Le déploiement d’outils numériques et le lancement d’initiative innovantes ne sont pas l’apanage des « grands » musées français. Des musées municipaux ou départementaux ont récemment lancé ou annoncé des initiatives numériques destinées à enrichir la visite ou à mieux valoriser leurs collections.

Page flickr du  musée de l’horlogerie de Saint-Nicolas-d’Aliermont

Page flickr du musée de l’horlogerie de Saint-Nicolas-d’Aliermont

Le Musée de l’horlogerie de Saint-Nicolas d’Aliermont dépose des photos sur Flickr et Wikipédia Commons

En octobre 2014, le musée de l’horlogerie de Saint-Nicolas-d’Aliermont (municipal de la commune de Saint-Nicolas-d’Aliermont, Seine-Maritime) a mis en ligne sous licence libre une vingtaine de photos de ses collections sur FlickR. Ces photos ont été transférées sur Wikimedia Commons grâce à l’outil FlickR-to-Commons, développé au sein du Wikimedia Tool Labs et grâce à l’import initial de l’ancienne directrice du musée elle-même, qui avait pris contact avec les photographes. Ceux-ci ont autorisé par écrit la mise en ligne sous CC-BY sur différents sites dont Wikimedia Commons.

Visite virtuelle de la prison du Château de Mayenne

musée château mayenne expo prison posterPendant plus de 250 ans, du dernier tiers du 17è siècle à 1936, le château a été utilisé comme lieu de détention. Pour raconter cette histoire, l’exposition « à l’ombre des murailles, quand le château était une prison » utilise largement le numérique et l’audiovisuel.  Le musée du château de Mayenne propose ainsi un parcours audio et virtuel, spécialement conçu pour cette exposition, permettant de saisir toute l’ambiance carcérale du 19ème grâce à des outils novateurs d’aide à la visite. Grâce à des dispositifs installés dans chaque salle du musée et un parcours sur tablettes numériques (que l’on télécharge sur son Smartphone ou sur une tablette, fournie sur place ), l’exposition propose aux visiteurs une immersion virtuelle dans l’antre de la prison du 19ème siècle ! Ces dispositifs permettent, à l’aide de la réalité augmentée, de visualiser et de comprendre l’organisation du lieu au 19e siècle, période la plus marquante de son histoire carcérale. Les images du parcours virtuel, les traces archéologiques, comme les scènes restituées, permettent de mieux appréhender la prison et ses salles cloisonnées.

L’exposition propose également des espaces ludiques et interactifs pour imaginer, expérimenter et comprendre. Le visiteur est ainsi plongé dans l’univers carcéral de l’époque et découvre de manière interactive les collections du musée du château de Mayenne. Grâce à des contenus audiovisuels, la première partie de l’exposition retrace l’histoire des vestiges archéologiques et des transformations subies par le château lors de cette période historique. Ce thème permet de valoriser les découvertes réalisées lors des fouilles archéologiques à la fin des années 1990. A l’aide d’outils scénographiques (audiovisuels, éclairages, maquettes…), et tout en conservant la muséographie actuelle des salles, le visiteur arpente l’exposition comme s’il se déplaçait dans les salles de l’ancienne prison de Mayenne. L’exposition propose enfin  un parcours adapté aux personnes en situation de handicaps. Ce parcours visuel (en audio) ou auditif (version écrite sous-titrée) est totalement accessible aux personnes à mobilité réduite. Le musée du château de Mayenne est labellisé Tourisme et Handicaps pour les 4 déficiences et est lauréat national des Trophées de l’accessibilité 2014.

Une exposition numérique au Musée de Millau 

Musée de millau expo scenosome 2014« S’ouvrir à un public plus large grâce aux innovations culturelles » c’est avec cette nouvelle ambition que s’ouvre la programmation de la nouvelle saison au musée de Millau, qui attire près de 20 000 visiteurs chaque année.

François Leyge, le conservateur en chef du musée, a ainsi expliqué: « On essaie de sortir complètement de notre rôle institutionnel. On reste dans notre rôle de transmission de l’art. Mais l’objectif est d’ouvrir le musée sur d’autres fréquentations, sans marcher sur les pas de la Maison du peuple et d’autres associations culturelles. Si on reste dans l’art pictural, on touchera toujours les mêmes personnes… ».

L’innovation principale de la nouvelle saison sera l’expo numérique Scenocosme, signée Grégory Lasserre et Anaïs met den Ancxt, qui s’empare du musée du 6 décembre au 14 février. Dans une succession de rencontres sensorielles, le visiteur est invité à interagir avec les décors. Il produit alors, volontairement ou fortuitement, des sons et des images. (site web Scenocosme)

« On s’attaque à quelque chose d’inconnu, c’est le spectateur qui créé l’œuvre, fait remarquer François Leyge. On passe complètement à autre chose, en espérant éveiller l’intérêt des jeunes et d’un public plus familial. »

Un livre numérique au CHM de Lewarde (Nord)

CHM lewarde ebook mineurs app storeEn collaboration avec la société d’édition numérique Nord Compo, et avec l’appui du pôle Images de la région NPDC Pictanovo, le Centre Historique Minier CHM de Lewarde (Nord) vient d’éditer le premier livre numérique sur la mine. Il espère ainsi attirer vers lui un public encore plus large, grâce à l’usage des tablettes. Comme l’explique la Voix du Nord, « le projet aura mis deux ans à aboutir. Une synthèse de 270 ans d’histoire technique et humaine de la mine en Nord – Pas-de-Calais ».

