Le Kunsthalle Mannheim déploie sa stratégie numérique avec l’ouverture du Creative Lab et le lancement de nouveaux outils

Le Kunsthalle Mannheim a décidé d’entrer dans l’ère du musée 4.0. A cette fin, l’institution muséale a élaboré une stratégie digitale globale et innovante. Les premiers outils et services récemment déployés par le musée ouvrent de nouvelles possibilités de sensibilisation et cherchent à attirer plus de jeunes visiteurs.

« Nos offres numériques sur mesure améliorent nos expositions et permettent à nos visiteurs de participer activement à ce que nous proposons – en rendant le musée plus accessible », explique le Dr Ulrike Lorenz, directrice du musée. « La Kunsthalle 4.0 est une arène d’expériences accessibles 24 heures sur 24, complétant le musée analogique ».

Le nouveau laboratoire créatif fait partie intégrante de la stratégie numérique de Kunsthalle, avec le mur de la collection et l’application multimédia. Les sphères réelles et virtuelles du musée se croisent dorénavant, contrôlées par un serveur central d’orchestration du musée (MOS).

Un projet ambitieux

Comme l’explique le musée sur son site web: « grâce à une stratégie numérique innovante, la Kunsthalle Mannheim ouvre de nouvelles possibilités de participation et d’interactivité. Opérés via un serveur central d’orchestration (MOS), les sphères de musée réelles et virtuelles peuvent désormais se chevaucher de manière interactive. À côté de la Kunsthalle analogique comme espace d’expérience, entrez dans la Kunsthalle 4.0 – accessible dans le monde entier et ouverte 24h / 24 et 7j / 7. Offrir une éducation culturelle, libérer les visiteurs de l’autorité de contrôle du musée et faire appel à de nouveaux publics se trouve au cœur de cette «révolution» numérique. Le but n’est pas simplement d’atteindre une fonctionnalité technique, mais plutôt d’affiner et de stimuler les sens. et les perceptions des visiteurs via les moyens numériques, et les guider vers la cible réelle: une contemplation individuellement enrichissante de l’œuvre d’art originale et la possibilité de partager cette expérience authentique avec les autres. L’interaction des outils numériques à l’intérieur et à l’extérieur du musée consolide l’expérience pédagogique dans une sorte de «cartographie croisée» de différents types de médias et crée de nouveaux mondes de découverte ».

 

« Le fait que la Kunsthalle Mannheim se concentre en même temps sur la diffusion analogique et numérique rend le nouveau bâtiment encore plus spectaculaire », commente Christoph Dahl, PDG de la Fondation BadenWürttemberg Stiftung« Cette union de tous les aspects de la stratégie numérique, de la collection Wall et de l’application aux stations du Creative Lab, elle-même basée sur la collection numérisée, reste unique en Allemagne. En outre, cela ouvre un accès illimité à l’art et au savoir pour de nombreuses personnes. »

La fondation Baden-Württemberg Stiftung a contribué à hauteur de 1,85 million d’euros au soutien des nouveaux médias et programmes de sensibilisation de la Kunsthalle Mannheim. La Kunsthalle bénéficie également du soutien de la ville de Mannheim et de mécènes privés.

Education et culture

Rassembler des outils numériques à l’intérieur et à l’extérieur du musée permet d’enrichir l’expérience d’apprentissage en recoupant diverses modalités et en créant de nouvelles sphères de connaissances.

« La Kunsthalle veut exploiter pleinement les opportunités offertes par notre société numérisée », explique le Dr Ulrike Lorenz« La numérisation est un type de traduction », explique Heiko Daniels, responsable de la stratégie numérique chez Kunsthalle Mannheim« Les œuvres d’art peuvent être liées, interprétées et expérimentées à un nouveau niveau. Pour la Kunsthalle, cela signifie communiquer avec le monde dans un domaine élargi, y compris avec ceux qui ne font pas encore partie de notre public. »

Dr Ulrike Lorenz, directrice du musée Kunsthalle Mannheim

Le nouveau Creative Lab

Les nouveaux services et outils déployés récemment dans le cadre du Creative Lab sont les suivants:

. L’application multimédia permet aux visiteurs de télécharger sept visites multimédias sur leurs smartphones et de les utiliser pour se laisser guider à travers le musée comme accompagné d’un guide de la ville.

