Hasbro et Netflix proposent un parcours en réalité augmentée «My Little Pony» à la National Gallery de Londres

Partager :

Du 21 septembre au 1er novembre 2021, les visiteurs de la National Gallery de Londres peuvent transformer dix des peintures de chevaux les plus célèbres du musée en portraits inspirés par la série « My Little Pony », grâce à un programme de réalité augmentée (AR) appelé Pony Trail. L’initiative soutenue par Hasbro et Netflix est loin de faire l’unanimité.

A l’occasion de la sortie prochaine de « My Little Pony : A New Generation » sur Netflix, le 24 septembre 2021, le musée britannique offre aux visiteurs la possibilité de transformer 10 tableaux classiques équins, dont « Whistlejacket » de George Stubbs et « Horse Frightened by Lightning » de Theodore Gericault en Sunny Starscout, Izzy Moonbow et les autres personnages du nouveau film dans un parcours interactif destiné aux familles. 

L’application AR, gratuite pour tous les visiteurs et accessible via des codes QR dans la galerie, utilisera la reconnaissance d’images pour animer instantanément dix peintures de chevaux emblématiques de la collection du musée. Les créations numériques incluent des commentaires de stars du prochain film.

L’application gratuite, qui est maintenant en ligne, emmène les visiteurs dans toute la galerie à l’aide d’une carte numérique donnant vie au pays d’Equestria.

A la manière d’une chasse aux trésors, ils peuvent parcourir plusieurs salles de la galerie pour trouver les dix « toiles magiques », en réalité augmentée, créées par le studio de design Playlines (qui a déjà produit le parcours artistiques en AR dans les rues de Londres).

L’artiste Rachael Saunders et le mannequin Jodie Kidd dévoilent la galerie magique AR « My Little Pony »
  • Le parrainage d’une influenceuse

L’initiative est parrainée par une mannequin et célèbre influenceuse britannique, Jodie Kidd, qui prête sa voix à la série et qui était invitée au musée pour le lancement du parcours.

« Je suis tellement excitée de faire partie de cette initiative magique à la National Gallery », déclare Jodie Kidd. « Il y a tellement de chefs-d’œuvre intemporels exposés à la Galerie et cette merveilleuse application fait un travail fantastique pour les rendre encore plus accessibles et divertissants. Offrir aux enfants une chasse au trésor passionnante pour découvrir les personnages, les cristaux et les terres magiques de «My Little Pony» et découvrir des œuvres d’art classiques en cours de route. J’ai hâte que les visiteurs commencent à découvrir Sunny, Izzy, Pipp, Zipp, Hitch et ses amis cachés parmi les chefs-d’œuvre ! »

Les dix réinterprétations de peintures « My Little Pony » ont été réalisées par l’illustratrice pour enfants Rachael Saunders, qui a déjà illustré des couvertures de livres pour les classiques de Roald Dahl et Rudyard Kipling.

« C’est un honneur incroyable de voir mon art augmenté dans la National Gallery d’une manière si magique », a déclaré Rachael Saunders« Certaines de mes peintures de chevaux préférées sont exposées dans la galerie. Partager le même espace numérique avec Rembrandt, Stubbs et Raphael est un privilège surréaliste mais passionnant. »

Les dix tableaux de la National Gallery qui peuvent être transformés via l’application My Little Pony Magical Gallery sont :

. Un paysage vallonné avec des personnages d’Aelbert Cuyp (1655-60) devenant un paysage magique avec des poneys

. Un paysage avec un cavalier, des bergers et du bétail, par Aelbert Cuyp (1655-60)

. Portrait équestre de Charles I par Anthony van Dyck (1637-8) devenant Portrait équestre d’Izzy Moonow 

. Portrait de Frederick Rihel à cheval par Rembrandt (1663) devenant Portrait de la princesse Pipp Petals

. Un cheval effrayé par la foudre par Jean-Louis-Andre-Theodore (1813-14) devenant un poney orné de foudre

. Ovide parmi les Scythes d’Eugène Delcacroix (1859) devenant Pipp parmi les collines

. Don Quichotte et Sancho Panza d’Honoré-Victorin Daumier (1855) devenant Sunny Starscout et Zipp Storm

. La foire aux chevaux de Rosa Bonheur (1855) devenant My Fair Pony

. Capitaine Robert Orme par Sir Joshua Reynolds (1756) devenant adjoint Sprout

. Whistlejacket de George Stubbs (1762), devenu Starscout.

  • Une initiative très controversée

Financée par la marque Hasbro, l’initiative ne fait pas l’unanimité. Bien au contraire.

Les critiques ont rapidement fusé sur les réseaux sociaux mais également dans la presse. Un article paru le 20/09/2021 dans les colonnes de The Telegraph appelle le musée à « stopper cette infantilisation » et l’utilisation des œuvres du patrimoine britannique pour un usage purement commercial.

De son côté, le musée ne semble pas totalement revendiquer le projet qui n’est mentionné ni sur son site web, ni sur ses comptes sociaux facebook, instagram et twitter.

L’application est en ligne jusqu’au 1er novembre 2021. Les visiteurs peuvent accéder à l’application via des codes QR dans la galerie ou la télécharger depuis les magasins d’applications, en recherchant « My Little Pony National Gallery ».

SOURCE: Hasbro, Netflix

PHOTOS: Hasbro

Date de première publication: 22/09/2021

Partager :

Laisser un commentaire