La RMN-GP et l’état Français imaginent un nouveau Grand Palais pour 2021

Un siècle après sa création, le Grand Palais entrera en 2021 dans une nouvelle phase de son histoire. Ce projet de restauration et d’aménagement a été imaginé par la RMN-GP, en partenariat avec Universcience qui gère le Palais de la Découverte. Co-financé par les deux institutions et l’état, ce projet monumental bénéficie du mécénat puissant de la société Chanel. 

Construit pour l’Exposition Universelle de 1900 et consacré « par la République à la gloire de l’art français », le Grand Palais a été classé monument historique en 2000. Son architecture mêlant classicisme et modernité, ses dimensions exceptionnelles (70.000 m2) et ses volumes remarquables (la plus grande Nef d’Europe avec 13.500 m2 de surface, couronnée d’une verrière de 17.500 m2) en font un site culturel et patrimonial à part. Le bâtiment de 1900 n’a pas été rénové, à l’exception de la Nef au début des années 2000, de la Galerie Sud-Est en 2011 et du Salon d’Honneur en 2012.

A partir de décembre 2020, le Grand Palais fermera totalement pour entamer sa mue, et au printemps 2023, le Nouveau Grand Palais accueillera le public dans un monument restauré dans la beauté et l’audace de sa conception originelle.

La Rmn – Grand Palais a souhaité associer, de façon inédite, les usagers et les visiteurs du lieu à la restructuration de ce monument emblématique. Une concertation publique sur la restauration et l’aménagement du Grand Palais sera lancée en avril 2018.

Les volumes, circulations, décors ainsi que la lumière intérieure d’origine du Grand Palais lui seront rendus.
La Rue des Palais, innovation majeure, traversera le monument de part en part dans ses soubassements, et en deviendra la spectaculaire artère, qui reliera tous les espaces du Grand Palais jusque là isolés les uns des autres : la Nef, les Grandes Galeries, le Palais de la découverte.

Les abords du monument seront réaménagés et embellis, pour offrir aux passants un magnifique parcours de promenade à proximité des Champs-Elysées.

Grand Palais, la Rue des Palais, simulation 2018 © LAN

Une nouvelle programmation pour le nouveau Grand Palais !

Le Nouveau Grand Palais accueillera dans l’écrin renouvelé de ses Grandes Galeries, entièrement réhabilitées dans leur hauteur et leur luminosité d’origine, de grandes expositions pensées pour un très large public. Les grandes collections publiques s’y rencontreront, des projets internationaux y seront accueillis.

Mieux équipé pour accueillir des événements de niveau international dédiés aux arts, à la mode, au sport, aux modes de vie, il confirmera également son rôle de Monument-Monde, vitrine de la société contemporaine et de ses grandes tendances.

Grand Palais, la terrasse, simulation 2018 © LAN
Grand Palais, Grandes Galeries , simulation 2018 © LAN

Créer un lien entre art et sciences

Le nouveau Grand Palais favorisera l’exploration du rapport entre Arts et Sciences.

Cela se traduira dans un premier temps par l’entrée unique au bâtiment par le square Jean Perrin pour tous les publics, qu’ils viennent pour une exposition d’Art ou de Science. Cela prendra également la forme de la réouverture de la jonction entre le Grand Palais et le Palais de la découverte, deux espaces aujourd’hui exploités dos à dos.

Le rapport entre Art et Sciences sera notamment incarné par la « Galerie des Enfants », première galerie d’exposition de ce type, spécialement dédiée aux enfants autour d’un contenu Art et Sciences, conçue et animée conjointement par les deux établissements. Au-delà, la question du rapport Arts et Sciences pourra être travaillée au sein des autres espaces mutualisés (Rue des Palais, auditoriums, etc.) par des installations artistiques, des colloques, des conférences…

Le Grand Palais et le Palais de la découverte conserveront chacun la ligne de programmation qui lui est propre, mais ces programmations pourront intégrer des thèmes qui feront résonner les aspects scientifiques et artistiques. Par ailleurs la Galerie des Enfants, première galerie d’exposition pour les enfants dédiée aux Arts et aux Sciences, ainsi que d’autres lieux mutualités du monument, permettront d’explorer le rapport entre Art et Sciences.

Des événements conjoints pourront également être envisagés sur le modèle de l’événement « Lune » envisagé pour juillet 2019.

Un palais de la Découverte repensé

La muséographie du Palais de la découverte sera entièrement repensée, et une nouvelle ligne de programmation Arts et Sciences sera explorée par la Rmn – Grand Palais et le Palais de la découverte, à travers notamment la création d’une Galerie des Enfants, qui proposera aux familles et aux scolaires une offre adaptée aux plus petits, de 3 à 10 ans.

Grand Palais, balcons de la Nef, simulation 2018 © LAN

La Rue des Palais sera accessible librement à ceux qui souhaiteront feuilleter un livre d’art ou une application digitale, déjeuner, boire un verre au bar panoramique situé sur la terrasse en profitant de l’une des plus spectaculaires vues sur Paris, flâner dans la librairie-boutique, se rendre à une conférence dans les auditoriums, s’immerger dans le fonds unique de plus d’un million d’images d’art numérisé et géré par la Rmn – Grand Palais, ou bien découvrir l’histoire du bâtiment.

