Après 6 ans de travaux, le projet ambitieux de transformation du site parisien de la Monnaie de Paris donne naissance au 11 Conti – Monnaie de Paris. Entièrement rénovée, la Monnaie de Paris se révèle au public et invite les visiteurs à découvrir un nouveau musée dédié à la matière, à des métiers d’art mais aussi à des collections patrimoniales exceptionnelles.

Dans l’interview ci-dessous Agnès Abastado, Responsable Multimédia de la Monnaie de Paris, présente les objectifs de médiation, notamment numérique et les principales innovations proposées dans le parcours du nouveau musée.

Lire l’article du CLIC France: Après 6 ans de travaux, la Monnaie de Paris ouvre son nouvel espace 11 Conti, incluant un musée totalement repensé

Clic-separateur-EVENEMENT-CLIC-575x26

Les membres du CLIC France sont invités le mardi 03 octobre 2017 à une visite privée du nouveau musée de la Monnaie de Paris.

Inscription obligatoire: ateliers@club-innovation-culture.fr.

Alcôve Grand Monnayage avec Statue de la fortune © Bernard Touillon

Monnaie de Paris

©DR

. Le musée du 11 Conti est l’une des composantes du projet 11 Conti. Quel est l’objet et quelle est la spécificité de ce musée ?

La Monnaie de Paris est une institution unique vieille de plus de 1 150 ans : après 9 siècles d’itinérance dans la capitale, la Monnaie de Paris s’installe au XVIIIe siècle au 11 Quai de Conti. Le 11 Conti est donc le site historique parisien, mais pas seulement : c’est encore aujourd’hui, une usine en activité, au cœur de Paris.

Par ailleurs, la Monnaie de Paris possède des patrimoines matériels et immatériels inestimables : une collection de 170 000 objets, des métiers d’art héritiers d’une tradition multiséculaire et un site composé de bâtiments des XVIIe et XVIIIe siècles.

Le Musée du 11 Conti met en lumière ces patrimoines exceptionnels et propose une expérience unique avec, au-delà de la découverte des salles d’exposition, celle de certains ateliers de la Monnaie de Paris. Au fil du parcours du Musée du 11 Conti, le visiteur découvre des vues aménagées sur certains ateliers. Ces ateliers ne sont pas scénarisés : c’est la manufacture de la Monnaie de Paris qui est dévoilée, et cela est unique.

Art, sciences et techniques, histoire des peuples, du goût et de l’économie, archéologie et sociologie, le Musée du 11 Conti est un parcours permanent multi-sensoriel qui rassemble toutes ces disciplines pour exprimer toute la richesse et la diversité des collections et des savoir-faire de la Monnaie de Paris, et mettre en valeur les femmes, les hommes et les métiers qui garantissent la qualité de la production.

. En quoi le parcours sera-t-il immersif ?

L’expérience du visiteur est au cœur de la conception scénographique et multimédia : c’est une véritable plongée multi-sensorielle dans notre manufacture et dans nos collections.

Artisan au travail © Monnaie de Paris - Julien Sallé

Artisan au travail © Monnaie de Paris – Julien Sallé

« Avec ces « fenêtres sur l’usine », le visiteur découvre les coulisses de nos productions. Et comme les ateliers ont leur propre rythme, lié à la production et non aux visites, des multimédias viennent enrichir et suppléer la vue, aussi bien que l’ouïe, créant, tout au long du parcours, une réelle rencontre avec les femmes et les hommes de la Monnaie de Paris. »

Par ailleurs, la visite est ponctuée de dispositifs manipulatoires, objets à toucher et interactifs qui donnent à lire autrement nos collections patrimoniales dans une approche ludique rendant le visiteur « acteur » de son expérience.

. Vous avez choisi de ne pas mettre à disposition d’audioguide. Comment palliez-vous cette absence ?

C’est effectivement un choix : dès la conception et la définition du parcours du visiteur, nous avons préféré développer des dispositifs in situ favorisant l’échange et le partage, car l’échange et le partage, ne sont-elles pas des valeurs clefs de la monnaie ?

Cela correspondait également mieux à notre cible principale, les familles, facilitant une consultation partagée à 2, 3 ou 4.

. Quelles sont les principales innovations technologiques de ce parcours ?

Les nouvelles technologies sont au service d’une expérience créative et diversifiée. Si le parcours présente quelques dispositifs très novateurs, l’innovation en tant que telle n’était pas un enjeu. Lors de la définition des dispositifs, c’est le contenu et l’expérience du visiteur qui ont piloté la conception et les choix technologiques.

