Lancée en mars 2012 avec 20 000 images libres de droit, la plateforme NGA Images autorise aujourd’hui le téléchargement gratuit et légal de plus de 35 000 chefs d’œuvre de la collection permanente de la National Gallery of Art Washington. 

Le Pont Japonais, Claude Monet, 1899. (Collection National Gallery of Art, Washington)

Le Pont Japonais, Claude Monet, 1899.
(Collection National Gallery of Art, Washington)

Ce service permet donc d’accéder gratuitement depuis chez soi à plus de 35 000 tableaux de grands maîtres, de pouvoir les contempler dans les moindres détails, de jour comme de nuit, et d’en conserver une copie numérique de haute définition : ces milliers de tableaux de grands maîtres tels Cézanne, Rembrandt, Van Gogh, Gauguin, Rembrandt, des impressionnistes comme Monet et ses nénuphars, Manet, Cézanne, Degas, Renoir sont consultables, téléchargeables et utilisables gratuitement et légalement sur le site internet de la National Gallery of Art de Washington DC.

Sur son site web, l’institution précise que l’initiative a pour but de « faciliter l’apprentissage, l’enrichissement, la jouissance et l’exploration ».

« Les utilisateurs peuvent télécharger et utiliser gratuitement et légalement, sans limite, toutes les images disponibles sans demander l’autorisation de la Gallery »explique le musée sur son site web, qui explique que toutes ces « oeuvres sont libres de droit », c’est-à-dire « dans le domaine public ».

NGA images capture2

3 000 pixels de résolution

L’outil NGA Images propose de nombreuses fonctionnalités:

. les différentes collections offrent un focus sur des thématiques précises, comme les autoportraits ou la musique,

. le moteur de recherche avancée offre un accès direct à une œuvre ou à un artiste

. l’outil « lighbox arranger » est une mosaïque d’images qui permet de trier, annoter et enregistrer ses propres collections personnalisées pour les visionner plus tard.

Mais l’intérêt majeur de cette plateforme numérique est le téléchargement et l’impression, disponibles en trois formats différents (1 200, 2 000 ou 3 000 pixels).

La Leçon de danse, Edgar Degas, 1879 (Collection National Gallery of Art, Washington)

La Leçon de danse, Edgar Degas, 1879 (Collection National Gallery of Art, Washington)

S’il est toutefois nécessaire de s’inscrire sur le site pour profiter des deux derniers outils, l’initiative ravira sans conteste les amateurs d’art comme les simples curieux, et peut constituer un véritable support de cours pour les étudiants et professeurs en art. Elle est unique dans le monde, hormis le Riskstudio d’Amsterdam.

Top 10 des oeuvres les plus consultées

2 ans après son lancement, NGA Images est devenu une destination phare pour les chercheurs et amateurs d’art du monde entier. Les site permet de connaitre en permanence et en temps réel les œuvres préférées des utilisateurs de la plateforme.

Autoportrait par Vincent van Gogh, 1889. (Collection Gallery of Art, Washington)

Autoportrait par Vincent van Gogh, 1889.
(Collection Gallery of Art, Washington)

Au 15 mars, les 10 œuvres les plus consultées sont :

. Claude Monet The Japanese Footbridge 1899 Painting

. Edgar Degas The Dance Lesson c. 1879 Painting

. Claude Monet Woman with a Parasol – Madame Monet and Her Son 1875

. Vincent van Gogh Self-Portrait 1889 Painting

. Claude Monet The Bridge at Argenteuil 1874 Painting

. Théodore Rousseau Panoramic View of the Ile-de-France c. 1830 Painting

. John Constable Wivenhoe Park, Essex 1816 Painting

. Claude Monet The Artist’s Garden in Argenteuil (A Corner of the Garden with

. Vincent van Gogh Roses 1890 Painting

. Claude Monet Sainte-Adresse 1867 Painting

A noter que 7 des 10 oeuvres du Top 10 sont des créations d’artistes français.

Les images les plus recherchées

A ce jour, NGA images ne couvre pas l’intégralité de la collection de 120 000 oeuvres. 60 000 d’entre elles ont déjà été numérisées, mais la NGA ne peut offrir en open content que les images des oeuvres tombées dans le domaine public (donc créées après 1920) ou celles dont le NGA a négocié les droits auprès des artistes ou de leur ayants droits. Plusieurs milliers d’images pourraient donc venir enrichir ce formidable outil de diffusion et de vulgarisation artistique.

Encore plus d’occasions pour chacun de devenir le conservateur de son musée personnel idéal.

SOURCE: National Gallery of Art, openculture

Date de première publication: 16/03/2014

A LIRE SUR LE SITE DU CLIC:

En attendant sa réouverture en avril 2013, le Rijksmuseum d’Amsterdam ouvre un studio numérique pour découvrir et jouer avec 125,000 oeuvres