La Knight Foundation verse 1,87 millions de dollars pour financer de nouveaux outils innovants dans 12 musées américains

Une douzaine de musées vont pouvoir se partager une subvention globale de 1,87 million de dollars (1 .67 million d’euros) versée par la Fondation John S. et James L. Knight pour développer des initiatives et outils technologiques innovants, visant à améliorer l’engagement du public. Les subventions, annoncées le jeudi 18 mai 2017, portent sur des expériences allant notamment des chatbots aux applications de réalité augmentée, de l’impression 3D à la chasse aux trésors numériques.

projet Lumin (c) Detroit Institute of Art
Projet Lumin (c) Detroit Institute of Art

La Fondation Knight estime que son aide financière va permettre aux « musées des États-Unis d’utiliser une gamme de nouveaux outils, des chatbots aux applications de réalité augmentée et à la projection numérique, pour attirer et mobiliser de nouveaux publics. Les musées présenteront ainsi leurs oeuvres et galeries au public de manière interactive et, dans certains cas, virtuelle. Ces expériences permettront d’emmener les visiteurs dans le lieu et à l’époque où l’oeuvre d’art a été créé dans le but d’améliorer l’expérience du visiteur ».

Alberto Ibargüen, président de la Knight Foundation, explique l’implication de sa fondation de la cette manière: « Les organisations culturelles sont mises au défi de répondre aux nouvelles attentes du public et aux comportements provoqués par une société toujours plus connectée. Ces défis offrent une réelle opportunité pour les musées d’utiliser des moyens numériques afin d’atteindre les visiteurs au-delà des murs de leur institution. Ces outils peuvent donner plus de plaisir aux visiteurs mais également aider les chercheurs. Grâce à notre programme d’arts, la fondation Knight est engagée avec la conviction que les arts créent des communautés plus éclairées et engagées. L’art nous fournit des expériences partagées, nous relie à différentes visions du monde, et nous offre des moments de réflexion personnelle et d’émerveillement. Nous pensons que la technologie peut amplifier ces phénomènes, et rendre plus facile les missions d’interaction, d’éducation et de communication avec le public. La technologie peut aider à réduire la distance entre le musée et le public, favoriser la compréhension, l’appréciation et la pertinence continue des expositions. Par cette subvention, nous soutenons les institutions artistiques qui sont disposées à mener et à saisir les opportunités offertes par les nouvelles technologies pour mieux impliquer les visiteurs, les clients et le public ».

Victoria Rogers, vice-présidente pour les arts de la Fondation Knight, a ajouté: « Ce programme de subventions était guidé autant par la volonté d’aider les musées à trouver des moyens de rester pertinents que par la croyance en la puissance de l’art pour inspirer et se connecter. Les gens veulent que ces expériences soient personnalisées, interactives et partageables, tout comme elles en font l’expérience dans leur vie quotidienne ».

Projet Artstories (c) Minneapolis Institute of Art
Projet Artstories (c) Minneapolis Institute of Art

12 musées … 12 projets 

Sur son site web, la fondation explique que les « investissements dans ces douze projets poursuivent l’expérience de la fondation Knight dans le soutien à l’innovation dans d’autres domaines, tels que le journalisme et les bibliothèques. Comme dans ces domaines, notre approche ici est d’encourager la prise de risque et l’expérimentation, tout en se concentrant sur l’apprentissage et la réplication via l’utilisation de l’open source et des méthodologies partagées« 

Parmi les 100 soumissions, chacun des projets choisi pour être financé était adapté à l’espace et à la collection spécifique du musée. La liste complète des institutions et des projets bénéficiaires des subventions comprend:

Akron Art Museum (173 329 $): explorer de nouvelles façons d’orienter les visiteurs dans la collection en les reliant directement aux conservateurs et autres experts du musée. Le projet commencera par une expérience in-situ appelée «The Curator Is In».

The Barnes Foundation, Philadelphie (155 000 $): créer de nouvelles façons de parcourir la collection de la fondation en ligne, sans connaitre le nom des artistes mais en étant guidé par les caractéristiques visuelles, en s’appuyant sur les principes du fondateur Dr. Albert C. Barnes.

Carnegie Museums, Pittsburgh (150 000 $): développer et déployer une nouvelle expérience mobile qui élimine la friction associée aux applications traditionnelles en offrant une expérience plus intuitive, basée sur la fonctionnalité native de messagerie. L’innovation Studio du musée a créé un chatbot SMS qui va interagir avec les utilisateurs de façon amusante, les informer qu’ils soient dans ou  à l’extérieur du musée.

Detroit Institute of Arts (150 000 $): développer un projet pilote qui permet aux visiteurs d’explorer la collection de manière plus profonde grâce à la réalité augmentée et aux animations 3D. Appelé Lumin et construit sur la technologie Google Tango, le projet permet aux visiteurs de mieux comprendre la création de peintures murales de Diego Rivera à l’Institut, les coups de pinceau de Vincent Van Gogh et le processus des couleurs dans les œuvres de Georges Seurat. 