Les visiteurs peuvent trouver des informations sur les 742 œuvres exposées et un certain nombre de surprises attendent les utilisateurs curieux, tels que les «oeufs de Pâques».

L’application gratuite (téléchargeable sur l’Appstore et GooglePlay) interagit avec d’autres outils numériques, tels que le mur de la collection, et sera liée ultérieurement. avec le catalogue personnalisé du musée.

. Le mur de la collection, situé dans l’atrium librement accessible, est l’instrument le plus puissant et le symbole du programme de stratégie numérique plus vaste.

Le mur se compose de seize grands écrans montés ensemble, qui ressemblent à un panneau d’affichage en milieu urbain et fonctionnent à l’aide de technologies novatrices basées sur les gestes.

Ce nouvel outil numérique offre aux visiteurs une manière esthétique d’explorer la collection d’art de l’institution, avec plus de 1 100 œuvres à ce jourÀ l’avenir, toute la collection sera disponible sous forme numérique.

« Cette visualisation extravagante invite le visiteur à interagir: les images peuvent être déplacées et sélectionnées avec une vague de doigt. De plus amples informations sur les œuvres exposées sont accessibles via l’application KuMA ».

. Le laboratoire créatif invite les visiteurs à en savoir plus sur la collection de sculptures, en proposant des formats de présentation multimédia expérimentaux (réalité virtuelle, réalité augmentée, modélisation 3D). En plus de présenter des thèmes de collection tels que l’accent mis sur la sculpture, le Creative Lab est un lieu propice à l’émergence d’idées novatrices et de nouvelles formes d’expérience.

Lieu de recherche et d’apprentissage, le Creative Lab comprend la table graphique, le catalogue personnalisé du musée, des films à 360 degrés, le programme de réalité augmentée SculptYours et une discothèque de sculpture.

. le Catalogue personnel de musées. Un terminal avec des modèles de mise en page et de texte permet aux visiteurs de concevoir un catalogue avec leurs favoris personnels de la collection en fonction de leurs propres imaginations et idées. Ce catalogue personnel peut être partagé avec des amis ou des proches.

. Une table graphique électronique interactive rend accessible l’essentiel des trésors cachés de la collection d’imprimés graphiques (plus de 33 000 œuvres) via un écran tactile à grande échelle.

Cela protège les œuvres originales très sensibles sur le papier tout en permettant de regarder de près les pièces précieuses grâce à une fonction de loupe à haute résolution. 406 ouvrages sur papier sont actuellement disponibles pour examen. Les détails des techniques appliquées et l’écriture de l’artiste deviennent ainsi visibles.

. Le Museum Orchestration Server (MOS) est le « cerveau » de la stratégie numérique. Il connecte et dirige les outils numériques et constitue l’interface de la base de données du musée. Avec son aide, l’équipe de recherche gère et modifie tout le contenu relatif au musée. Le MOS se met à jour tous les soirs pour que tout soit à jour le lendemain.

« Notre nouvelle stratégie numérique ouvre de nouvelles possibilités de sensibilisation. Plutôt que de rester le seul espace d’expérience, le musée analogique est rejoint par le musée numérique, dont les points forts sont la contextualisation des connaissances, la création d’opportunités de partage, la création de communautés et la réalisation de soi. Les utilisateurs deviennent des concepteurs actifs et des producteurs de nouveau contenu. Ils créent de la valeur et forment des communautés qui peuvent à leur tour profiter au musée », explique le Dr Lorenz.

Enrichissement de la base de données en ligne

La base de données de la collection en ligne est une composante majeure de la stratégie numérique. 

Depuis 2015, l’équipe de recherche de la Kunsthalle Mannheim travaille à la numérisation progressive des collections de peintures, sculptures et œuvres graphiques, ainsi que des textes d’accompagnement nécessaires.

Une partie de cette version est disponible depuis la page d’accueil de Kunsthalle Mannheim depuis 2017 et la version bêta de cette plateforme est disponible en ligne sur www.sammlung-online.kuma.art.

