En septembre 2012, la Fondation Gandur pour l’Art a lancé son site internet, rendant ainsi accessible au plus grand nombre une partie de ses collections d’archéologie, des beaux-arts et des arts décoratifs.

Fidèle à la conviction de son président et fondateur, Jean Claude Gandur, que la culture doit être accessible à tous, la Fondation a notamment pour objectif de mettre ses oeuvres à la disposition d’institutions muséales, de la recherche scientifique et du grand public.

« D’ici à deux ans, c’est l’ensemble des collections qui sera documenté et mis en ligne, soit presque 2 000 oeuvres » se réjouit Jean Claude Gandur. « Si la Fondation vise à exposer une partie d’entre elles, il me semble tout aussi important que les historiens et spécialistes du monde de l’art, les étudiants et le grand public aient accès aux oeuvres de la Fondation », poursuit le collectionneur.

Au moment du lancement du site internet, ce sont un peu plus de 10% des collections qui sont en ligne.

Un site de référence

La Fondation Gandur pour l’Art rejoint un cercle restreint de fondations privées qui met en ligne ses oeuvres d’art. « Nous estimons qu’il est de notre mission de rendre les oeuvres accessibles au plus grand nombre », confie Jean Claude Gandur qui admet aussi volontiers l’important travail engagé.

Disponible en français et en anglais, le site internet de la Fondation fournit pour la première fois un accès permanent à une partie de ses collections, aux expositions réalisées, aux prêts accordés et aux catalogues publiés.

La Fondation Gandur pour l’Art

Créée en 2010, la Fondation a comme mission de préserver, d’enrichir et d’exposer les collections d’art constituées par Jean Claude Gandur et sa famille depuis plus de 40 ans. L’un des objectifs de la Fondation est de promouvoir l’éducation par l’art. Cette mission englobe la mise à disposition des collections auprès d’institutions muséales, du monde académique et du grand public, notamment en collaboration avec les Musées d’art et d’histoire de la Ville de Genève ou par le biais d’expositions accueillies par des institutions à travers le monde. Des expositions issues de ces collections ont ainsi déjà été organisées avec les Musées d’art et d’histoire de la Ville de Genève (MAH), en Suisse et à l’étranger, notamment en France (Musée Fabre de Montpellier) ou aux Etats Unis (Fine Arts Museum de St. Petersburg en Floride). De plus, un grand nombre d’oeuvres sont prêtées à la demande de musées et de fondations d’intérêt public pour enrichir des expositions temporaires.

Les collections de la Fondation sont organisées en trois domaines distincts : une collection d’archéologie avec plus de 1000 objets d’art égyptiens, grecs, romains et proche-orientaux ; une collection de plus de 500 peintures européennes d’après-guerre, la plus importante après celles du Musée d’art moderne de la Ville de Paris et du Centre Pompidou à Paris ; une collection d’arts décoratifs composée de plus de 300 pièces, allant de la sculpture médiévale au mobilier français du 18e siècle. La Fondation se conforme de manière stricte au code d’éthique du Conseil international des musées (ICOM).

Site web du musée

A LIRE SUR LE WEB:

. « Un musée virtuel pour les collections Gandur » (L’orient le jour, 29/11/2012)