Pour Jeanine Marquaille, présidente du musée, «C’est un moment important dans la vie du CHM. Car les techniques numériques ont pris une grande place dans notre quotidien. Ce livre sera le vecteur d’une expansion de nos visites, car il est destiné à la jeunesse.»

Robert De Meulemeester, président de Nord Compo, estime que « cet ouvrage va permettre, grâce à la tablette ou aux smartphones, de partager ce patrimoine, ce trésor avec un plus large public ».

Le projet, d’un budget de 80 000 euros, a été financé à parts égales par les deux partenaires le musée et Nord Compo, et a obtenu une aide de 20 000 euros de la part de PictaNovo (ex CRRAV, le Centre régional de ressources audiovisuelles). Grâce à ce livre, le Centre historique minier de Lewarde espère continuer à valoriser l’impressionnant patrimoine historique qu’il conserve : plusieurs kilomètres d’archives, qui ont encore bien des informations à livrer, et quelque 15 000 objets répertoriés.

Le livre numérique « Mine et mineurs » est téléchargeable sur l’App Store (I OS) au prix de 14,90 €. Le livre sera bientôt édité pour les tablettes android.

Vidéo de présentation du livre:

Le Centre Historique Minier a obtenu le 4 novembre 2014 le Sésame de l’Accessibilité Positive dans la catégorie «Accès à», décerné par le Conseil National Handicap, à l’Hôtel de Ville de Paris.

Borne tactile interactive au musée Forges et Marines

Le musée est maintenant doté d’une borne tactile interactive, qui permet de découvrir tous les anciens sites métallurgiques de Guérigny et des communes alentour. Accompagnées de reproductions d’archives et de documentations très détaillées, des photos panoramiques permettent de visiter chaque site avec une vue à 360° et, ainsi, d’établir un rapport entre le passé et le présent.

Comme l’explique le Président des Amis du Vieux Guérigny: « Cet outil, d’une incontestable valeur historique et pédagogique, a été financé par la communauté de communes des Bertranges à la Nièvre ».

Le musée de la Compagnie des Indes fête ses 30 ans avec des tablettes

Avec l’exposition «Le musée de la Compagnie des Indes fête ses 30 ans», ouverte le 29 juin 2014, le musée de Lorient célèbre deux anniversaires : les 30 ans de l’ouverture des premières salles du musée de la Compagnie des Indes au sein de la citadelle de Port-Louis et les 350 ans de la création de la première Compagnie des Indes française à charte. Cette exposition met en valeur recherches scientifiques et objets des collections (30 oeuvres historiques, 30 oeuvres récemment entrées dans les collections, 30 restaurations et 30 donations). Ces trésors dévoilent leurs secrets et révèlent également les coulisses d’un musée. Des tablettes numériques proposent au visiteur différents contenus permettant une approche multiple des œuvres. Historiens et spécialistes donnent des clés de compréhension afin de mieux appréhender le contexte historique des œuvres. Des films et diaporamas dévoilent les techniques et opérations de restauration. Conservateurs et donateurs apportent ainsi un éclairage sur l’intégration d’un objet dans les collections et sa vie au sein du musée.

Numérisation des collections pour le Musée de la Tour du Moulin

Le musée de la Tour du Moulin, situé à Marcigny, dans le département de Saône-et-Loire, est un musée municipal, labélisé Musée de France. Pour atteindre l’objectif de numérisation des collections avant 2015, imposé par ce label, le musée a reçu le soutien de la Fondation Orange. La mission  de numérisation a ainsi été confiée à Thierry Lager, employé de la société Orange, qui sera au service du musée communal trois jours par semaine dans le cadre d’un mécénat de compétence. Déjà membre actif du musée de Charlieu et de l’écomusée du Haut-Beaujolais à Thizy-les-Bourgs, Thierry Lager, d’Iguerande, est un féru de patrimoine.

Il a expliqué au Journal de la Saone et Loire: «À Marcigny, il y a un besoin, il y a quelque chose à construire est c’est ce qui m’intéresse. Avec le soutien de la municipalité, ce travail devrait s’étaler sur deux ans.»

SOURCES: La Voix du Nord (4/12/2014), midilibre.fr (3/12/2014), ouest-france.fr (21/11/2014), blog.wikimedia.fr/ (11/11/2014), jdc.com, lejsl.com, letelegramme.fr

Date de première publication: 08/12/2014