La grotte de Lascaux se visite en réalité virtuelle et en groupe à la Cité de l’Architecture

Partager :

À partir du 8 juillet 2021 et pour la première fois, les 235 mètres de galerie de la grotte de Lascaux s’ouvrent aux visiteurs pour une expérimentation de réalité virtuelle collective hors du commun à la Cité de l’architecture. Dassault Systèmes, la Cité de l’architecture et du patrimoine et la Direction régionale des Affaires Culturelles de Nouvelle-Aquitaine s’associent pour proposer une nouvelle expérimentation de réalité virtuelle à l’échelle 1/1 dans ce jumeau virtuel de la grotte de Lascaux reproduit avec un réalisme inédit. Avec cette expérience, les visiteurs sont plongés dans les mêmes conditions d’immersion que les conservateurs du patrimoine et les scientifiques encore habilités à y pénétrer. Après le succès de la visite de Kheops, la Cité de l’Architecture invite ainsi à une nouvelle exploration historique.

  • Une immersion totale 

Munis de sacs à dos et de casque de réalité virtuelle, des groupes constitués de maximum six personnes, accompagnés d’un guide-conférencier se déplacent, pendant 45 minutes, en toute intimité, dans l’intégralité des 235 mètres de galeries qui composent la chapelle Sixtine de la préhistoire.

Les utilisateurs colocalisés se déplacent dans l’espace, et par le biais de leurs avatars, peuvent interagir entre eux. Dans la salle, un système de capteur et de caméra permet de suivre les déplacements des uns et des autres pour aller au plus près de ces peintures vieilles de 20 000 ans. L’un des intérêts de cette copie virtuelle est également de pouvoir traverser la paroi comme un passe-muraille.

  • La grotte de Lascaux : un trésor extrêmement fragile

Découverte en septembre 1940 et classée monument historique trois mois plus tard, la grotte de Lascaux est aussi célèbre dans la monde pour la qualité exceptionnelle de ses œuvres pariétales que pour la fragilité et la complexité de sa conservation. Afin de la préserver, la grotte de Lascaux a fermée définitivement au public en 1963 et le temps de présence à l’intérieur demeure encore très limité pour les équipes de conservation qui y travaillent.

La réalité virtuelle collective à l’échelle 1/1 permet de reproduire une expérience d’exploration et d’immersion inédite et offre aussi la possibilité de découvrir de nouveaux points de vue, au plus près des chefs-d’œuvre de paléolithique supérieur, peints il y a 20 000 ans. L’expérience offre même la possibilité de visiter des zones inaccessibles à l’époque où le site archéologique originel était encore ouvert au public.

  • Les partenaires

Cette visite est proposée dans l’Exaltemps, un espace au cœur des collections de la Cité de l’architecture dédié à la recherche et à l’innovation, au patrimoine et aux nouveaux usages de la réalité virtuelle collective grandeur nature.

Ce lieu d’expérimentation imaginé par Dassault Systèmes et la Cité de l’architecture et du patrimoine, avait d’abord accueilli la visite virtuelle de la pyramide de Khéops. (Article CLIC France: La Cité de l’architecture et la mission ScanPyramids invitent le public à une visite virtuelle en groupe dans la pyramide de Khéops)

  • Informations pratiques

Une visite est organisée toutes les heures à partir du 8 juillet 2021.

Contenus et technologies interdits aux moins de 12 ans. Les mineurs doivent être accompagnés d’un adulte.

Tarif : 32 € (Le prix du billet comprend l’accès aux collections permanentes du musée).

Accessible aux personnes à mobilité réduite sur réservation : billetterie@citedelarchitecture.fr
Non accessible aux personnes malentendantes et malvoyantes.

Mesures sanitaires : Une machine de décontamination aux UV-C a été spécialement conçue pour désinfecter l’ensemble du matériel à chaque utilisation.

Présentation de l’expérience sur le site web de l’institution

SOURCE:  Cité de l’architecture et du patrimoine

PHOTOS: Cité de l’architecture et du patrimoine, © Dassault Systèmes, wikimedia commons

Date de première publication: 07/07/2021

La Cité de l’architecture et du patrimoine est membre du Clic France.

Partager :

Laisser un commentaire