Covid-19 / Le gouvernement britannique débloque 82 millions d’euros pour sauver ses lieux culturels menacés

Le 24 octobre 2020, le ministère britannique de la Culture a annoncé de nouvelles subventions de 1 à 3 millions de livres sterling pour sauver 35 des monuments « icônes culturelles » du pays, dans le cadre de son Culture Recovery Fund. 70% des financements sont accordés à des organisations en dehors de Londres. Les subventions annoncées représentent les plus importantes du « Fonds pour le rétablissement de la culture », créé par le gouvernement en mai 2020. Les bénéficiaires incluent des lieux emblématiques comme le London Transport Museum, le Design Museum, le Birmingham Museums Trust mais également le Shakespeare’s Globe et le Old Vic Theater, et les aides portent notamment sur des projets numériques.

Le gouvernement britannique a annoncé samedi 24 octobre une enveloppe de 75 millions de livres sterling (82 millions d’euros) pour sauver 35 monuments de la culture mis en péril par la crise du coronavirus, parmi lesquels lesquels figurent le théâtre de l’Old Vic à Londres, fondé en 1818, ou celui du Globe, réplique grandeur nature de celui datant de 1599 dans lequel officiait Shakespeare.

« 35 des principales organisations et lieux culturels du pays seront les premiers à recevoir des subventions comprises entre 1 et 3 millions de livres sterling du Fonds gouvernemental pour la relance de la culture de 1,57 milliard de livres », a annoncé le secrétaire à la Culture, Oliver Dowden. Fin juillet 2020, un rapport parlementaire avait souligné la « menace existentielle » qui pèse sur le secteur culturel, qui fait vivre 700 000 personnes au Royaume-Uni.

Plus de 500 millions de livres sterling ont déjà été alloués par le Fonds de relance de la culture à près de 2 500 organisations culturelles et lieux de toutes tailles, y compris les cinémas, les sites patrimoniaux, les musées, les cirques, les festivals et les clubs de comédie à travers le pays, « pour les aider à planifier leur réouverture et redémarrage des performances et des programmes ». « La sécurité apportée par ces subventions aideront également à soutenir les organisations dans leur planification pour l’avenir et à créer des opportunités pour leurs collaborateurs permanents et freelance ».

Le secrétaire à la Culture, Oliver Dowden, a déclaré: « Dans le cadre de notre fonds de sauvetage sans précédent de 1,57 milliard de livres sterling, nous sauvons aujourd’hui des icônes culturelles britanniques grâce à d’importantes subventions allant jusqu’à 3 millions de livres sterling – du Shakespeare’s Globe au Sheffield Crucible. Ces lieux et ces organisations sont des éléments irremplaçables de notre patrimoine et ce qui fait de nous la superpuissance culturelle que nous sommes. Ce financement vital assurera leur avenir et protégera les emplois immédiatement ».

Image du logo Here for Culture sur le ciel au-dessus du Globe Theatre de LondresLes quatre régions du Royaume-Uni bénéficient du fonds de relance de la culture du gouvernement britannique de 1,57 milliard de livres sterling, dont 188 millions de livres sterling sont alloués aux administrations décentralisées – 97 millions de livres pour l’Écosse, 59 millions de livres pour le Pays de Galles et 33 millions de livres pour l’Irlande du Nord. Ce financement permettra d’augmenter le soutien déjà disponible aux secteurs des arts et de la culture dans chaque pays.

Les nouvelles subventions d’un montant total de 75 millions de livres sterling protégeront « certaines des scènes les plus importantes du pays », de l’emblématique Shakespeare’s Globe et Sadler’s Wells aux grands théâtres comme Old Vic, Sheffield Crucible, le Manchester’s Royal Exchange Theatre, le Birmingham Repertory Theatre et le Theatre Royal Plymouth.

« Les subventions sont accordées à des lieux qui diffusent la culture dans tous les coins du pays, fournissant des emplois, soutenant la communauté dans son ensemble et engageant le public par des moyens innovants pendant la pandémie » a expliqué le ministère.

Ces aides, sont d’un montant allant d’un à trois millions de livres pour chacun des établissements ou organisations.