Le magazine digital scrollytelling et la boutique du musée en ligne depuis avril 2018

Le 24/04/2018, le Kunsthalle Mannheim avait déjà étendu son « rayon numérique » avec le lancement de sa billetterie en ligne et de son magazine numérique.

Les visiteurs de la Kunsthalle de Mannheim peuvent maintenant facilement réserver et acheter sur Internet leurs billets sur la nouvelle boutique en ligne du musée. Dans cet espace, les visiteurs du musée peuvent acheter leurs billets en tant que billets Print @ Home chez eux et se les envoyer par courrier électronique. Les bons d’achat pour les abonnements annuels peuvent également être souscrits en ligne et échangés à la billetterie dans une version personnelle de la taille d’une carte de contrôle.

Dans le même temps, le module interactif Scrollytelling dédiée à l’ouverture de la nouvelle aile du musée a été mis en ligne. « Scrollytelling » est un outil numérique avec lequel le musée peut raconter des histoires multimédias. Un module unique, conçu comme un magazine en ligne que la Kunsthalle Mannheim souhaite utiliser pour mettre en appétit les visiteurs du « nouveau » musée.

La société de conseil Klangerfinder GmbH & Co. KG est la principale entreprise responsable de la réalisation de la stratégie numérique de Kunsthalle Mannheim. Ce studio de communication audio et numérique, basé à Stuttgart, a été fondé par le professeur Florian Käppler en 2009. La jeune équipe interdisciplinaire est composée de créateurs et de développeurs dans les domaines de la conception, de la composition, de la conception sonore, de l’expérience utilisateur et du développement logiciel. La société se décrit comme un laboratoire d’innovation à l’intersection de la musique, de l’art, des marques et des mondes expérientiels et multisensoriels. « Nous explorons comment l’art et la culture peuvent être expérimentés et développés dans un monde numérisé. Nous voulons explorer ce nouveau terrain et en faire un lieu pour l’art », explique le directeur Prof. Florian Käppler.

Conférence sur le musée du futur en juin 2018

La stratégie numérique du Kunsthalle Mannheim a fait l’objet d’une présentation officielle lors d’une conférence organisée par le musée les 21 et 22 juin 2018

Le nouveau bâtiment muséal de la Kunsthalle Mannheim donne matière à réflexion: à quoi pourrait ou devrait res

sembler un « musée du futur »? Des conservateurs, des architectes, des journalistes, des artistes, des chercheurs et des représentants de la communauté de Mannheim ont exploré de manière interactive les trois thèmes suivants:

. Construire un musée: quelle place pour le musée d’art?
. Organiser un musée: Comment développer les pratiques de collecte et d’exposition en tenant compte des problèmes spécifiques aux sites et aux problèmes mondiaux?
. Partager un musée: comment concevez-vous le contenu de la stratégie numérique du « musée du futur »?

La Kunsthalle de Mannheim (Kunsthalle Mannheim) est un musée d’art à Mannheim dans le Sud-Ouest de l’Allemagne, dédié à l’art moderne et contemporain. Les collections présentent des œuvres majeures des xixe et xxe siècles. Les œuvres présentées, allant d’Édouard Manet à Francis Bacon pour la peinture, et pour la sculpture d’Auguste Rodin et Wilhelm Lehmbruck à Mario Merz et Richard Long, en passant par Henry Moore et Marino Marini, en font une des collections publiques d’art moderne les plus renommées. Le musée présente 2 150 tableaux, 840 sculptures et environ 33 000 dessins, aquarelles et gravures. Le musée a ouvert sa nouvelle aille en juin 2018.

SOURCES: Kunsthalle Mannheim

Photos: Kunsthalle Mannheim

Date de première publication: 20/07/2018

A Nîmes, le nouveau Musée de la Romanité parcourt 25 siècles d’Histoire grâce à des dispositifs innovants de médiation

Le Palais des Beaux-Arts de Lille repense son atrium et offre de nouvelles expériences numériques

Bruno Girveau (Palais des Beaux-arts de Lille) : « Nous avons fait le choix de privilégier d’abord le visiteur et son expérience de visite »

Après 6 années de travaux, le Musée d’Arts de Nantes rouvre le 23 juin 2017 avec une nouvelle offre de médiation numérique

Laisser un commentaire