Depuis les dernières journées du patrimoine, l’Abbaye de Jumièges est dotée d’un nouvel outil mobile spectaculaire de mise en valeur de son site. Cette reconstitution de l’abbaye à 4 époques différentes, du 9ème au 18ème siècle, est disponible sur des iPad in situ mais également sur les mobiles iOs et Android.

Commandée par le Conseil Général de Seine Maritime, cette application a été réalisée par un consortium composé de Art Graphique et Patrimoine AGP (mandataire), d’AXYZ Images et de GMT Editions.

Jumièges 3D offre la possibilité aux visiteurs de découvrir sur place et sous leurs yeux la reconstitution de l’Abbaye de Jumièges telle qu’elle était avant sa destruction. Grâce aux techniques de réalité augmentée et substituée, il est ainsi possible de superposer des vues 3D en 360° à la vision des vestiges actuels. Comme le résume le site internet du projet « se balader dans le temps devient ainsi un jeu d’enfant grâce à une interface simplissime. » Une manière originale d‘enrichir l’expérience des 70 000 visiteurs annuels de ce site historique.

Visite enrichie en 4 étapes

L’abbaye de Jumièges est un monument complexe sur lequel chaque siècle a laissé sa marque. L’histoire très longue du monastère est ponctuée, des origines jusqu’au XVIIIe siècle, de modernisations et de reconstructions, dont certaines ne sont plus même visiblesaujourd’hui. La priorité a donc été de déterminer, en fonction des documents disponibles et des vestiges subsistants, les lieux les plus appropriés à cette reconstitution. La visite enrichie porte ainsi sur 4 lieux: l’abbatiale Notre-Dame, l’Eglise Saint-Pierre, le cloître et les jardins / le grand dortoir du XVIIIème siècle.Le choix des quatre emplacements a été subordonné à leur importance dans la vie ou l’histoire de l’abbaye, mais également à l’état d’avancement de la recherche scientifique, qui a par exemple, ces toutes dernières années, permis de valider l’appartenance à l’époque carolingienne des éléments les plus anciens de la petite église Saint-Pierre.

iPads in situ et applications mobiles

En pratique, les visiteurs peuvent louer un iPad sur place à l’accueil de l’Abbaye (5 euros) ou télécharger l’application gratuite sur l’AppStore (11.6 Mo) ou sur Google Play (8 Mo) pour un usage sur smartphone et tablettes.

Après une présentation générale du site, les visiteurs munis de leur appareil mobile voit apparaître à l’écran un plan leur permettant de se rendre jusqu’aux différentes haltes. A chacune d’entre elles, en orientant la tablette ou le smartphone vers l’édifice, le visiteur dirige la reconstitution, dans un panoramique 360° immersif, du monument à l’époque désignée. Sur chaque emplacement, un bouquet d’objets numériques (commentaires audio avec album photo, vidéos…) apporte des informations utiles à la compréhension du lieu et de son histoire.

Comme l’explique la société AGP, « les reconstitutions en 3D de l’abbaye ont été validées par un comité scientifique exigeant. Les modèles 3D réalisés, outre leurs qualités graphiques, ont également permis aux scientifiques et historiens de progresser dans leur connaissance du monument en visualisant en temps réel l’état de leurs recherches et des hypothèses de restitution en découlant. »

Une experience très innovante

Dans un article paru sur le site etourisme.info, François Perroy souligne le caractère soigné et innovant de cette réalisation. « Jumièges 3D (on note le choix du mot 3D plus évocateur que RA pour réalité augmentée) est une reconstitution virtuelle de l’abbaye selon le procédé de la réalité augmentée quand on est sur place (réalité substituée soulignent les concepteurs) de certaines parties qui vient se superposer à la vision réelle des vestiges en place (ou des photos/vidéos à distance). Utilisant la caméra, la boussole, le gyroscope et le GPS de la tablette, l’application permet l’union des restitutions et de la réalité.

Les points forts de cette réalisation de reconstitution sont de mon point de vue d’utilisateur à distance les suivants :

. d’abord une ergonomie hyper simple qui facilite l’entrée dans le sujet : un volant de commandes pour quelques objets numériques comme un commentaire audio, une interview, un zoom sur un élément du décor, une galerie photo (plus de 70 images au total), un jeu de reconnaissance et mémorisation
. ensuite un choix éditorial primordial : une introduction et 4 points d’intérêt, pas de répétitions, pas d’ennui, à partir desquels l’édifice se reconstitue dans un panoramique à 360° à l’époque désignée »

Le même article regrette un « traitement général pédagogique, éclairant au regard de ce que l’on découvre aujourd’hui, mais finalement peu scénarisé et un ton culturel et peu narratif ». Et François Perroy de préciser que « l’acteur Michael Lonsdale, pressenti pour prêter sa voix (très bon contenu sur l’audioguide de Chenonceau) n’était pas disponible dans l’été pour les enregistrements et par ailleurs, ce choix éditorial a été voulu par le comité scientifique. »

9% de taux de location in situ et plus de 700 téléchargements mobiles

Numérisation par des scanners laser 3D des bâtiments existants, prises de photos classiques et à 360°, modélisation architecturale en 3D, texturisation (habillage des décors), écriture et scénarisation, conception et production des contenus vidéos, textes et jeux et enfin intégration … l’ensemble de ces étapes de fabrication aurait côuté selon François Perroy « 150 000 € HT, non compris les 30 tablettes en location sur place et les centaines d’heures de travail des historiens et archéologues ». Un chiffre non confirmé dans le dossier de presse du projet, qui précise en revanche que celui-ci a bénéficié d’une subvention FEDER (Fonds Européen de Développement Régional) à hauteur de 60 669 €.

AGP (mandataires du groupement) s’est chargée des modèles 3D et des images de synthèse ainsi que des panoramiques. La post production 3D a été réalisée par la société AXYZ. Le développement des applications a été réalisée par la société GMT Editions, spécialisée dans le E-tourisme.

Lancée pour les journées du Patrimoine 2012, l’application rencontre déjà un grand succès, tant en téléchargement qu’en visites sur le site. Le taux de location sur le site a atteint -selon AGP- 9% durant le premier mois et demi. Plus de 700 téléchargements ont été générés sur Appstore (du 15 septembre au 20 octobre). La distribution est trop récente sur Google Play (depuis le 17 octobre) pour être significative.

Le site internet de l’Abbaye, présentant le dispositif,  propose de nombreuses informations sur le projet ainsi que des séquences vidéos sur les monuments et la vie monastique, des commentaires audio et des animations interactives 3D  de l’église, du cloitre et des jardins.

Site web du projet et Dossier de Presse

Présentation vidéo du projet sur Youtube

Article « Jumieges en 3D comme si vous y étiez » sur etourisme.info

Auteur: PY Lochon

L’application sera présentée au salon du patrimoine du 8 au 11 novembre 2012 au Carrousel du Louvre, du 8 au 11 novembre 2012 au Carrousel du Louvre.