Hérault, Manche, SNCF… les internautes sollicités pour enrichir le patrimoine historique de ces institutions

Les Archives départementales de l’Hérault et de la Manche ainsi que la SNCF ont récemment sollicité la contribution du public pour enrichir leurs bases de données patrimoniales.

Les Archives départementales de l’Hérault et la Première guerre mondiale

© Archives de l’Hérault

Les Archives départementales de l’Hérault (AD 34) appellent les internautes à contribuer à l’enrichissement d’une base de données consacrée aux 137 000 soldats de l’Hérault et du Sud Aveyron engagés dans la Première guerre mondiale. Le but de cette collaboration à grande échelle est de compléter le Grand Mémorial, cette base de données qui concerne les soldats de la Guerre de 1914-1918.

A partir d’images mises à disposition, les internautes sont invités à renseigner diverses informations tels que le nom, le prénom, la date et le lieu de naissance, le degré d’instruction ou encore le numéro de matricule des soldats.

Pour ce faire, il suffit de s’inscrire sur le site des Archives départementales de l’Hérault en créant un espace personnel.

Les Archives de la Manche et la Seconde guerre mondiale

© Archives de la Manche

La période de Reconstruction post Seconde guerre mondiale va faire l’objet d’une grande rétrospective en 2019, dans la Manche, c’est pourquoi le département lance un appel au public pour collecter des informations sur cette période de l’Histoire.

Le public est donc appelé à se manifester pour fournir nouveaux documents ou témoignages concernant cette période historique.

Ce projet est né de la colloboration entre plusieurs institutions. Ainsi, les Archives départementales et la Maison de l’histoire de la Manche se sont associées à la Direction du patrimoine et des musées du conseil départemental (DPM), au Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE), au Pays d’art et d’histoire de Coutances (PAHC) et à la Ville de Saint-Lô, pour organiser cette grande rétrospective.

Pour Adèle Hommet-Lelièvre, conseillère départementale en charge des Archives et de la lecture publique, ce projet a pour but de constituer un fonds d’entretiens numérisés qui permettra d’illustrer la Reconstruction, cette période de l’histoire souvent méconnue ou oubliée.

La SNCF et son patrimoine documentaire

Le 1er janvier 1938 naissait la Société Nationale des Chemins de fer Français, connue aujourd’hui par tous comme la SNCF.

80 ans plus tard, la SNCF propose de créer une plateforme collaborative baptisée « 80 ans d’innovations et d’histoires partagées », dans le but de regrouper les archives la concernant.

Les voyageurs sont donc invités à enrichir le patrimoine documentaire de la SNCF, en prêtant ou donnant des documents divers, tels que des billets, des photographies, des cartes de réduction ou encore des films, qui seront par la suite numérisés. Une série de documents est déjà consultable en ligne.

D’autres projets d’indexation collaborative ont déjà vu le jour et porté leur fruit. C’est notamment le cas du projet PhotoNormandie, qui a permis de documenter 4 000 photographies et 300 films relatifs à la Bataille de Normandie de 1944.

Sources: Département Hérault, Archimag, SNCF

Date de première publication: 07/03/2018

Les Archives Nationales ouvrent une plateforme collaborative pour l’édition numérique des testaments de guerre des Poilus

La British Library lance un projet de crowdsourcing pour enrichir sa collection d’affiches de théâtre

L’Imperial War Museum de Duxford lance un site de crowdsourcing pour mieux connaitre l’histoire de la seconde guerre mondiale

Laisser un commentaire