Les activités Living Lab de la Cité des sciences et de l’industrie (Universcience) sont portées par le Carrefour numérique² et permettent à tous ceux et celles qui désirent s’impliquer dans les innovations culturelles et éducatives de pouvoir le faire. Dans le contexte de cette « démarche de création, d’expérimentation et d’échanges où créateur·trice·s, utilisateur·trice·s, chercheur·euse·s se côtoient pour contribuer et participer aux réflexions et usages de demain », Universcience lance un appel à résidence sur le thème du « musée, nouvelle génération », dont le CLIC France est partenaire.

Dans une interview au CLIC France, Laurence Battais, chargée de projet Living Lab d’Universcience, explique les objectifs de cet appel et les critères de sélection des futurs résidents. Date limite de dépot des candidatures le 1er juin 2017. 

La Cité des sciences et de l’industrie est bien connue pour ses expositions, voulez-vous nous présenter plus précisément le Carrefour numérique² ?

Situé au cœur de la Cité des sciences et de l’industrie, un site Universcience, le Carrefour numérique² est un espace collaboratif dédié au numérique et à l’expérience utilisateur·trice. C’est un lieu d’éducation ouvert qui propose une autre manière d’apprendre en favorisant les échanges humains et le « faire avec les autres ». Il dispose d’un Fab Lab où les visiteurs et visiteuses mettent en commun leurs connaissances pour donner forme à leurs projets créatifs en utilisant les outils de fabrication mis à leur disposition.

De plus, le Carrefour numérique² mène une part importante de ses offres selon la  démarche Living Lab qui permet aussi bien à des entrepreneur·euse·s qu’a des artistes des chercheur·euses·s et bien entendu à nos publics de se retrouver pour réfléchir, créer, et expérimenter ensemble. Sa programmation est faite d’évènements, de rendez-vous mensuels, d’ateliers et de résidences. Le CLIC France y organise d’ailleurs ses ateliers trimestriels depuis 2015.

csm_3824__c_A_Robin-EPPDCSI__89__e22dce4333

©A Robin-EPPDCSI

Quand est né ce projet de résidence au Carrefour numérique² ? 

Les résidences Living Lab existent depuis 2012 mais sous cette forme, avec une thématique plus resserrée autour du « musée, nouvelle génération » c’est une première !

Pour notre établissement qui porte comme valeurs « l’ouverture, l’université et l’innovation », il s’agit clairement de proposer une offre participative et donc de favoriser la coopération et le décloisonnement de la société pour questionner et faire évoluer « le musée ». 

3607 Copyright P Levy-EPPDCSI (53)

©P Levy-EPPDCSI

Pourquoi avez-vous choisi comme thème de l’appel à projets 2017 « Muséo Camp » ?

Ce choix du thème du « musée, nouvelle génération » nous semble répondre à des préoccupations et évolutions partagées par de nombreux autres établissements culturels et qui sont d’ailleurs bien identifiées dans le rapport  de la mission « Musées du XXIe siècle ». Clic France suit aussi ces évolutions et les relaye.

Nous concernant, proposer de participer à l’évolution des pratiques muséales dans un esprit « Camp » est désormais familier. En effet, l’équipe du Carrefour numérique² a vécu son 1er BootCamp en 2011, il s’agissait à l’époque de faire entrer à la Cité des sciences des imprimantes 3D « faites maison » et de préparer l’ouverture du Fab Lab… une petite révolution pour l’équipe et notre établissement.

A qui s’adresse cet appel à projets et cette résidence ? Combien de résidents envisagez-vous d’accueillir durant cette session ?

Cet appel à résidence s’adresse à toute personne ou structure issue du milieu associatif, de la création artistique, du milieu de la recherche ou de l’entreprenariat. Tout dépend de l’ampleur des projets choisis, mais nous envisageons d’accueillir entre 8 et 10 projets en résidence cette année.

Quels sont les critères de sélection ? Qui est en charge de la sélection des projets ?

Nous avons établis des critères qui nous permettront de vérifier que les projets prennent en considération les conditions posées et  répondent bien entendu au thème ! Nous prendrons aussi en compte la responsabilité sociale et/ou  environnementale du projet.

De plus, notre  objectif est de nous assurer que l’accueil en résidence répond bien aux besoins des porteurs de projets et de leurs contraintes, de vérifier la faisabilité de leur accueil et de l’intérêt pour nos publics de collaborer à leur projet.

Enfin, nous cherchons à  accueillir aussi bien des projets portés par des start-up, que des  associations, des artistes ou chercheurs afin d‘assurer la diversité des approches et des projets accueillis et permette une belle et sympathique dynamique de travail durant l’année.

Les projets seront choisis par quatre personnes d’Universcience exerçant des métiers différents.


