PHOTOS: Fondazione Prada

Date de première publication: 18/03/2020

Confinement : le ministère de la culture français lance l’initiative #CultureChezNous

Faute de visiteurs réels, éloignés par le virus, les musées chinois diffusent leurs expositions en ligne

Laisser un commentaire