Avec Google Arts & Culture, le Centre Pompidou offre un voyage numérique inédit autour de l’œuvre de Kandinsky

Le 10 février 2021, le Centre Pompidou a dévoilé une collaboration inédite avec Google Arts & Culture autour de l’œuvre de Kandinsky. Un projet tout-numérique sans précédent pour s’immerger dans le travail de cet artiste majeur et visionnaire de l’histoire de l’art du 20e siècle. Ce projet comporte trois parties. La première partie du projet permet de « Rencontrer Kandisky«  et de découvrir 8 faits méconnus sur l’artiste de manière détaillée et illustrée. La deuxième partie du projet « Plongez dans un tableau » est une application en réalité augmentée qui permet de découvrir une exposition virtuelle autour des chefs-d’œuvre de Kandinsky et enfin le troisième pan du projet « Play a Kandisky » permet d’écouter les œuvres de Kandisky grâce à l’intelligence artificielle. 

https://twitter.com/CentrePompidou/status/1359411783317008385

  • Une collaboration inédite

Le Centre Pompidou a choisi l’œuvre de Vassily Kandinsky pour initier sa collaboration avec Google Arts & Culture.

Dans le cadre de ce partenariat global, Google a numérisé la collection de plus de 3 000 œuvres, photos, documents et objets, acquis en 1981 par le Centre Pompidou grâce au legs exceptionnel de Nina Kandinsky.

Un projet inédit en trois parties a été ainsi créé, en s’appuyant sur la collection inestimable du fonds Kandinsky et sur l’expertise scientifique et artistique d’Angela Lampe, conservatrice au Musée national d’art moderne, commissaire de ce projet curatorial d’un genre nouveau.

  • Une monographie en ligne

Devenu artiste à trente ans, Vassily Kandinsky s’est employé toute sa vie à créer un monde pictural et spirituel considéré aujourd’hui comme un travail pionnier du mouvement abstrait. Il a développé et porté au fil des années une réflexion dépassant le cadre prédéfini de la peinture, rédigeant des écrits majeurs tels Du spirituel dans l’art, l’almanach du Blauer Reiter et Point et ligne sur plan. Si l’œuvre de Kandinsky et son incidence sur le mouvement abstrait sont relativement connus du grand public, l’homme derrière la toile l’est moins.

La première partie du projet consiste en une monographie en ligne constituée de documents exclusifs : correspondances, manuscrits, documentation et photographies, parfois montrés pour la première fois et contextualisés pour le grand public. Ces documents sont regroupés en expositions thématiques (la musique, les voyages, l’entourage) et retracent la vie et le travail de Kandinsky de ses débuts en Russie à sa vie de professeur à l’école du Bauhaus.

Tirant partie des forces technologiques de Google Arts & Culture, les expositions proposent plusieurs formats interactifs : les expositions thématiques, les « in painting tours » qui permettent d’analyser les détails d’un tableau, le « Streetview » et les articles. Cette partie du projet permet d’acquérir une connaissance précise et scientifique de l’œuvre du maître de l’art abstrait.

  • « Pocket Gallery »

La deuxième partie du projet est une « Pocket Gallery », soit une galerie en réalité augmentée, qui permet d’admirer directement depuis son smartphone ou sa tablette (Google Play / App store)  les œuvres majeures de Kandinsky réunies en une « exposition de poche » unique en son genre. Les pièces, exposées par thèmes, retracent l’évolution du travail pictural de l’artiste, de ses débuts vers l’abstraction, des œuvres russes au Bauhaus, en passant par ses années parisiennes.

Pionnière du genre et réalisée avec la même rigueur scientifique qu’une exposition que le Centre Pompidou sait et saurait faire advenir dans la réalité matérielle, cette exposition virtuelle permet en outre, grâce aux technologies immersives de Google, une véritable plongée dans chacune des compositions, offrant une richesse inouïe de détails qui d’ordinaire échappent à l’attention et au regard. Si elle ne prétend pas se substituer à la traditionnelle et irremplaçable confrontation aux œuvres dans le temps et l’espace muséal, l’expérience de la Pocket Gallery permet néanmoins cette ouverture vers une nouvelle appréhension de l’œuvre de Kandinsky, certes virtuelle, mais tout aussi intime, complétant ainsi notre compréhension de celle-ci.

  • « Play a Kandisky »

La troisième et dernière partie, certainement la plus audacieuse, consiste en une expérience interactive :       » Play a Kandinsky ».

Elle permet d’explorer le don de synesthésie de Kandinsky, cette capacité de perception multisensorielle. Car lorsque Kandinsky composait un tableau, deux sens œuvraient systématiquement de concert : l’ouïe et la vue.

