Institut CSA: « la tablette tactile : nouvelle nounou des jeunes enfants français ? « 

Partager :

L’institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 13ème vague d’un baromètre portant sur les pratiques des Français sur Internet. Cette vague s’est intéressée plus précisément aux pratiques numériques des jeunes enfants et notamment à l’usage croissant des tablettes. Nous en présentons ici les principales conclusions.

501 parents d’enfants de moins de 12 ans ont été interrogés en ligne du 10 au 12 septembre 2012. L’ échantillon a été constitué selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge et catégorie socioprofessionnelle après stratification géographique par région de résidence.

Réalisée auprès de parents d’enfants de moins de 12 ans, la dernière vague de l’Observatoire Orange – Terrafemina réalisée par CSA met en lumière l’éducation au numérique et par le numérique des plus jeunes enfants. « Habitués de plus en plus tôt à utiliser tablettes et Smartphones, ceux-ci intègrent dès leur plus jeune âge les nouvelles techniques d’information et de communication, une tendance accueillie favorablement par la majorité des parents. »

La forte pénétration du numérique dans les foyers français

Les plus jeunes générations s’ouvrent aujourd’hui très tôt au numérique. Une majorité de jeunes enfants utilisent ainsi au moins occasionnellement les outils numériques à disposition dans leur foyer : c’est le cas de 55% d’entre eux pour un ordinateur fixe ou portable connecté à Internet (dont 24% l’utilisant fréquemment), seuls 23% ne s’en servant jamais.

Ces comportements ne se limitent pas aux ordinateurs classiques, présents dans quasiment tous les foyers interrogés (99%), mais concernent aussi de nouveaux outils comme le Smartphone (présent dans 65% des foyers), la TV connectée (35%) ou la tablette numérique (30%).

Un usage précoce des nouveaux outils numériques

Si tous les parents interrogés ne disposent pas de ce type d’outils, ceux qui en disposent constatent qu’ils sont souvent utilisés par leurs plus jeunes enfants.

La tablette numérique tactile est ainsi au moins occasionnellement utilisée par de jeunes enfants dans 71% des foyers concernés, cette utilisation étant dans presque un tiers des cas (30%) « fréquente, et ils s’en servent aussi bien que des adultes », tandis que seuls 12% des foyers équipés ne constatent aucune utilisation de la part de jeunes enfants.

L’institut CSA observe également des taux intéressants de pratique fréquente ou occasionnelle pour la TV connectée (51%, dont 25% d’utilisation fréquente) et pour le Smartphone (43%, dont 16% d’utilisation fréquente). Ces pratiques sont évidemment encore plus développées quand l’on interroge les parents d’enfants plus âgés (scolarisés en école primaire) : 78% pour la tablette, 69% pour l’ordinateur, 67% pour la TV connectée et 51% pour le Smartphone.

L’achat d’application pour enfants se développe chez les possesseurs de Smartphone ou tablette

Cette utilisation précoce des nouveaux outils numériques par les jeunes enfants semble par ailleurs être souvent consciemment initiée par les parents : plus d’un tiers des possesseurs de Smartphone ou tablette* (38%) déclarent ainsi avoir déjà acheté au moins une fois une application spécialement pour un enfant de moins de 12 ans, 27% l’ayant même fait plusieurs fois.

Cette proportion d’acheteurs réguliers est encore plus élevée quand l’on observe les cadres (51%) ou les Franciliens (42%).

Parmi ces applications achetées pour les plus jeunes, les plus fréquentes semblent être les jeux : 84% des parents concernés par l’acte d’achat déclarent avoir déjà acheté une application « pour jouer ». Moins fréquemment achetées (46%), les applications « pour apprendre (lire, écrire, culture, …) » sont tout de même prisées chez les cadres (66% au lieu de 46% en moyenne), les plus diplômés (52%) ou les parents d’enfants en maternelle (53%) tandis que les applications « racontant une ou des histoires » concernent 36% des parents acheteurs.

Une évolution de société accueillie favorablement par les parents

Ces nouveaux comportements ne semblent en tout cas pas inquiéter les parents puisque 76% d’entre eux considèrent que c’est une bonne chose que les plus jeunes enfants « se familiarisent de plus en plus tôt avec les nouveaux outils numériques » (dont 20% « une très bonne chose »), seuls 19% pensant l’inverse (3% « une très mauvaise chose »).

De la même manière, seuls 12% des parents estiment que cela sera plus tard « un désavantage, car cela les habitue à avoir accès à tout facilement sans faire d’efforts » alors que 50% pensent que cela est au contraire « un atout, car cela leur donne accès à des informations et savoirs que n’avaient pas les autres générations », 35% pensant pour leur part que cela n’est ni un atout, ni un désavantage. Il n’y a donc pas d’opposition de fond à ce nouveau phénomène, même si son application concrète au sein de l’école clive encore : une petite majorité de parents (53%) sont en effet favorables à ce que l’on remplace les manuels scolaires par l’utilisation de tablettes mais une proportion importante y est encore opposée (42%), parmi lesquelles les femmes (49%) ou les plus jeunes parents (50% chez les 18-34 ans).

Contact : Nicolas FERT, Chargé d’études sénior au Pôle Opinion – Corporate de CSA, nicolas.fert@csa.eu

Communiqué de presse de l’institut CSA

Partager :

Laisser un commentaire