Immersion (numérique) dans les grottes françaises !

Alors que l’on célèbre les 70 ans de la découverte de Lascaux, les grottes françaises  plongent dans le numérique. A l’image de son ainée, Chauvet fait également l’objet d’un projet de restitution et même d’une super production cinéma.

  • Lascaux

grotte

La grotte de Lascaux, découverte en septembre 1940, bénéficie d’un magnifique site web produit par le Ministère de la Culture et qui propose notamment une très belle visite virtuelle en 3D de ce lieu mythique (17 000 ans!) aujourd’hui non visitable par le public. Le site contient également un module chronologique interactif et un module très riche sur l’art pariétal.

grotte2

Page wikipédia de la Grotte de Lascaux.

Site officiel de Lascaux 2.

70 ans après (reportage de France Culture).

  • Chauvet

La grotte de Chauvet n’est pas en reste.  L’ainée (30 000 ans) dispose également d’un site internet produit par le MCC. Plus ancien, le site est moins innovant mais néanmoins très documenté. L’internaute peut y visualiser les salles de cette grotte inaccessible au public, approcher les panneaux peints par zooms successifs et prendre la mesure du talent des artistes qui ont décoré les parois de centaines d’animaux.

grotte3

A la veille de grandes mutations liées à sa candidature au patrimoine de l’Unesco, Chauvet innove. Un nouveau site et une page facebook présentent ses nouveaux projets et surtout Chauvet devient star de cinéma.

« Cave of Forgotten Dreams », le nouveau film de Werner Herzog, a été tourné en 3D au sein de la grotte Chauvet en Ardèche. Le long métrage en relief explore les secret des peintures rupestres de la grotte et fait l’objet d’un très bon buzz. Présenté en avant-première au Festival de Toronto de ce mois, le film a été salué par la critique et notamment le Monde : « il suffit qu’un film frappe l’imagination des festivaliers pour devenir l’objet de toutes les attentions. Ce qui est arrivé à un film coproduit par le ministère de la culture français, Cave Of Forgotten Dreams (la caverne des rêves oubliés) que Werner Herzog a tourné, en relief, dans la grotte Chauvet, dont l’accès est interdit au commun des mortels – pour cause de conservation des peintures qui en ornent les parois. »

Et le site Comme au cinéma d’ajouter : « travail documentaire au sens le plus strict du terme, qui dévoile et explique ces figures fabuleuses, commentaires scientifiques à l’appui, Cave Of Forgotten Dreams reste pourtant empreint de la folie magnifique de son auteur et a trouvé assez d’acquéreurs pour être sûr d’être projeté dans tous les pays du monde où l’on distribue des lunettes en plastique à l’entrée des salles. »

  • Engouement de la préhistoire au cinéma.

La préhistoire profite d’un engouement surprenant de la part du 7ème art. Dans l’attente des films de Werner Herzog (Cave of forgotten dreams, 2011) et de Luc Jacquet (La fresque, 2011 probablement), le nouveau long-métrage de Jacques Malaterre « Ao, le dernier néandertal » arrive sur les écrans le 29 septembre 2010. (Bande annonce HD).

grotte4

« Pendant près de 200.000 ans, une humanité cousine a côtoyé la nôtre. J. Malaterre, réalisateur de « L’odyssée de l’espèce », évoque Néandertal et son destin mis en scène avec des thèmes actuel (la tolérance, l’acceptation, l’amour). Bien que ce long-métrage repose sur un scénario contemporain, les représentations de néandertal et sapiens ont été conduites en respectant le cadre des connaissances scientifiques. » (page facebook de Chauvet).