Les (jeunes) français plébiscitent l’innovation et le numérique dans le patrimoine

Dans le cadre des prix de l’innovation, remis le vendredi 20 septembre 2019, par la Fédération française des télécoms, un sondage révèle le fort intérêt des français et notamment des plus jeunes pour l’innovation et le numérique dans le patrimoine.

Pour cette quatrième édition du prix, les membres de la Fédération (qui regroupe notamment Bouygues Telecom, Orange et SFR) ont choisi le thème de l’accès à la culture et au patrimoine par le numérique, en partenariat avec le Centre Pompidou, Radio France et Télérama.

« Le numérique, devenu essentiel pour notre société, présente en effet une réelle chance en matière de diffusion de la culture et de valorisation du patrimoine » explique la fédération.

Dans le cadre de ses prix de l’innovation, remis au Centre Pompidou le vendredi 20 septembre 2019, la Fédération française des télécoms a commandé un sondage sur le sujet de l’innovation et du patrimoine.

Premier enseignement de ce sondage réalisé par Harris interactive, sur un échantillon de 1 000 personnes: 87 % des sondés affirment visiter des monuments historiques mais seuls 28% des jeunes français ont visité les monuments proches de chez eux.

Beaucoup déplorent un accès difficile à la culture, soit pour raisons économiques (64 %, 53% pour les jeunes) soit pour des raisons d’éloignement géographique (58 %, 47% pour les jeunes).

63% des jeunes estiment que le patrimoine et la culture ne sont pas suffisamment enseignés à l’école.

Les 18-24 ans demandent des visites virtuelles

L’usage du numérique dans le cadre patrimonial séduit largement les français. 71 % pensent que le développement d’outils numériques est une bonne chose pour les visiteurs, comme pour les lieux de culture.

Il permet notamment un meilleur accès…

  • 84% en touchant de nouveaux publics ;
  • 84% en rendant les œuvres plus accessibles (dématérialisation) ;
  • 84% en facilitant la compréhension des œuvres ;
  • 80% en rapprochant les œuvres des enfants.

Parmi les français, les 18-24 ans sont les plus demandeurs de ces nouvelles expériences: 74 % aimeraient participer à une exposition immersive, 71 % apprécieraient une visite de monument en réalité augmentée et 65 % celle d’un musée.

Intégralité des résultats du sondage en ligne

Plus que jamais les lieux culturels doivent donc répondre à cette demande en proposant des visites virtuelles d’expos ou de lieu, de nouveaux outils de médiation au sein de ces lieux et en imaginant de nouvelles expériences autour de l’art et du patrimoine. L’ouverture de ces lieux aux 18-25 ans passe notamment par de nouvelles approches immersives, interactives et/ou personnalisées.

Les lauréats 2019 des prix de l’innovation

Les opérateurs télécoms, Bouygues Telecom, Orange, SFR et Euro-Information Telecom, membres de la Fédération Française des Télécoms, proposent chaque année un appel à projets sur des thématiques sociétales majeures. Conscients des nombreux enjeux qui se jouent autour du numérique, les opérateurs s’engagent et remplissent leur mission d’acteur numérique responsable en soutenant des projets.

Le thème 2019 était donc l’accès à la culture et au patrimoine par le numérique.

Suite à la délibération du jury composé de professionnels des télécoms et du numérique, quatre dossiers ont été sélectionnés parmi les nombreux reçus.

Les quatre lauréats récompensés sont :

  • Calfareprésenté par Chahan VIDAL-GORENE, Fondateur et CEO

Calfa est une association spécialisée dans le traitement automatique des langues anciennes, ainsi que dans le développement de systèmes intelligents destinés aux professionnels du patrimoine (solution de reconnaissance automatique de caractères pour la préservation des manuscrits et leur accessibilité, etc.).

L’association souhaite mettre les nouvelles technologies au service de la langue et de la valorisation du patrimoine, et travaille en particulier sur les langues rares au patrimoine riche et au cœur d’enjeux de
numérisation. Calfa s’adresse aussi aux entreprises disposant de gros volumes de documents papiers manuscrits ou imprimés à traiter et qui souhaitent automatiser l’extraction de texte et leur classification.

Fondée en 2014, l’association a notamment développé une expertise pour les langues arménienne et syriaque, avec la création de grands corpus et dictionnaires enrichis en ligne, et de solutions pour leur étude.

  • GranaQuest, représenté par Thibaut DUSANTER, Co-fondateur et CTO ;

GranaQuest est une application mobile de jeux de piste permettant la découverte du patrimoine de façon ludique, en autonomie et à prix réduit.