Ouvert toute l’année, pensé comme une véritable « machine à culture » traversée de propositions multiples, le Nouveau Grand Palais deviendra un lieu de vie et de services branché sur le monde et ouvert à tous. Lieu Olympique, il accueillera dans la Nef les épreuves d’escrime et de taekwondo en août 2024.Les travaux commenceront en décembre 2020. La Nef, les Grandes Galeries et la Rue des Palais ouvriront au printemps 2023. Le Palais de la découverte ouvrira au printemps 2024.

Un budget pharaonique

Le projet de restauration et d’aménagement du Grand Palais bénéficie des crédits budgétaires du Ministère de la Culture, ainsi que des dotations du Grand Plan d’investissement. Il bénéficie également du mécénat exclusif et historique de Chanel.

Pour réaliser cette gigantesque restauration à 466 millions d’euros, l’État mobilise des crédits budgétaires du Ministère de la Culture (128 M€) ainsi que des dotations du Grand Plan d’investissement (160 M€), pour un montant total de subventions de 288 M€. La Rmn-GP va souscrire un emprunt exceptionnel de 150 M€. Universcience apportera pour sa part 3 M€ par l’intermédiaire de partenariats pour sa muséographie. Le projet bénéficiera d’un mécénat de la maison Chanel, pour un montant de 25 M€.

25 millions d’euros apportés par Chanel

Entre Chanel et le Grand Palais, les relations sont plus qu’historiques. La maison de luxe française y a élu domicile pour présenter ses défilés de mode depuis 2005. Chanel consolide aujourd’hui cette coopération avec un mécénat de 25 millions d’euros, qui servira à financer une partie des travaux du Grand Palais.

En contrepartie, outre des avantages “classiques” comme des facilités de privatisations pour Chanel, le Grand Palais a déroulé le tapis rouge pour la maison de luxe, puisque l’entrée principale du Grand Palais sera rebaptisée Gabrielle Chanel, en l’honneur de sa fondatrice. Chanel conserve également les droits exclusif de présenter ses défilés sous la nef de l’établissement.Si la dotation de la Fondation Chanel s’élève à environ un million d’euros par an, selon le site carenews, les budgets de son mécénat, eux, sont autrement plus élevés.« En général, (…) autour de 5 millions [par opération] », ainsi que le confiait récemment Bruno Pavlovsky, président des activités mode chez Chanel, à France Info. Le mécénat pour le Grand Palais semble d’autant plus pharaonique. Et il n’est pas unique à Paris. La maison française a également signé un mécénat exclusif avec le Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris, pour 2019, et présentera un espace de près de 25 500 mètres carrés dédié aux métiers d’art à la Porte d’Aubervilliers, en 2020.

Chanel – Collection prêt-à-porter AH 2017-18 © Photo Olivier Saillant

Le Nouveau Grand Palais en 15 points-clés

1. La beauté et l’audace du monument originel retrouvées

2. Le Grand Palais, lieu de la rencontre entre arts, sciences et société
3. Un Monument-Monde, vitrine de la société contemporaine et de ses tendances
4. Un bâtiment mis aux normes et entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite
5. La Rue des Palais, artère centrale du monument, lieu de vie et de services en accès libre offerts toute l’année (salle historique, salle immersive, salle du Trésor, librairie-boutique…)
6. Un nouveau parcours pour les expositions du Grand Palais, plus spacieux et plus flexible pouvant accueillir entre 1 et 4 expositions simultanément (de 500 à 2500 m²); à tout moment de l’année, une exposition au moins sera proposée au public
7. Une nouvelle muséographie pour le Palais de la découverte
8. La Galerie des enfants, une offre arts et sciences inédite destinée aux 3-10 ans
9. Une attractivité événementielle renforcée, avec une augmentation de 24% de la surface disponible en location pour une offre souple pouvant aller jusqu’à 22.300 m² d’espaces reliés entre eux
10. Une Nef reconnectée aux galeries, les 3.700 m² de balcons redevenus praticables
11. La création d’une plateforme logistique souterraine desservant l’ensemble du bâtiment, expositions comme événements
12. Un environnement paysager et urbain requalifié ; une terrasse avec vue sur les toits de Paris
13. Un équipement aux normes olympiques pour 2024
14. La mise en place d’un seul ERP (Établissement Recevant du Public) et la gestion mutualisée du monument
15. Des instances sécurisant la maîtrise financière et calendaire du projet

SOURCE: RMN-GP

Date de première publication: 30/03/2018

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

Avec l’exposition « Artistes et Robots », la RMN-GP associe art et intelligence artificielle au Grand Palais

Avec l’impressionnisme, la Rmn-GP lance « les coulisses de l’art », une collection d’applications dédiées à l’histoire de l’art

Le 13 et 14 janvier 2018, la Cité des Sciences et la RMN-GP organisent le premier hackathon artistique autour de l’oeuvre de Gauguin

La chaîne YouTube de la Rmn-GP s’enrichit d’une nouvelle série consacrée aux « paroles d’enfants »

Modélisations 3D, VR, hologramme … pour son exposition « Gauguin l’alchimiste », la RMN-GP déploie de nouveaux outils numériques de médiation

Laisser un commentaire