L’artiste français JR déploie au SFMOMA sa fresque numérique géante « Chroniques de San Francisco »

Après avoir collé ses portraits à grande échelle sur des bâtiments, dans des rues, des toits, des trains et des camions, dans le cadre de projets qui l’ont amené partout dans le monde, l’artiste français JR présente sa première installation numérique majeure en Californie. La fresque murale interactive intitulée « Chroniques de San Francisco » a été inaugurée au SFMOMA (Musée d’art moderne de San Francisco) le 23 mai 2019 dans la galerie gratuite du musée.

« Depuis plusieurs années, je réfléchis à la manière dont le travail d’un artiste contemporain qui a commencé dans la rue pourrait être introduit dans nos galeries », a déclaré Neal Benezra, directeur du SFMOMA (Musée d’art moderne de San Francisco). « Depuis 1930, lorsque notre directrice fondatrice, Grace McCann Morley, a persuadé Diego Rivera de venir à San Francisco pour créer une série de peintures murales, notre ville abrite une riche tradition de peintures spécialement conçues pour le public. Le projet de JR, qui capture un portrait unique de notre ville extraordinaire et unique, est l’occasion idéale de faire entrer l’art de la rue dans l’espace gratuit du rez-de-chaussée de notre musée.« 

Inspiré par les peintures murales de Diego Rivera, JR a commencé à imaginer comment toute une ville et ses nombreux citoyens pourraient être représentés par son art. JR a donc choisi San Francisco comme sujet de son prochain portrait mural urbain.

« La peinture murale a pour objectif d’être une image de la société, ne représentant pas le bien et le mal, mais montrant plutôt que les deux côtés sont présents dans chacun », a déclaré JR. « Chaque personne est présentée à la même taille, capturée avec la même lumière. Personne n’est plus important qu’un autre ».

1 200 portraits de californiens

En janvier et février 2018, JR et son équipe ont transformé un camion remorque de 23 mètres en studio photographique et l’ont garé dans 22 emplacements prédéterminés répartis dans toute la ville de San Francisco, accueillant tous ceux qui souhaitaient participer.

Camion JR Studio à Chinatown, SF 2018 (c) Lyle Owerko  JRart.net

Ainsi, plus de 1 200 personnes, dont des personnalités connues telles que le gouverneur de Californie, Gavin Newsom et la star du basket-ball Golden State Warriors, Draymond Green, ainsi que des membres du choeur des hommes gais de San Francisco, des médecins, des nageurs, des hommes et des femmes sans abri, des vendeurs, des drag queens, des manifestants, des enfants et de nombreux autres franciscains de San ont été filmés, photographiés et interviewés.

Interview dans SF, 2018 (c) Marc Azoulay JRart.net

Photo-collage numérique

L’installation « Les chroniques de San Francisco » est présentée sous la forme d’un photo-collage numérique défilant sur um mur d’écrans s’étendant sur plus de 100 mètres de long dans la galerie de la famille Roberts de la SFMOMA.

La fresque murale numérique défile sur un écran géant LED, qui totalise près de 26 millions de pixels. Il figure parmi les écrans LED les plus haute résolution aux États-Unis et sa taille est comparable aux plus grands écrans numériques extérieurs de Las Vegas et de Times Square à New York.

« L’abordabilité, la fiabilité et la flexibilité des écrans grandes surfaces LED ont atteint un point où la LED constitue une alternative réaliste aux systèmes de projection pour l’art vidéo dans de nombreux musées », a déclaré Christopher Graefe, directeur général de Sensory Interactive, qui a déployé les écrans du SFMOMA. « Cela donne aux musées la possibilité de faire sortir l’art vidéo de la salle obscure traditionnelle vers des espaces aussi vastes que les immenses galeries du SFMOMA. Nous pensons que nous assistons au début d’une tendance vers la généralisation de ce type d’installations de haut niveau. »

Gérard Shallo, directeur du marketing de SNA Displays a ajouté: « C’est assez spécial de faire partie d’un projet qui fusionne l’art et la technologie numérique de manière si audacieuse et magnifique. Et cette installation met en évidence le fait qu’une technologie appropriée peut aider à donner vie à des œuvres d’art de classe mondiale. »

Des kiosques iPad, adjacents à la fresque murale, permettent aux visiteurs d’explorer plus en profondeur le photo-collage en écoutant les interviews audio de chacune des personnes photographiées.

À l’occasion de l’ouverture des Chroniques de San Francisco, le jeudi 23 mai 2019, le musée a invité les 1 206 sujets de la fresque murale et JR a donné une conférence publique gratuite dans la galerie principale du SFMOMA. L’artiste a également installé son studio photo mobile à l’extérieur du musée.

Reportage TV (ABC 7) : 

Après « Les Chroniques de San Francisco » présentées pendant un an, à l’automne 2020, le musée déploiera dans le même espace la fresque de Diego Rivera intitulée Pan American Unity, parallèlement à une exposition majeure de l’œuvre de Rivera.

Avec cette installation numérique, le SFMOMA semble vouloir mettre l’accent sur les nouvelles expériences et le développement de son offre numérique. Le musée renforce d’ailleurs ses forces numériques en recrutant actuellement plusieurs postes clés: Chief Technology Strategy Officer,Digital Project Manager, Digital Producer et Front End Web Developer.

SOURCE: SFMOMA, digitalsignageconnection.com

Photos: SFMOMA, JRart.net

Date de première publication: 31/05/2019

L’espace artistique immersif ARTECHOUSE ouvrira son premier site à New York en août 2019, au Chelsea Market

Le Grand Palais propose une exposition immersive dans l’univers de Wim Wenders

L’Art Gallery of Ontario (Toronto) lance une campagne de crowdfunding pour acquérir une installation immersive de Yayoi Kusama

La Villette accueille « Au delà des limites », la première exposition immersive française du collectif japonais Teamlab

Laisser un commentaire