Au cours d’une partie durant généralement de 1 à 2h, les joueurs sont plongés dans une véritable aventure en équipe, durant laquelle ils doivent résoudre des énigmes en se basant sur la seule réflexion associée à l’observation de l’environnement immédiat et l’usage de la réalité augmentée.

Le fil conducteur entre toutes les quêtes est la récupération en fin de partie d’un des Granas ; pierres magiques disparues au fil des siècles. Le financement de GranaQuest est assuré, soit par des parties payées directement par le consommateur final, soit par des contrats avec les communautés d’agglomération.

Il s’agit d’un kit d’illumination architecturale mobile permettant de créer des installations artistiques éphémères sur des façades extérieures de bâtiments.

Sa particularité est son triple usage : art numérique, divertissement et éducation. Le dispositif est interactif via une application dédiée et il s’accompagne de ressources pédagogiques conçues pour sensibiliser le public à la programmation informatique par l’usage de l’art urbain.

Testé depuis 2017 auprès de 500 étudiants de l’Université de Bordeaux sur une installation artistique pérenne, nous souhaitons désormais lui permettre de toucher un public plus fragile isolé des métropoles.

Notre initiative Code Couleur, propulsée par le développement d’une version mobile d’Arbalet Frontage, la fera se déplacer dans 6 établissements scolaires de Nouvelle Aquitaine au contact de 200 jeunes : des collégiens, en pleine phase d’apprentissage du numérique, et des jeunes de 18 à 22 ans des missions locales, qui cherchent encore leur voie et pour lesquels nous pensons que le numérique est une bonne option.

Le Voyage sonore 3D est un dispositif de médiation pour de nouveaux types de visites immersives et créatives. Il s’adresse à tous les lieux qui souhaitent diversifier leur offre : monuments, musées, villes, jardins…

(c) Sébastien Laval

Le Voyage sonore 3D renforce l’accessibilité à un lieu ou à une œuvre grâce à 3 ressorts :
– Une narration originale avec de vrais partis pris suscite des émotions : votre histoire interpelle le visiteur et peut-être jusqu’à 22 fois mieux mémorisée que les données seules.
– La musique appuie la magie de votre récit et donne à entendre ce qui ne peut être raconté.
– Un dispositif technique léger, composé d’un casque, permet au visiteur de se concentrer sur son expérience. L’enregistrement en son binaural permet de simuler les conditions d’écoute naturelle pour une immersion totale.

Le Voyage sonore 3D a été développé par un groupement de sociétés. L’agence Modulo a apporté son expertise en conception et réalisation d’écosystèmes digitaux, Aubry et Guiguet étaient en charge de la programmation culturelle et l’Abbaye aux Dames son savoir-faire en ingénierie culturelle.

Le Voyage sonore 3D s’est associé à l’Abbaye aux dames pour proposer cette expérience à d’autres sites et organisations culturelles. Ce projet ambitieux en son binaural, son écouté à l’aide d’un casque stéréophonique dont la fréquence diffère d’une oreille à l’autre, restitue l’écoute naturelle.
L’objectif établi du Voyage sonore 3D est de faire rentrer le visiteur dans un lieu en pleine immersion et de lui faire découvrir un site de manière décalée comparé aux visites ordinaires dont les touristes ont l’habitude. Cette technologie mise en place incite le visiteur à regarder le site avec plus d’attention, en souligner la singularité et d’explorer les œuvres de manière à avoir un autre aperçu.

La remise des prix a eu lieu le 20 septembre 2019, en présence de Michel Combot, Directeur général de la Fédération Française des Télécoms. Les lauréats ont présenté leur projet respectif et ont reçu chacun un trophée et une dotation financière.

SOURCE: Fédération des Télécoms (CP), Harris Interactive

PHOTOS : Fédération des Télécoms, entreprises

Date de première publication: 24/09/2019

Cinq musées britanniques innovants sélectionnés pour le Prix annuel Art Fund 2019

[BRAVO!] L’appli de la visite de l’atelier Bourdelle (Art of Corner / Paris Musées) a remporté hier soir le prix du meilleur contenu VR interactif lors de la cérémonie des AWARDS 2018 du salon LAVAL VIRTUAL et l’appli VR de Manzalab/Orange/MNHN sur l’arbre du vivant a remporté le grand prix du jury.

Le musée de Bretagne reçoit le prix « Patrimoine pour tous » 2017 pour l’enrichissement de son offre de médiation en faveur de l’accessibilité

Le Ministère de la Culture dévoile les lauréats de la première édition du prix « Osez le Musée »

Le prix britannique de l’accessibilité culturelle attribué en 2017 à Signly, l’application muséale conçue pour les visiteurs sourds

3ème Prix Patrimoine & Innovation(s) : Nîmes, Rouen, Le Louvre et la RMN récompensés

Laisser un commentaire