Durant l’été, la British Library a annoncé deux partenariats d’envergure pour numériser 500 000 manuscrits et documents d’archives du Moyen Orient et de très rares manuscrits d’Asie du Sud Est. 

L’institution britannique s’est d’abord associée avec la Bibliothèque Nationale du Qatar pour numériser 500 000 manuscrits et documents d’archives. Ce programme vise à rassembler de multiples informations sur la culture et l’histoire du Moyen-Orient depuis plusieurs siècles et notamment le rôle joué par le Royaume Uni dans cette région du Monde.

Les 500 000 pages comprennent des photographies, des cartes, des sons, des documents religieux et politiques, etc. 475 000 pages proviennent des archives de l’East India Company et de l’India Office. Les 25 000 documents restants sont des manuscrits arabes datant de l’ère médiévale. Les documents datent du milieu du 18ème siècle à 1945.

Les documents historiques seront disponibles sur le site de la Bibliothèque Nationale du Qatar (qui sera ouverte en 2014) et diffusé en ligne gratuitement. Ils seront enrichis par d’autres sources qui pourront aussi intégrer des photos et même des histoires transmises par la tradition orale.

Une fois les documents mis en ligne, les utilisateurs du site pourront consulter la bibliothèque numérique en utilisant des noms, des lieux, et des mots clés, mais également télécharger leurs propres histoires et des photos liées au Moyen-Orient afin que le contenu personnel vienne enrichir les archives historiques.

« Les documents de l’India Office détenus par la British Library sont d’extraordinairement riches sources de documentation historique. Prochainement, tout internaute de n’importe quel pays du Monde avec une connexion en ligne sera en mesure d’avoir accès à ce trésor unique, illustrant des sujets aussi divers que la politique, le commerce et l’histoire familiale », selon Lynne Brindley, directeur général de la British Library.

« La Bibliothèque nationale du Qatar, qui sera ouverte au public en 2014, se prépare à jouer un rôle moteur en matière de numérisation et de traduction de ses propres documents. Ce projet sera la principale archive numérique sur l’histoire locale de la région du Golfe » a expliqué Claudia Lux, directrice de la bibliothèque.

La campagne de numérisation débutera en 2014 et se terminera à la fin de l’année pour un montant de 8,7M£.

Cette numérisation s’appuie sur un partenariat numérique de 3 ans signé entre la British Library (BL) et le Qatar Foundation for Education, Science and Community Development.

Numérisation de manuscrits malais

La British Library a également annoncé un partenariat avec la National Library de Singapour pour numériser des manuscrits malais rares.

La British Library s’associe à la Commission de la Bibliothèque nationale de Singapour pour numériser une vaste collection de documents relatifs à l’île état. Cette collection comprend notamment des manuscrits malais considérés comme extrêmement rares, dont une lettre malaise écrite à l’encre d’or en 1857 par le souverain de Johor, Temenggung Ibrahim, à l’empereur Français Napoléon III. La numérisation portera également sur les premières cartes de Singapour, ainsi que des documents d’archives de l’agent britannique Sir Thomas Stamford Raffles qui est considéré comme le « fondateur » de la ville de Singapour.

«Cette collaboration permet à la Bibliothèque nationale d’explorer la richesse de la collection Asie du Sud de la British Library, en particulier des documents qui sont d’un intérêt essentiel pour Singapour. Nos visiteurs et utilisateurs seront ainsi en mesure d’accéder facilement à des documents rarement exposés qui sont relatifs à l’histoire et la culture de Singapour et de sa région. Ce fut également une expérience très enrichissante pour notre personnel d’avoir l’occasion de collaborer avec des collègues de la British Library « , a déclaré Gene Tan, directeur de la Bibliothèque nationale de Singapour.

Le financement du projet est assuré par William et Judith Bollinger, qui ont fait don de 125.000 livres sterling pour l’achèvement des travaux de numérisation au cours des cinq prochaines années. La première phase est déjà en cours et vise à numériser les plus d’une centaine de manuscrits malais rares et des lettres écrits entre le 17 ème et le 19 ème siècles.

Ces documents seront prochainement accessibles sous la forme de plus de 16.000 images à haute résolution diffusés sur la plateforme électronique de la NLB ainsi que sur le site des manuscrits numérisés de la British Library.

Le Conseil de la Bibliothèque nationale de Singapour a par ailleurs annoncé qu’il est maintenant le diffuseur de plus de trois millions de titres de livres électroniques, contre 400.000 titres en 2005. Un chiffre à comparer avec les quelque 4,9 millions de livres papier, magazines et autres contenus que la NLB détient dans ses bibliothèques, installées sur 26 sites de l’île.

Sources: British Library, goodereader.com

Date de première publication: 10/09/2013