  • Soutien majeur à The Old Vic et The Globe

Certaines des organisations les plus connues du pays recevront un financement, notamment The Old Vic, de Londres, l’un des principaux théâtres indépendants à but non lucratif de la capitale, fondé en 1818 « qui pourra continuer à proposer son offre culturelle et à offrir des opportunités aux pigistes grâce à une subvention de 3 millions de livres sterling ». L’aide permettra de développer des activités en ligne pour atteindre de nouveaux participants et de « développer un modèle commercial afin qu’il puisse répondre à l’évolution du paysage. »

Le Théâtre du Globe, réplique grandeur nature de celui datant de 1599 dans lequel officiait Shakespeare, construit en 1997 sur la rive sud de la Tamise, près de son site d’origine bénéficiera également d’une subvention de 3 millions de £. Plus d’un million de personnes visitent ce lieu chaque année, et peuvent ainsi découvrir une bibliothèque, des archives et la réplique d’un théâtre jacobin du XVIIe siècle, éclairé à la bougie. En mai 2020, en plein confinement, le Globe avait alerté qu’il risquait de ne pas survivre.

Le directeur général du Globe, Neil Constable, et sa directrice artistique, Michelle Terry, ont salué dans un communiqué cette annonce, et fait part de leur soulagement de bénéficier de cette « corde de sauvetage« . Avec ce soutien, le théâtre prévoit de rouvrir ses portes au printemps 2021.

Le Design Museum de Londres va recevoir 2 968 634 £ pour « lui permettre d’accueillir un certain nombre d’expositions diverses ».

Tim Marlow, directeur et président du Design Museum, a déclaré: « Ce financement d’urgence est un pont vital pour le rétablissement du Design Museum, fournissant un soutien indispensable à un moment très précaire. Recevoir une subvention du Arts Council England du DCMS Culture Recovery Fund est une reconnaissance de l’importance du design pour tous nos futurs et est un énorme coup de pouce pour lequel nous sommes extrêmement reconnaissants. Le musée rouvre à un nombre restreint de visiteurs et montre tous les jours depuis juillet ce que nous pouvons faire, même dans les circonstances les plus difficiles ».

Au delà de ces 3 lieux culturels emblématiques de Londres, 70% des fonds (plus de 52 millions de £) ont été alloués à des lieux culturels répartis sur le territoire britannique, comme le Crucible de Sheffield ou le Royal Exchange Theatre de Manchester, mais également plusieurs musées.

Le musée Black Country Living, qui a servi de toile de fond à des séries populaires TV et à des longs métrages, pourra rouvrir dans le respect des règles sanitaires, à une capacité réduite de 50%, grâce à une subvention de 2 559 805 £ « afin de pouvoir continuer à employer du personnel hautement qualifié dans les West Midlands ».

Le financement gouvernemental ira également à l’Ironbridge Gorge Museum, l’un des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO au Royaume-Uni, « qui a une importance locale énorme et soutient l’industrie du tourisme de la région ».

D’autres musées britanniques bénéficient de subventions:

. Birmingham Museums Trust (1 872 750 £) « Après avoir rouvert le Birmingham Museum & Art Gallery (BMAG) en octobre 2020, avec ces fonds cruciaux, le Trust peut désormais se concentrer sur ses projets d’adaptation et de réouverture du Thinktank, Birmingham Science Museum, au début de l’année 2021. La subvention va permettre de développer des opportunités génératrices de revenus, telles que l’investissement dans la boutique du musée, pour aider les musées de Birmingham à survivre au-delà de cette crise et rendre l’organisation plus résiliente aux défis futurs ».

. Dulwich Picture Gallery (1 357 823 £) « Cette subvention nous permet de nous remettre sur pied pour servir notre public grâce à notre programme dynamique et inclusif, de protéger l’avenir de notre équipe, d’assurer la sécurité de tout notre personnel et de nos visiteurs et de prendre soin de la première galerie d’art publique au monde. »

. et London Transport Museum (1 750 000 £).

Sam Mullins OBE, directeur du London Transport Museum, a déclaré: « Nous sommes extrêmement reconnaissants et soulagés d’avoir reçu le soutien du Fonds de relance culturelle. Le London Transport Museum a perdu 3 millions de livres sterling cette année, mais ce nouveau financement nous donne de l’espoir. C’est un énorme coup de pouce pour mes administrateurs et collègues et nous donne confiance pour l’avenir. Cela signifiera que nous pourrons garder nos portes ouvertes dans la nouvelle année, en poursuivant nos programmes pour les familles, les enfants, les jeunes, les fans de culture et de transport ».

  • Rouvrir les théâtres

Ces subventions aideront à soutenir le redémarrage de productions innovantes et d’œuvres dans les théâtres répartis dans le pays.

