La première visite virtuelle du Louvre en direct sur Fliggy (Alibaba) a attiré 380 000 spectateurs chinois

Après un premier essai concluant depuis le British Museum et le Château de Versailles, Fliggy, la plateforme dédiée aux services de voyages d’Alibaba, a diffusé le ce vendredi 25 septembre 2020 un livestreaming en direct du musée du Louvre qui a réuni 380 000 spectateurs.

Alibaba s’est donc associé pour la première fois au musée du Louvre pour diffuser en direct une visite virtuelle du musée et de ses galeries les plus emblématiques, sur la plateforme Fliggy, lancée en décembre 2019 et dédiée aux services de voyage.

D’une durée de deux heures, cette visite en direct a permis de présenter aux internautes chinois La Vénus de Milo, les Joyaux de la Couronne, la Joconde de Léonard de Vinci, entre autres œuvres.

380 000 spectateurs étaient présents dès la première minute de diffusion, selon Alibaba, contre 410 000 pour la visite de Versailles. Un chiffre à comparer à la visite live du V&A sur une autre plateforme chinoise, Kuaishou qui a réuni 3.8 millions de spectateurs en juillet 2020. (Lire l’article du Clic France: La visite en direct du V&A de Londres sur la plateforme chinoise Kuaishou a attiré 3.8 millions de spectateurs)

Maintenir le contact avec le public chinois

Ce dispositif vise pour le musée du Louvre à maintenir un « lien particulier » avec le public chinois, qui représentait avant la crise du covid-19 autour de 1 million de visiteurs annuels, soit 10% du public total du musée.

« Alors qu’il n’est pas possible de voyager en France, nous souhaitons partager avec le public chinois, grâce à cette initiative, le plaisir de se promener au Louvre, ancien palais des rois de France où les plus belles œuvres au monde sont rassemblées, et donner ainsi la possibilité de voyager de manière virtuelle, en attendant que la reprise des vols internationaux permette de venir« , a déclaré Jean-Luc Martinez, Président-Directeur du musée du Louvre.

2 millions de touristes chinois en FranceCette initiative, initié et financée par Alibaba, s’inscrit dans la stratégie globale du groupe chinois, qui nourrit de grandes ambitions commerciales portées par les relations franco-chinoises.

Première destination des touristes chinois en Europe, la France a accueilli deux millions d’entre eux en 2018.

36 000 visites touristiques en direct depuis février 2020

Le Covid-19 a accéléré la stratégie de Fliggy de proposer à ses clients des visites virtuelles, notamment en direct.

La technologie de retransmission en direct, « outil de référence des attractions touristiques du monde entier« , permet à des structures d’accueil touristique de maintenir les échanges avec les touristes chinois en attendant un retour à la normale et une reprise du tourisme international.

Depuis février 2020, Fliggy a diffusé plus de 36 000 « flux vidéo » touristiques en direct qui ont attiré en cumul plus plus de 520 millions de téléspectateurs.

La plateforme voyage, filiale d’Alibaba, agrège plus de 400 compagnies aériennes et agents de voyage, 8 000 lieux, 600 000 hôtels et auberges ainsi que des centaines de milliers d’activités de divertissement.

En plus des industriels du tourisme, la plateforme, qui bénéficie largement de l’écosystème d’Alibaba, premier acteur du commerce électronique chinois, souhaite devenir un partenaire des opérateur de lieux culturel.

Des sessions de livestreaming se sont ainsi déjà déroulées au Château de Versailles, au British Museum, ainsi qu’au musée du Prado durant l’été 2020.

SOURCES: Alibaba, Musée du Louvre 

PHOTOS: Fliggy / Alibaba

Date de première publication: 27/09/2020

Le Musée du Louvre est membre du Clic France

La Fondation Cartier offre une visite virtuelle de sa première exposition en Chine, actuellement à Shanghai

La BNF envoie en Chine les copies numériques de plus de 5 000 manuscrits des grottes de Dunhuang

Alibaba Group va aider le British Museum à vendre ses produits dérivés en Chine, sur le web et dans des boutiques propres

Les musées du Louvre, de l’Armée et d’Orsay confortent leur position de musées non chinois les plus puissants sur les réseaux sociaux chinois (8/11/2017)

Le Petit Palais de Paris: premier musée non-chinois à proposer une visite live sur les réseaux sociaux chinois

Laisser un commentaire