Institute of Contemporary Art, Miami (200 000 $): aider le musée à impliquer ses visiteurs et ses communautés au travers des médias numériques dans le contexte de l’ouverture de sa première implantation permanente dans le « Design District » de Miami plus tard en 2017. Le cœur du projet sera la création de contenus vidéos qui enrichiront l’expérience muséale et élargiront la portée du musée au delà de ses murs physiques.

Minneapolis Institute of Art, Minneapolis (148 800 dollars): améliorer la plateforme de narration numérique du musée, qui donne un regard en profondeur sur les pièces majeures de la collection, en ajoutant de nouvelles fonctionnalités et en rendant plus facile son accès à différents utilisateurs, à travers le pays.

(c) Carnegie Museums / Innovation Studio
(c) Carnegie Museums / Innovation Studio

Mint Museum, Charlotte, Caroline du Nord (150 000 $): accueillir plus de gens au musée en créant un escalier accueillant, interactif qui sera également une installation d’art public qui utilisera la lumière et le son pour devenir incontournable.

Museum of Arts and Sciences, Macon, Géorgie (100 000 $): créer des expériences de film plus immersive en lançant le Festival fulldome, en partenariat avec le Festival de Macon. L’événement mettra en lumière des œuvres créées spécialement pour le planétarium numérique du musée.

Museum of Contemporary Art, Chicago  (150 000 dollars): engager un public plus large avec l’art contemporain en développant une chasse au trésor numérique qui encourage les visiteurs du musée à localiser les œuvres dans ses galeries grâce à des textes écrits qui les décrivent. Le projet se base sur le projet Coyote du musée, qui rend les images plus accessibles aux personnes aveugles ou ayant une déficience visuelle par le biais des descriptions textuelles.

New Museum, New York (250 000 $): accélérer le développement des technologies qui contribuent à mieux engager les visiteurs du musée, en développant l’activité « technologie muséale » du  NEW Inc., l’incubateur et le programme de perfectionnement professionnel créé par le New Museum de NYC. Cette subvention a déjà fait l’objet d’une annonce en avril 2017. (Lire l’article du CLIC France: Le programme d’incubation technologique du NEW Museum reçoit un financement de 230 000 euros de la Fondation Knight)

Perez Art Museum, Miami (150 000 $): aider les visiteurs à s’engager plus profondément avec la collection et l’architecture grâce à une application de réalité augmentée qui offrira des contenus multimédias, des vidéos d’explication, une carte interactive et d’autres contenus partageables. 

Vizcaya Museum and Gardens, Miami (100 000 $): améliorer l’expérience des visiteurs en utilisant la modélisation 3D et de l’impression 3D pour permettre aux visiteurs d’explorer des espaces de ce monument historique national qui ne sont pas accessibles au public. Ces espaces comprennent la Barge, un brise-lames en partie immergée, orné de sculptures mythiques, et la grotte piscine, dont le plafond représente une scène sous-marine complexe.

« Nous croyons au pouvoir des musées d’art d’inspirer et de relier les communautés. Alors que nous avançons plus profondément dans l’ère numérique, nous attendons avec impatience de voir comment ces institutions importantes trouveront des moyens créatifs pour rester dynamique tout en offrant des moments de réflexion et d’émerveillement » explique la Knight Foundation sur son site web.

Après la Bloomberg Foundation, la Knight Foundation est la seconde grande institution philanthropique privée à soutenir massivement l’innovation muséale. Espérons qu’un mécène Français choisisse enfin une telle sphère d’intervention !

SOURCE: Knight Foundation

Date de première publication: 22/05/2017

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le programme d’incubation technologique du NEW Museum reçoit un financement de 230 000 euros de la Fondation Knight

Rhizome reçoit 600.000 $ de la Mellon Foundation pour améliorer l’archivage des oeuvres d’art numérique

Le New Museum de NYC ouvre le NEWINC: incubateur pour l’art, la technologie et le design

Michael Bloomberg fait un don de 50 millions $ au Musée de la Science de Boston afin d’en développer l’offre éducative

Pour son extension, la Tate Modern enrichit l’expérience visiteur en développant son offre numérique mécénée par la Fondation Bloomberg

Avec un nouveau mur interactif géant et de nouveaux outils in-situ, la Tate et Bloomberg annoncent le renforcement de leur coopération numérique

Bloomberg Philanthropies, mécène numérique de la nouvelle galerie de l’information du Science Museum de Londres

Bloomberg Philanthropies verse à nouveau 17 M$ à des musées du monde pour soutenir leurs initiatives numériques

Laisser un commentaire