© Monnaie de Paris - Opixido

© Monnaie de Paris – Opixido

Un dispositif phare du parcours est le Numiscope (la contraction de Numisma – en latin, pièce de monnaie – et Scopein – en grec, observer) : grâce à un système de réalité augmentée avec reconnaissance de marqueurs, le visiteur manipule des « disques pièces » et voit cette pièce projetée en très grand. Il apprend à en lire des détails (poinçon de garantie, millésime, légende, etc.). Un très beau travail où la technologie sait s’effacer au profit d’une expérience « magique » pour le visiteur…

. Quel a été le calendrier de développement des outils numériques de médiation ?

En anticipation du chantier global, quelques vidéos ont été produites en 2014, avant la fermeture pour travaux de certains de nos ateliers. Pour tout le reste, les appels d’offres ont été publiés au printemps 2016, donc il y a un peu plus d’un an. Une première phase de prototypage a débuté dès l’été 2016, puis la production de tous les médias et dispositifs s’est enchaînée jusqu’à cet été.

. Quel en a été le budget ?

Le budget global est de 1,1 million d’euros HT. Comprenant la conception, le graphisme des multimédias, les illustrations spécifiques et les graphismes tactiles en volume, les productions audiovisuelles, y compris LSF, les manipulations, les développements, la fourniture et l’installation du matériel.

. Quels en sont les prestataires principaux ?

Maîtrise d’Œuvre du parcours médias : Du&Ma design et scénographie, mandataire

. Conception graphique des médias et illustrations : Guillaume Allard & Vanessa Gœtz, atelier Pentagon
. Définition des contenus : Valérie Loth
. Conception interactivité : Blue Yeti
. Ingénierie audiovisuelle : Dont Give Up

Lots Médias :

Réalisation des interactifs : Opixido

Réalisation des dispositifs manipulatoires : A.V.É.A.M. & Opixido

Réalisation des dispositifs mécaniques : Polymaquettes

Productions audiovisuelles animations : Gédéon Programmes

Productions audiovisuelles expérientielles et filmées : Julien Sallé / Wishmountain – Méroé Films

Productions LSF : Langue Turquoise

Productions des cartels tactiles et brailles : Atelier 3 points

Fourniture et installation du matériel : Vidélio IEC

LIRE UNE PIECE © Monnaie de Paris - Gédéon Programmes

LIRE UNE PIECE © Monnaie de Paris – Gédéon Programmes

. La visite en groupe est facilitée par des outils mis à la disposition des médiateurs. Pouvez-vous les décrire ?

Nous mettons à disposition de nos médiateurs des tablettes mobiles permettant de « prendre la main » sur les écrans 32 pouces du parcours. Ils peuvent, grâce à ce système, utiliser les écrans du parcours pour projeter leurs propres images ou vidéos dans le cadre d’une visite guidée. Par ailleurs, l’un des jeux du parcours présentant plus de 300 objets de nos collections intègre un « mode médiateur » qui permet d’accéder à ces collections pour les présenter de manière digitale.

. Le parcours donne la parole aux artisans et aux différents métiers de la Monnaie de Paris. Sous quelle forme est proposée cette prise de parole ?

Nos artisans sont au cœur du Musée du 11 Conti, sans eux, le projet n’aurait pu se faire !

Evidemment, ils sont présents par les vues directes dans les ateliers, mais également au travers de démonstrations de gravure qui ont lieu 3 fois par semaine au sein même du parcours.

Ainsi, sont dévoilés :

. les ateliers de ciselure et de patine, ainsi que la fonderie, où le visiteur plonge au cœur du métal en fusion, ainsi que les étapes minutieuses des artisans pour sublimer les fontes d’art,
. le Grand Monnayage, lieu emblématique de la frappe au cœur du bâtiment parisien où est implantée notamment une machine de frappe des pièces de deux euro,
. l’art de la gravure à travers des démonstrations sur un établi installé dans le parcours muséal 3 fois par semaine.

© Monnaie de Paris - Julien Sallé

© Monnaie de Paris – Julien Sallé

Par ailleurs, nous avons produit toute une série de portraits et témoignages de nos artisans. Ces tournages, fait en 2014 et 2016, furent réalisés dans un souci d’authenticité : c’est la « parole vraie » qui est captée, créant une « rencontre » sensible et animée par leur plaisir, leur respect, voire leur véritable passion du métier.