Couleurs et formes se traduisent en sons, harmonies et vibrations composent lignes et motifs… Ici retranscrite, cette expérience à la croisée des disciplines guide en musique l’utilisateur à la découverte de l’une des toiles phares de Kandinsky : Jaune-rouge-bleu.

  • Les trois éléments à l’origine de « Play a Kandinsky »

En zoomant et en cliquant sur différentes zones du tableau Jaune-rouge-bleu, l’internaute est invité à découvrir les relations établies par Kandinsky entre la musique, les formes et les couleurs. Par exemple, l’association du bleu au son produit par un organe, et aux sentiments de tristesse ou de paix. Dans une démarche collaborative entre machine learning et artistes, la toile se transforme en une création alliant compositions musicales avec les formes et les couleurs du tableau, permettant à l’utilisateur de composer des notes avec la toile.

L’expérience est construite en trois étapes principales :

1. Pour répondre à la question: « Quelle musique entendait Kandinsky lorsqu’il peignait? », l’expérience utilise les réflexions théoriques de Kandinsky sur les couleurs et les formes, notamment développées dans son ouvrage Du spirituel dans l’art et dans ses peintures. Des relations sont ainsi établies entre sons et couleurs.

2. Une intelligence artificielle transforme sa discographie personnelle et la relie aux créations sonores d’Antoine Bertin et de Nsdos (musiciens contemporains, spécialisés dans la musique
expérimentale). Ce dispositif permet d’entendre la musique qui se jouait dans l’esprit de l’artiste et de réinterpréter son don de synesthésie à l’aide des technologies numériques.

3. Antoine Bertin et Nsdos remixent les résultats obtenus suivant leur interprétation artistique et à partir des théories de Kandinsky. Ils lient leurs arrangements inédits aux formes et aux couleurs de Jaune-rouge-bleu. Ceci permet à l’utilisateur de « composer » des notes avec la toile, comme il le ferait avec un instrument de musique.

  • Google Arts et Culture en France et dans le Monde

Depuis 2011, la mission de Google Arts & Culture est de rendre la culture accessible à tous, et partout. Collaborant avec plus de 2 000 institutions culturelles dans près de 80 pays, Google Arts & Culture offre un moyen immersif d’explorer l’art et l’histoire.

Alors que plus de 500 millions de recherches liées à l’art sont effectuées sur Google chaque mois, l’application mobile et le site Google Arts & Culture ont pour vocation de démocratiser l’accès à la culture.

La plateforme s’est notamment fait connaître du grand public en janvier 2018 avec son expérience « Art Selfie » qui proposait aux utilisateurs de trouver son sosie parmi les portraits de dizaines de milliers d’œuvres. Plus de 78 millions de selfies artistiques ont été générés par l’application et relayés sur les réseaux sociaux.

Partenaire de plus de 2 000 institutions culturelles dans le monde, la plateforme permet de toucher de nouveaux publics, digitalisés et internationaux.

Google met notamment au service des institutions françaises ses technologies pour créer de nouvelles expériences culturelles : numérisation des collections et visites virtuelles au Mucem de Marseille, prises de vues sur mesure permettant de zoomer sur les détails des œuvres de l’Opéra National de Paris, visites virtuelles avec « Streetview » au Musée d’Orsay, expériences en réalité virtuelle au Château de Versailles… Le Centre Pompidou est donc la dernière institution française à s’associer à la plateforme, dont les bureaux sont situés à Paris. 

https://artsandculture.google.com/project/kandinsky

SOURCE: Centre Pompidou (CP)

PHOTOS: Centre Pompidou, Google Arts and Culture

Date de première publication: 16/02/2021

https://www.numerama.com/pop-culture/avec-google-arts-culture-visitez-virtuellement-des-musees-depuis-votre-canape.html

https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2020/04/03/comment-google-arts-se-met-les-musees-dans-la-poche_6035425_4500055.html

https://www.cnews.fr/vie-numerique/2020-04-15/google-arts-culture-se-met-lheure-du-confinement-pour-celebrer-la-journee

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

. Covid-19 / Tour de France des initiatives musées & monuments dans un contexte de re-confinement 

. [Covid-19] Des festivals 100% en ligne pour le Centre Pompidou, Les Champs Libres et le Palais de la Porte Dorée

. « Elles font l’art », le nouveau MOOC du Centre Pompidou, à suivre à partir du 25 janvier 2021

. Le V&A partage plus de 1,2 millions d’objets de sa collection sur une nouvelle plateforme numérique

. « Grimoire, mon beau Grimoire, entre sciences et légendes »: la nouvelle publication numérique du Museum de Toulouse

. Le Musée de la carte postale de Baud et Google Arts & Culture numérisent et diffusent 13 000 cartes postales bretonnes

Laisser un commentaire