La Bibliothèque numérique américaine et Europeana produisent ensemble une exposition sur les migrations européennes aux Etats Unis

« Quitter l’Europe : une nouvelle vie en Amérique » constitue le début d’une collaboration numérique unique entre la Digital Public Library of America (DPLA) et le portail Européen Europeana. Cette nouvelle exposition virtuelle retrace l’histoire de l’émigration européenne vers les Etats-Unis au XIXe et au XXe siècle.

Organisée collectivement par les deux bibliothèques numériques, elle présente photographies, manuscrits, journaux de grand format, tableaux, lettres, documents audiovisuels, documents officiels et autres pièces uniques permettant d’imaginer la traversée du continent européen et l’installation des migrants aux Etats-Unis. Les documents numériques présentés proviennent de fonds de bibliothèques, parmi lesquelles la Bibliothèque nationale de France, de musées et de services d’archives en Europe et aux Etats-Unis.

Les commentaires ont été mis au point spécialement pour l’exposition par des spécialistes américains et européens.

«Je suis ravi de cette première initiative commune entre la DPLA et Europeana sur un thème éminemment transatlantique.», déclare Bruno Racine, Président du Comité exécutif d’Europeana et Président de la BnF«Nous partageons des objectifs communs – la libre circulation des idées et du savoir, la mission de service public – et nous sommes convaincus que la révolution numérique ouvre des opportunités sans précédent pour des échanges comme celui-ci. Je suis très fier qu’Europeana puisse ainsi apporter son soutien à la DPLA et aux valeurs qu’elle défend.»

« Quitter l’Europe : une nouvelle vie en Amérique » est présentée en français et en anglais et met en lumière plus de 100 documents numérisés uniques, dont plusieurs n’ont encore jamais été présentés.

Les documents sont répartis en 8 thèmes: La patrie de groupes d’émigrants, Départ et traversée, Nativisme, motivations et aspirations, vie en Amérique, contacts avec le pays d’origine.

L’Amérique est bien connue comme étant un pays d’immigrants ; cette notion est essentielle pour son identité. On peut faire remonter l’émigration européenne vers l’Amérique à 1620 lorsque 100 pèlerins d’Angleterre s’embarquèrent pour un difficile voyage de quatre mois à travers l’océan Atlantique. La plupart des Européens émigrèrent en Amérique entre 1820 et 1920. Ils arrivèrent en deux grandes vagues, venant d’abord de l’Europe du Nord et de l’Ouest au début du XIXe siècle, puis de l’Europe méridionale et de l’Europe de l’Est entre 1860 et 1920. Si les pèlerins avaient quitté leur patrie pour tenter de se libérer des persécutions religieuses dont ils étaient l’objet, les immigrants du XIXe et du début du XXe siècle fuirent aussi de mauvaises conditions économiques ou l’oppression politique.

Institutions partenaires d’Europeana ayant contribué à ce projet : Bibliothèque nationale de France, National Gallery of Ireland, Jewish Museum of London, Royal Library of the Netherlands, Saxon State Library, Norwegian Photo Archives.

Institutions partenaires de la DPLA : New York Public Library, Harvard University, (U.S.) National Archives and Records Administration, University of Minnesota Immigration History Research Center.

Informations fournies par Europeana

http://www.bnf.fr/documents/cp_quitter_europe_pour_amerique.pdf

Laisser un commentaire