©V Besnard-EPPDCSI

Quelle est la durée de la résidence ?

Elle est d’un minimum de 70 heures sur place (en continu ou pas) à définir selon les calendriers de porteurs de projets et la programmation des résidences sur une période allant de juillet 2017 et juillet 2018.

Comment la démarche Living Lab s’intègre-t-elle dans la résidence ?

La démarche Living Lab est au cœur des résidences, cet appel s’adresse à des personnes ou structures souhaitant élaborer un projet ou mener des recherche en étroite collaboration avec les personnes visées et impactées par leur projet. Il s’agit ici de venir sur place, et d’impliquer sur certaines étapes les publics visés, d’expérimenter son projet, de mener sa recherche dans une situation réelle.

Quels sont les services offerts par le Carrefour numérique²pour accompagner les résidents ?

Nous proposons aux résidents,

  • un espace d’expérimentation modulable sur un plateau de 1000m² ouvert aux publics et propice aux rencontres et collaborations,
  • l’accès à des équipements permettant aussi bien l’organisation d’activités menées en petits groupes ou en grand nombre,
  • un accès privilégié au Fab Lab et à ses outils pour réaliser si besoin maquettes ou prototypes,
  • une visibilité en ligne et sur place des projets
  • et surtout notre savoir-faire en médiation et pilotage de projets impliquant des publics.

La mise en œuvre du développement des projets est effectuée par les résident·e·s dans une dynamique collective avec notre soutien aussi bien humain que matériel mais tout ceci se fait dans un échange gagnant-gagnant pour nos publics. En effet, nous demandons le respect des règles favorisant la coopération : donner aux publics autant que l’on reçoit d’eux, être prêt à consacrer du temps sur place, face public et à respecter ses engagements vis-à-vis du public, travailler dans une démarche de transparence et d’ouverture, communiquer sur l’avancée du projet…

 En avril 2018, vous organiserez une journée spéciale. En quoi consistera-t-elle ?

Il s’agira de présenter publiquement l’avancée des projets accueillis en résidence et de permettre la rencontre avec les porteurs de projets. Le programme est à élaborer et sera bien entendu fait en concertation avec les résident-e-s et avec le Clic France, partenaire de Museo Camp.

Quelles sont les prochaines étapes de l’appel ?

. La première étape pour les personnes et structures intéressées est de consulter l’appel et de déposer son projet avant le 1er juin 2017.
Appel à résidence Living Lab : http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/carrefour-numerique2/residences/appel-a-residence/

. Pour ceux et celles qui souhaitent visiter le Carrefour numérique² pour mieux appréhender l’esprit de notre lieu et de l’appel à résidence, un moment « portes ouvertes » est proposée le jeudi 18 mai de 17h à 19h.

. Ensuite 1ère quinzaine de juin, nous mènerons des entretiens avec les projets présélectionnés.

Le 21 avril 2017, vous avez récemment organisé l’atelier « Adapte ma thèse » sur le musée de demain. En quoi cela consistait il ? Quelle conclusion en avez-vous tiré ?

Il s’agissait de la toute 1ere édition d’un workshop interdisciplinaire que nous avons imaginé avec le Labex ICCA et l’Ecole de la médiation. Le but était de réunir sur une journée des doctorant·e·s menant leurs recherches sur les musées avec des professionnels du secteur de la culture pour à partir de problématiques et résultats de recherche, imaginer un objet muséal inédit (aussi bien un élément muséographique, qu’une médiation ou un outil organisationnel).

L’atelier a été complet en quelques jours, ce moment de rencontre sur un format moins traditionnel que la journée d’étude a répondu a un vrai besoin d’échange autour de problématiques partagées aussi bien par les chercheurs que les professionnels que nous sommes (par exemple : la mise en place du financement participatif au sein des musées ou le contournement des interdits par les publics).

En attendant qu’un article plus complet soit publié sur notre blog vous pouvez retrouver la galerie photo qui vous donnera un aperçu de  la journée : http://carrefour-numerique.cite-sciences.fr/blog/galerie-photo-adapte-ma-these/

Adapte ma thèse

©A Robin-EPPDCSI

Interview réalisée par mail, le 9 mai 2017 

Images: Universcience

Date de première publication: 10/05/2017

Universcience est membre du CLIC France

À-lire-sur-le-site-du-CLIC1

. À la Cité des Sciences et de l’Industrie, le robot japonais Pepper accueille désormais les visiteurs

. «C3RV34U, l’expo neuroludique» déploie ses activités interactives à la Cité des Sciences

. La Cité des Sciences et le Palais de la découverte passent à la TV

. Universcience et six partenaires ouvrent une école pour former les médiateurs scientifiques en France

. « 2101 sciences et fiction », la bande-dessinée numérique produite par Chromatiques, avec le soutien d’Universcience