Le 19 septembre 2014, la Fondation VMF (Villages et maisons de France) a lancé -avec Ulule- la seconde collecte « Fous de patrimoine » destinée à financer la restauration de 4 lieux de patrimoine. En 2013, la même opération avait permis la collecte de 80 000 euros.

Fondation VMF ulule banniere-lancement-620x223

Quatre sites en péril ont été sélectionnés par la Fondation VMF et peuvent aujourd’hui être soutenus par le plus grand nombre.

Comme l’explique la Fondation: « quatre porteurs de projet courageux reflètent la diversité des acteurs qui se battent pour le patrimoine mais qui se rejoignent sur deux points : leur passion et leur dévouement. »

Les 4 projets à financer  sont:

La forteresse d’Oppède-le-Vieux et le combat de son association de bénévoles

L’église Saint-Jean-de-Vidailhac à Cocumont et l’équipe municipale qui mène les travaux d’urgence

Le château de Vair et ses tours en péril

Le château de Villemont, un rêve fou, en passe de devenir réalité.

La Fondation VMF et son partenaire Ulule se sont fixés jusqu’au 14 novembre pour collecter au minimum 10 000 euros pour chaque projet. Et la Fondation VMF s’engage aux côtés des donateurs: chaque don sera automatiquement doublé par la Fondation VMF pour atteindre ce premier objectif.

Le public peut participer à la restauration de l’un de ces quatre sites en péril et suivre l’aventure sur internet ou par voie postale :

. par internet, sur la page dédiée de la plateforme Ulule

. par voie postale en téléchargeant le bulletin de soutien à l’opération.

L’an dernier, plus de 80 000 euros ont pu être réunis pour soutenir 4 Fous de Patrimoine 2013. La Fondation VMF espère battre ce record.

SOURCE: Fondation VMF

Date de première publication: 20/09/2014

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

La Cité de l’Architecture et le musée d’Orsay s’associent à Ulule pour restaurer des œuvres du patrimoine français

En apportant 2.74 M£ en moins d’un mois, le public britannique a sauvé la Collection Wedgwood

Baromètre patrimoine et financement participatif: 418 000 euros récoltés depuis 2013 par les plateformes de crowdfunding