Une compagnie ferroviaire japonaise invente la galerie d’art la plus rapide du monde

Le 29 avril 2016, la compagnie japonaise de transport ferroviaire East Japan Railway Company a mis en circulation le Genbi Shinkansen qui se présente comme « la plus rapide expérience d’art du monde ». Ce train à grande vitesse, qui relie Echigo-Yuzawa à Niigata, héberge une galerie dédiée à l’art contemporain japonais et international.

japon train art genbi-shinkansen

A la vitesse de plus de 320 kilomètres par heure, ce train spécial « Genbi Shinkansen » de la ligne Joetsu Shinkansen offre ainsi une exposition collective d’œuvres contemporaines créées par six artistes japonais, du collectif Paramodel ainsi que les créations d’un artiste basé à New York Brian Alfred. Les oeuvres se rapportent au paysage et à la culture des régions traversées et plus largement à la notion de voyage.

Le nom « Genbi » (現美) n’a d’ailleurs pas été choisi innocemment, il signifie « art contemporain » en japonais.

Le premier train-galerie du Monde

Si le train ne disposera que de 103 sièges, c’est parce qu’une grande partie de son espace est réservée à l’accrochage d’oeuvres. Le Genbi Shinkansen va ainsi devenir le premier train-galerie du Monde, et sans conteste la galerie la plus rapide du monde !

Contrairement à tous les trains du monde où les fenêtres couvrent les deux côtés, le Genbi Shinkansen est ouvert que d’un seul côté car l’autre est réservé à l’art.

Et le train propose même une aire de jeux spécialement conçue pour les enfants, avec des maquettes de train installées dans un espace coloré par des motifs artistiques. Les voyageurs ont également accès à des salons ainsi qu’à une boulangerie et un café, autant d’espaces dans lesquels des oeuvres sont également présentées.

japon train art train_parth_s

Les tarifs de ce train hors norme sont très raisonnables. La compagnie ferroviaire qui gère le train a fixé un tarif allant de 1,020 Yen (8.2 euros) pour un trajet de 3.7 kms de Tokyo à environ 100 dollars US pour le voyage complet de 333 kms de Tokyo à Niigata.

East Japan Railway Company a également prévu le lancement d’une ligne de train couchette en 2017 qui proposera également une excursion de quatre jours le long de la côte du Japon.

Ls parois extérieures du train sont également décorées de clichés pris par la photographe et créatrice japonaise Mika Ninagawa, célèbre pour ses photos de couleurs vives et de fleurs éclatantes.  L’accrochage extérieur montre des vues du festival annuel de feux d’artifice de Nagaoka City.

japon train art 3

Le train a été créé en vue de la manifestation triennale d’art d’Echigo-Tsumari, l’une des plus importantes manifestations d’art au Monde qui se déroule du 14 avril au 19 juin 2016.

Quand l’art prend aussi le train français

Cette initiative japonaise rejoint d’autres projets déjà menés notamment en France.

Le 18 juin 2013 a ainsi été mis en service le « train de l’impressionnisme », une initiative née d’une collaboration entre la SNCF la société 3M et le Musée d’Orsay afin d’immerger les voyageurs de la ligne J du Transilien dans l’art impressionniste. L’objectif était également de montrer la relation entre les chemins de fer et l’art et de faire réfléchir à la manière dont les artistes ont pu être inspiré par les paysages. (Article du CLIC France: Avec la SNCF, 3M et le musée d’Orsay, l’art impressionniste prend le train sur la ligne J du Transilien)

sncf train impressionniste 2013 Art+in+Transit_Image+2

Actuellement, la SNCF propose également l’affichage d’oeuvres d’art des musées de la ville dans une des salles d’attente de la gare de Bordeaux, de dessins issus de l’exposition Zep du Palais des Beaux Arts sur les murs extérieurs de la gare de Lille Europe et des réinterprétations de certaines oeuvres de la collection des musées de la ville de Paris à Saint Lazare. (Article du CLIC France: Dans le cadre de l’opération Parallèles, 10 instagrameurs réinterprètent 10 oeuvres des musées de la ville de Paris)

En 2013, l’opération Art en gare avait permis de faire découvrir aux voyageurs des gares SNCF des oeuvres d’art mises à disposition par les 19 FRAC. (Article CLIC France: Plus de 30 gares françaises se transforment en musées d’art contemporain !)

Ailleurs dans le monde

En 2013, avec son projet « Station to Station », Molly Logan, un artiste expérimental, spécialisé dans l’art multimédia, s’est lancé dans un tour des Etats-Unis à bord d’une ancienne locomotive parée pour l’occasion de panneaux fluorescents. Le train a quitté New York le 6 septembre 2013 et s’est arrêté dans neuf villes américaines: Pittsburgh, Minneapolis, Chicago, Kansas City, Santa Fe, Winslow (Arizona), Barstow (Californie), Los Angeles et San Francisco. Chaque étape a offert des projections cinématographiques, des prestations musicales (avec notamment la participation de Charlotte Gainsbourg) et des sessions de food consulting (dégustations avec deux chefs cuisiniers).

(c) Doug Aitken
(c) Doug Aitken

L’art prend également le métro. À New York, le programme MTA Arts & Design commande des affiches et des oeuvres numériques créées par des artistes contemporains et accrochées dans les voitures à côté des emplacements publicitaires ou sur les quais. A Londres, le programme Art dans le métro commissionne des oeuvres originales à des artistes connus (Sarah Lucas, Lawrence Weiner, Wolfgang Tillmans, et Trevor Paglen) ou inconnus, qui sont affichées sur les quais et dans les couloirs.

Toutes ces initiatives rejoignent l’intention des artistes et des institutions artistiques de sortir de leurs murs et d’aller à la rencontre des amateurs d’art ou du grand public.

SOURCES: East Japan Railway Company, asahi.com, techinsider.io, DesignBoom, enfr.blouinartinfo.com

Date de première publication: 16/05/2016

Photos: East Japan Railway Company

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Dans le cadre de l’opération Parallèles, 10 instagrameurs réinterprètent 10 oeuvres des musées de la ville de Paris

Avec la SNCF, 3M et le musée d’Orsay, l’art impressionniste prend le train sur la ligne J du Transilien

Plus de 30 gares françaises se transforment en musées d’art contemporain !

Laisser un commentaire