Harvard Art Museum publie la principale collection numérique consacrée à l’école Bauhaus

Le 28 août 2016, les musées Harvard Art ont dévoilé une nouvelle ressource en ligne dédiée à l’école Bauhaus, permettant ainsi l’accès à l’une des plus grandes collections mondiales de documents sur ce mouvement. Le site Bauhaus Collection présente des documents sur plus de 32 000 objets d’art. Il est destiné à « favoriser la compréhension de cette école influente du 20ème siècle dans le secteur de l’art et du design, et à en présenter ses liens étroits avec l’Université de Harvard et la grande région de Boston ». 

[EXPO FRANCE: Les Arts Décoratifs consacrent une exposition à « l’esprit du Bauhaus » du 19 octobre 2016 au 26 février 2017. « Le musée des Arts décoratifs rend hommage à l’esprit du Bauhaus à travers plus de 900 oeuvres, objets, mobilier, textiles, dessins, maquettes, peintures, replacés dans le contexte de l’école et témoignant de l’extrême richesse des champs d’expérimentation. L’exposition aborde en préambule le contexte historique et les sources qui ont permis au Bauhaus de voir le jour, pour inviter ensuite les visiteurs à suivre toutes les étapes du cursus des étudiants dans les différents ateliers. Elle se clôt par une invitation à l’artiste Mathieu Mercier dont le regard porté sur les œuvres de ses contemporains (artistes, designers, plasticiens, créateurs de mode) témoigne de la permanence et de la vivacité de l’esprit du Bauhaus. »]

harvard-museum-bauhaus-collection-11-1_605

La plateforme numérique de ressources harvardartmuseums.org/collections/special-collections/the-bauhaus s’inscrit dans un projet plus large consacré au Bauhaus qui aboutira à une grande exposition et à des programmes connexes à travers le campus de Harvard en 2019 à l’occasion du centenaire de la fondation de l’école.

« Les documents sur le Bauhaus issus de la collection du Musée Busch-Reisinger (une des entités de Harvard Art Museums) représentent près des trois quarts de la collection totale présentée aujourd’hui », a déclaré Lynette Roth, conservateur du Musée Busch-Reisinger au Harvard Art Museums. « À la lumière du prochain 100e anniversaire de la fondation de l’école, nous voulions encourager l’étude de ces collections et permettre de mieux comprendre l’histoire et la signification de l’école Bauhaus dans l’histoire de Harvard. »

Cette nouvelle collection numérique donne accès à des documents sur plus de 32.000 objets Bauhaus issus des collections des musées, dont des peintures, dessins, gravures, sculptures, photographies, textiles, et autres médias. Elles sont complétées par des documents des archives des musées, tels que des photographies, des écrits et des notes diverses.

Capture d'écran du site web
Capture d’écran du site web

La plateforme présente des œuvres des artistes éminents du Bauhaus comme Josef et Anni Albers, Marcel Breuer, Wassily Kandinsky, Paul Klee, et László Moholy-Nagy, et comprend également les archives de l’artiste et maître du Bauhaus Lyonel Feininger et du fondateur de l’école, Walter Gropius. Des travaux produits ou sur d’autres personnalités moins connues mais également associés à l’école ou formés dans le modèle Bauhaus font partie de la collection.

« Nous voulions créer un lieu central pour rassembler et valoriser les documents sur le Bauhaus conservés par Harvard Art Musées pour aider les étudiants, les chercheurs et le public à trouver leur chemin à travers les collections et découvrir de nouveaux artistes et des objets », a déclaré Robert Wiesenberger, conservateur au Musée Busch-Reisinger.

Au cours de sa bourse d’études au musée en 2014-2016, Wiesenberger a été chargé d’élaborer cette collection en ligne, en partenariat avec l’équipe Web de musées.

Carte postale d'une exposition Bauhaus. Kurt Schmidt, 1923. Photo: Harvard Art Museums, © President and Fellows of Harvard College
Carte postale d’une exposition Bauhaus. Kurt Schmidt, 1923. Photo: Harvard Art Museums, © President and Fellows of Harvard College

La plateforme numérique Bauhaus Collection

Le Bauhaus Collection spéciale vise à accroître la connaissance du Bauhaus et de son influence dans le monde et à l’ Université de Harvard en particulier.

Accessible sur tous les supports, toutes les sections du site web sont accessibles via une barre de menu en haut de chaque page.

La collection commence par une chronologie des activités de l’école en Allemagne et aux États-Unis.

La section Holdings présente une nouvelle façon de voir les œuvres du Bauhaus liées aux collections et archives Harvard Art Musées, et permet un accès plus facile aux dossiers en ligne sur les objets. La navigation dans les collections se fait par type de médias (peinture et sculpture, photographie, etc.), par discipline (architecture), et par thème, comme « Le Bauhaus à Harvard »,« Pédagogie »et« Typographie », afin de découvrir de nouveaux documents. Les artistes du Bauhaus, ainsi que les étudiants de ces artistes (et dans certains cas, même les étudiants des étudiants), sont consultables, tout comme les périodes de temps, les techniques / médiums, et plus encore.

Capture d'écran du site web
Capture d’écran du site web

Une section dédiée à l’essai de Wiesenberger « Le Bauhaus et Harvard » explique la manière dont l’histoire du Bauhaus est intimement liée à l’histoire de Harvard, et comment Cambridge et la plus grande région de Boston sont devenus une plaque tournante pour la conception moderniste en Amérique.

Josef Albers, enseignant à la Harvard Graduate School of Design en 1950. Photo: Harvard Art Museums, © President and Fellows of Harvard College
Josef Albers, enseignant à la Harvard Graduate School of Design en 1950. Photo: Harvard Art Museums, © President and Fellows of Harvard College

Le Bauhaus Collection comprend également une liste complète des archives et expositions Bauhaus à Harvard et une vaste bibliographie.

