Google et le Barbican Centre lancent Devart, un nouveau concours d’art numérique

Le 5 février 2014, Devart a été lancé par Google et le Barbican Centre (Londres). Ce projet d’envergure inclut un concours de création numérique qui fera partie de l’exposition d’été du Barbican « Révolution Numérique » (3 Juillet – 14 Septembre 2014).

devart logo

Devart par Google et le Barbican veut explorer le nouveau monde de l’art fait à base de codes, le travail artistique des développeurs utilisant la technologie comme une toile et le code comme matières premières pour créer des installations d’art numériques innovantes et interactives.

Le projet est conçu pour inspirer la prochaine génération de développeurs et d’artistes en considérant l’utilisation du code comme une forme d’art créatif. Ses initiateurs cherchent à repousser les limites de ce qui est possible quand l’art et la technologie se rencontrent.

Pour permettre au monde de comprendre et de suivre le projet Devart, Google a créé une plate-forme en ligne (mise en ligne le 5 février 2014) où le public pourra suivre le processus de création, du concept aux premières esquisses jusqu’à la création finalisée.

devart hp site

Dans le cadre de Devart, Google cherche à commander une nouvelle installation d’art numérique. Le travail du lauréat sera présenté dans le cadre de l’exposition « révolution Numérique » du Barbican, aux côtés d’œuvres commandées à certains des meilleurs artistes interactifs d’aujourd’hui Karsten Schmidt, Zach Lieberman, et le duo Varvara Guljajeva et Mar Carnet.

Conrad Bodman, conservateur et commissaire de l’exposition « Révolution Numérique » au Barbican, a déclaré: « Nous sommes ravis de travailler avec Google sur Devart. Nos équipes ont travaillé ensemble pour concevoir une série de nouvelles commissions innovantes pour l’exposition révolution numérique, en considérant le code comme une nouvelle forme puissante de l’expression créative. La mission de la Barbican est de mettre en valeur de nouvelles formes innovantes de la pratique des arts et Devart illustre puissamment la création possibilités de travailler avec le code. . Nous sommes ravis d’être en mesure de montrer le gagnant de Devart dans le cadre de l’exposition révolution numérique, offrant une occasion unique pour un codeur créatrice de talent« .

Steve Vranakis, directeur créatif du Google Creative Lab, a déclaré: « Devart vise à réévaluer ce qu’est l’art. Nous voulons montrer que la technologie peut être une forme de créativité et que les développeurs sont aussi des artistes, qui utilisent le code pour faire de l’art. Le Barbican est une organisation incroyablement progressiste avec laquelle nous sommes très fiers d’établir ce partenariat. Ils comprennent vraiment la puissance de numérique et comment l’art continue d’évoluer grâce à la technologie comme le montrera l’exposition « révolution numérique » « .

Sur le site web devart, les internautes vont pouvoir suivre le processus créatif de quatre artistes interactifs, y compris le gagnant de la compétition. En révélant les coulisses de leur création, les artistes espèrent impliquer et inspirer la communauté internationale des codeurs créatifs. Dans l’espace web de Devart, Les candidats au concours peuvent également obtenir toutes les informations et s’inscrire avant le 28 mars 2014.

Calendrier

. Chaque semaine, du 5 février au 28 mars 2014, Karsten Schmidt, Zach Lieberman ou le duo Varvara Guljajeva et Mar Carnet désigneront l’un des projets en cours comme le « projet de la semaine ». Celui-ci apparaîtra sur la page principale du site. Les projets sélectionnés seront revus par le jury pendant la notation.

. Le 5 avril, les 20 demi-finalistes seront contactés par mail. Ils devront fournir des informations sur la réalisation de leur projet comme les outils logiciels, la forme que prendra l’œuvre à l’exposition et comment seront géré le budget et les délais du projet. Les réponses permettront de choisir ceux qui seront retenus pour la finale.

. Le mardi 8 avril 2014 à 17h, les finalistes seront informés et recevront, au choix, une invitation pour assister à la conférence Google I/O des concepteurs qui a lieu à San Francisco en Californie en juin 2014 ou un Chromebook Pixel. Ils recevront également une récompense «Finaliste DevArt» pour leur site internet et auront peut-être la possibilité de voir leur projet exposé dans les bureaux de Google et à des événements sur la technologie créative à travers le monde.

. Du 10 au 15 avril 2014, des entretiens Google+ Hangout seront organisés avec les finalistes.

. Le 15 Avril 2014, le jury composé des 4 artistes et des initiateurs choisira le gagnant. Le codeur créatif qui gagnera le concours se verra attribuer un budget de 25 000 livres (30 000 euros), le soutien technique de Google Developer ainsi que le soutien du conservateur et du producteur du Barbican pour l’aider à faire du concept d’origine une œuvre d’art digitale pour la partie DevArt de l’exposition Digital Revolution. L’exposition partira ensuite en tournée dans le monde entier.

L’exposition  « Révolution Numérique »

L’exposition du Barbican sera « l’exploration la plus grande et la plus complète de la créativité numérique » jamais proposée au Royaume-Uni et se lancera dans une tournée des villes partout dans le monde.

Les trois développeurs mandatés sont quelques-uns des meilleurs artistes interactifs dans le monde: Karsten Schmidt est une conceptrice numérique basée à Londres, Varvara Guljajeva et Mar Canet sont deux artistes basée à Barcelone qui se décrivent comme des inventeurs et développeurs créatifs, Zach Lieberman est un artiste et éducateur qui crée des installations et des performances audio-visuelles et de nouvelles formes de dessin.

Présentation vidéo du concours

Site web Devart

SOURCES: Devart, Google, Barbican

Date de première publication: 06/02/2014

Laisser un commentaire