Le Royal Exchange de Manchester pourra rouvrir quand les conditions sanitaires le permettront grâce à une subvention de 2 854 444 £. Le Sheffield Theatre Trust recevra 2 246 000 £ pour rouvrir pour une nouvelle saison, dès Noël et créer du contenu numérique. 1 380 023 £ permettront au Birmingham Repertory Theatre d’organiser des événements sécurisés par Covid « et de créer des emplois pour les artistes et les indépendants, ainsi que de passer à un modèle commercial plus durable ». En 2018, les 1 100 théâtres britanniques employaient 290 000 personnes, pour des revenus de billetterie de 1,28 milliard de livres (1,40 milliard d’euros) et 34 millions de spectateurs, soit plus que tous les matchs de football de championnat.

  • Spectacle vivant et diffusion numérique

Des groupes de spectacles de renommée mondiale présentant le meilleur des talents britanniques seront également soutenus, notamment pour le développement de leur diffusion numérique.

Le Ballet national anglais recevra 3 millions de livres sterling pour reprendre les représentations, conserver ses talents d’élite et « explorer les opportunités en direct et numériques pour amener le ballet au plus large public possible ».

La compagnie de Londres, Rambert a reçu 1 283 835 £ pour permettre aux danseurs de répéter en toute sécurité et de développer une nouvelle plate-forme numérique Rambert Home Studio « afin que le public et les artistes puissent toujours s’engager avec l’une des principales compagnies de danse indépendantes au monde ».

Les scènes de danse dédiées de Londres à Sadler’s Wells pourront également rouvrir partiellement pour des performances socialement éloignées grâce à une subvention de 2975000 £ qui soutiendra également son programme numérique.

Ce financement soutiendra également l’industrie de l’événementiel qui rend les performances physiques possibles, par exemple la société Lights Control Rigging, « qui a travaillé avec certains des plus grands artistes du Royaume-Uni, dont Ed Sheeran et Rita Ora », recevra 1 076 179 £.

Les lauréats ont été informés du résultat de leur candidature par l’dc, qui octroie 500 millions de livres sterling de subventions dans le cadre du Culture Recovery Fund au nom du Département du numérique, de la culture, des médias et des sports.

Une deuxième série de subventions de plus d’un million de livres sterling et les bénéficiaires du programme de prêts de 270 millions de livres sterling seront annoncés dans les semaines à venir.

Une liste complète des bénéficiaires est disponible sur le site Web du Arts Council England.

Le Fonds de relance de la culture s’appuie sur plus de 200 milliards de livres sterling de soutien dans le cadre du programme de maintien de l’emploi; plus de 13,5 milliards de livres sterling dans le cadre du programme de soutien du revenu des travailleurs indépendants; et cent milliards de livres de réductions d’impôts, de report d’impôt, de subventions directes et de prêts garantis par le gouvernement.

Neil Mendoza, commissaire du gouvernement chargé de la relance et du renouveau de la culture, a déclaré: « La culture est une force vitale, contribuant à notre bien national de bien des façons, du bien-être à la croissance économique. L’annonce de financement d’aujourd’hui offre une bouée de sauvetage à une gamme diversifiée à l’échelle nationale d’institutions artistiques et culturelles à un moment particulièrement difficile où de nombreuses communautés sont confrontées à des verrouillages locaux. Nous sommes reconnaissants à l’Arts Council England pour le travail rapide et exhaustif qu’il a entrepris pour distribuer ces fonds là où ils sont le plus nécessaires. Nous sommes ici pour la culture ».

Il s’ajoute aux 104 millions de livres sterling de financement d’urgence déjà distribués par Arts Council England aux organisations et aux particuliers, et aux 96 millions de livres actuellement disponibles pour soutenir les arts et les pigistes, grâce à des programmes tels que les subventions de la loterie nationale et Developing Your Creative Practice.

On rêve d’un tel fonds Culture Recovery Fund pour soutenir les initiatives de relance des lieux français de culture.

SOURCES: DCMS, Arts Council England

PHOTOS: Wikimedia Commons

Date de première publication: 26/10/2020

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le National Lottery Heritage Fund annonce 1 million de livres supplémentaires pour le programme de compétences numériques dans le patrimoine

. Deux études britanniques soulignent le rôle du numérique dans la « renaissance » des musées et des lieux de patrimoine

. Covid-19 / National Portrait Gallery London: 100 visages du confinement affichés dans les rues et les gares britanniques

. Covid-19 / Le British Museum élargit son programme de visites scolaires virtuelles pour répondre à une « demande énorme »

. En 2020, 5 musées britanniques remportent le prix « Art Fund Museum of the Year »

. Covid-19 / Avec #MuseumPassion, tous les réseaux de la BBC célèbrent les musées britanniques pendant une semaine

Covid-19 / Les infographies du Museum d’histoire naturelle de Londres présentent l’impact du confinement sur l’environnement

Laisser un commentaire