Au-delà des productions Monnaie de Paris qui ont pu intégrer les collections patrimoniales et sont présentée dans les vitrines, nos artisans ont également réalisés les objets à toucher du parcours.

Enfin, leurs conseils et validations techniques ont été précieux sur toutes les petites vidéos techniques d’animation du Musée du 11 Conti.

. Vous avez également souhaité rendre la visite ludique. Vous proposez donc des jeux au fil du parcours …

Oui, plusieurs jeux et manipulations ponctuent le parcours.

2 dispositifs sont plus spécifiquement ludiques :

Le jeu des € « L’€uro face à face » : il s’agit de retrouver sa pièce d’euro en répondant à une suite de questions et apprendre à regarder les motifs principaux des pièces, découvrir leur richesse et leur diversité.

Le jeu multijoueur « 3, 2, 1 Collectionnez ! » : une compétition ludique autour de l’art de la collection, où il s’agit de rassembler un maximum de médailles ou monnaies autour d’une thématique dans un laps de temps restreint. Petite astuce : il est possible de « chiper » les pièces de son voisin…

. Un effort particulier a été apporté à l’accessibilité. Quels sont les principaux outils en la matière ?

La Monnaie de Paris souhaite obtenir pour le nouveau parcours le label « Tourisme & Handicap » sur les 4 handicaps, notamment via la mise en place d’outils techniques (prêt de tours de cou à induction magnétique, possibilité de brancher un casque sur les vidéos sonores, prêt de siège portatif, etc.) et d’offres de contenus variés (traduction LSF – Langue des Signes Française, cartels tactiles en brailles et gros caractères, dispositifs sonores, etc.).

Le parcours a été créé dans une démarche de design universel ou qualité d’usage pour tous qui vise à concevoir des équipements accessibles au plus grand nombre d’utilisateurs et à s’inscrire dans une démarche évolutive de design thinking, permettant notamment l’enrichissement continu de l’offre de contenu et fonctionnalité.

La quasi-totalité des contenus du parcours sont disponibles en trois langues : français, anglais et espagnol.

Ainsi, le parcours respecte les principes suivants :

. Équitabilité
. Flexibilité à l’usage
. Utilisation simple et intuitive
. Information perceptible
. Tolérance à l’erreur
. Effort physique minimal
. Dimension et espace libre pour l’approche et l’usage

Les dispositifs multimédias participent directement à l’accessibilité du parcours en proposant évidemment des solutions techniques (prises casques, contrôle player des vidéos, etc.) mais surtout, en donnant une approche multi-sensorielle des médias pour satisfaire le plus grand nombre, diversifier les canaux d’apprentissage et favoriser des expériences conviviales permettant le partage et l’inter-apprentissage.

À l’instar des contenus écrits du parcours, les dispositifs multimédias proposent plusieurs niveaux de lecture et sont en 3 langues (français, anglais, espagnol) avec un accent mis sur la LSF (Langue des Signes Française) pour les vidéos sonores. Par ailleurs, 10 très beaux cartels en braille et grands caractères proposent un parcours autour des principales thématiques du Musée du 11 Conti.

. L’ouverture de ce parcours est également l’occasion d’établir un lien avec l’autre projet de musée, Cité de l’Economie. Comment avez-vous mis en place ces synergies ?

La Monnaie de Paris et Citéco ont signé une convention de partenariat avec prêt d’objets de nos collections, échange d’information pour une bonne coordination de nos programmes muséographiques. A terme, des passerelles seront construites notamment via l’installation de QRCode dans les 2 musées.

Interview recueillie par mail le 27/09/2017

La Monnaie de Paris et la Banque de France (Citéco) sont membres du CLIC France.

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

Après 6 ans de travaux, la Monnaie de Paris ouvre son nouvel espace 11 Conti, incluant un musée totalement repensé

Céline Chanas (Musée de Bretagne) : « Le portail des collections est en quelque sorte la phase émergée de l’iceberg et de notre projet numérique »

Aurélie Perreten (Musée Grande Guerre Meaux) : « Tout comme l’accessibilité au plus grand nombre, l’innovation fait partie intégrante de notre ADN »

Après 6 années de travaux, le Musée d’Arts de Nantes rouvre le 23 juin 2017 avec une nouvelle offre de médiation numérique

Bruno Girveau (Palais des Beaux-arts de Lille) : « Nous avons fait le choix de privilégier d’abord le visiteur et son expérience de visite »

JP. Marron et B. Célié (Ville de Nîmes) : « une bonne médiation passe par une capacité à donner du plaisir au public ! »