Une carte annotée indique l’emplacement des institutions et des archives affiliées à l’école ainsi que des points d’intérêt architecturaux, y compris la Maison Gropius au Bâtiment fédéral Lincoln, John F. Kennedy, et de nombreux projets moins connus.

Ces ressources devraient alimenter les futures recherches du Bauhaus et « catalyser nouvel engagement avec la collection », notamment par le biais du Art Study Center des musées.

Les Harvard Art Museums préparent l’exposition 2019 sur le Bauhaus que cette plateforme en ligne va accompagner, en mettant en valeur ses collections et d’autres événements du centenaire.

« Les archives Bauhaus de Harvard sont un matériau incroyable », a déclaré Wiesenberger. « Cette ressource numérique rend ces riches collections accessibles à un large public. »

Le Bauhaus à Harvard

Comme le présente le communiqué du Harvard Art Museums: « Créé par l’architecte Walter Gropius, le Bauhaus a promu la collaboration entre les disciplines créatives, et entre les artistes, les architectes et les artisans, dans le cadre d’un projet utopique de la conception d’ un nouveau monde. Bien que l’école n’ait existé officiellement que pendant 14 ans (1919-1933, pendant les années de la république de Weimar en Allemagne), son influence a été d’une grande portée, se prolongeant dans la façon dont nous vivons aujourd’hui. »

Une vaste collection d’archives documentaires sur le Bauhaus est donc conservée à Harvard.

Comme l’explique Wiesenberger, « pendant et après une brève existence de l’école en Europe, Harvard était un site clé pour la réception, la diffusion et la documentation des idées du Bauhaus à travers le travail de ses étudiants, de ses professeurs émigrée, et des conservateurs de musée. »

Ce site est le reflet et le témoin d’une longue relation entre l’école Bauhaus et Harvard.

La première exposition américaine du Bauhaus, et la seule organisée au cours de la durée de vie de l’école, a été organisé par des étudiants de Harvard en 1930. Gropius a présidé le département d’architecture de la Graduate School of Design d’Harvard, de 1937 à 1952 et a incité un ancien étudiant Bauhaus devenu maître Marcel Breuer à se joindre à la faculté. Josef Albers a également eu une présence régulière à l’Université. En introduisant la pédagogie Bauhaus ainsi que des praticiens à Harvard, Gropius a ainsi formé une nouvelle génération d’architectes modernistes tels que IM Pei et Philip Johnson. Cet héritage pédagogique a également conduit à la fondation du Carpenter Center de Harvard pour les arts visuels, où la pratique de l’art est encouragée à côté des études théoriques. Gropius a aussi laissé sa marque sur le campus avec son Graduate Center à Harvard Law School, qui a ouvert en 1950 comme le premier bâtiment moderne sur le campus. Le complexe de dortoirs et d’un bâtiment de services (Harkness Commons) a mis en vedette les pratiques de certains alliés modernistes de Gropius et d’anciens collègues du Bauhaus, y compris Hans Arp, Anni et Josef Albers, et Herbert Bayer. À la fin des années 1940, Gropius et Charles Kuhn, alors conservateur du Musée germanique (aujourd’hui le Musée Busch-Reisinger) ont collaboré pour commencer à constituer les archives du Bauhaus à Harvard. Gropius a sollicité des dons de ses contacts du Bauhaus, et des œuvres d’art et des documents d’archives sont arrivés rapidement et en quantité.

Gâteau d'anniversaire représentant un bâtiment Bauhaus. 80ème anniversaire de Walter Gropius en 1963. Harvard Art Museums Archives, Busch-Reisinger Museum
Gâteau d’anniversaire représentant un bâtiment Bauhaus. 80ème anniversaire de Walter Gropius en 1963. Harvard Art Museums Archives, Busch-Reisinger Museum

Les Harvard Art Museums figurent parmi les principales institutions d’art du monde et sont composés de trois musées (le Fogg, Busch-Reisinger, et Arthur M. Sackler Musées) et de quatre centres de recherche (le Centre Straus pour la conservation et les études techniques, les Centre pour l’étude technique de l’art moderne, les archives Harvard Art Musées, et l’exploration de Sardes archéologique). Le Musée Fogg présente l’ art occidental du Moyen Age à nos jours ; le Musée Busch-Reisinger, unique parmi les musées d’ Amérique du Nord, est dédié à l’étude de tous les modes et périodes de l’art de l’Europe centrale et du nord, avec un accent sur les pays germanophones; et Arthur M. Sackler Museum se concentre sur art indien asiatique, antique et islamique. Ensemble, les collections comprennent environ 250.000 objets de tout type. La rénovation et l’agrandissement de la Harvard Art Museums, achevé en 2014, a permis de réunir leurs collections sous un même toit pour la première fois. Suite à un projet de rénovation de six ans, les galeries des musées disposent maintenant de 40 % de plus d’ espace, un centre d’études élargi, des laboratoires de conservation, des salles de classe, et un nouveau toit en verre qui relie l’architecture historique et contemporaine de l’ensemble. Harvardartmuseums.org

SOURCE: Harvard Art Museums 

Date de première publication: 15/09/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Harvard Art Museums lance une version numérique de son magazine

Le Cooper Hewit design museum met en ligne sa collection de plus de 200 000 objets, numérisés pendant 18 mois

Le musée Albert Kahn offre ses « archives de la Planète » en open content sur la toile

42 000 oeuvres des musées d’angers désormais consultables sur le portail internet musees.angers.fr

La galerie des Offices de Florence et l’Indiana University vont numériser en 3D et diffuser en ligne 1 250 sculptures classiques du 15ème siècle

Laisser un commentaire