Google au secours des trésors d’Irak

Après le Prado et les livres anciens, Google vient au secours de Babylone. Lors d’une visite officielle à Bagdad, le patron de Google a annoncé que son entreprise allait produire le site du Musée National irakien.

babylone2

Google a déjà passé commande de 14 000 clichés du musée et de ses œuvres qui seront mises en ligne au début de l’année 2010. Une autre campagne photo portera sur d’autres lieux du patrimoine irakien situés en dehors de la capitale et viendra enrichir le site.

babylone3

Le musée national Irakien a ré ouvert ses portes en février 2009 après une fermeture de 6 ans et surtout une quasi destruction en avril 2003, à la chute de Saddam Hussein. A cette époque l’armée américaine avait été accusée de ne pas avoir pris les mesures adéquates pour protéger ce lieu et éviter sa destruction et surtout la dissémination de ses trésors babyloniens, assyriens et islamiques.

A ce jour, seules 5 000 œuvres ont été retrouvées sur les 15 000 que comptait le musée avant 2003.

Lire aussi :

. article sur le musée national irakien

. article sur le projet Google

Images : France24 / Challenges

Laisser un commentaire