La Tour Eiffel se met au virtuel avec l’Institut Culturel de Google

La Société d’exploitation de la Tour Eiffel a dévoilé le mardi 9 juillet trois expositions numériques développées en partenariat avec Google France: la Naissance de la Tour, sa Construction, mais aussi son Inauguration et ses premiers visiteurs.

Trois expositions virtuelles

Une cinquantaine de documents d’époque tels que photos, plans et gravures issus du fonds patrimonial de la Tour Eiffel sont accessibles via le site dédié.

Un enregistrement de la voix de Gustave Eiffel pris par phonogramme a même été mis en ligne afin de proposer une plus grande immersion dans l’univers du monument. L’appareil lui avait été offert par l’américain Thomas Edison, inventeur de l’enregistrement du son. On y entend le créateur de la tour s’adresser à ses enfants : «Je suis en face de cet intimidant récepteur, qui va recueillir mes paroles […], et je vous dis au revoir, mais sous une nouvelle forme».

Le site utilise le standard HTML5, accessible à la grande majorité des terminaux dont les smartphones et les tablettes.

« La Tour Eiffel veut se projeter dans l’avenir et rester en avance sur son temps en préparant la visite de demain. Nous pensons qu’il n’y a pas de risque que les visiteurs ne veuillent plus venir en vrai, même si nous nous sommes longuement posé la question. En leur fournissant plus d’informations avant leur visite, nous leur permettons d’avoir l’esprit plus libre sur place. La visite change de dimension : de contemplative, elle devient interactive. » Google rend ainsi la tour accessible à tous ceux « qui n’auront jamais l’occasion de la visiter« , a expliqué pendant la conférence de lancement Jean-Bernard Bros, président de la Société d’exploitation de la Tour Eiffel (SETE) et adjoint au maire de Paris, en charge du tourisme.

L’union du patrimoine culturel et de la modernité

Ces expositions, qui donnent la part belle aux images Haute Définition, sont disponibles en 4 langues : Français, Anglais, Espagnol et Portugais. Le communiqué précise également que chaque internaute peut recommander les expositions et partager son expérience sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Google +).

Les équipes Street View de Google ont produit les vues du monument, ainsi que sa visite virtuelle, grâce à une technologie qui permet une vue à 360 degrés utilisée notamment pour Google Maps et Google Earth. L’enregistrement de ces images a nécessité l’utilisation du chariot de 60 kilos Street View, spécialement équipé pour les prises de vue en environnement difficile d’accès. L’opération s’est déroulée durant les horaires de fermeture (entre 6h et 9h du matin) et a pris seulement 2 jours. L’accès aux parties fermées au public n’a cependant pas été demandé par Google.

« Ces vues à 360° permettent une découverte privilégiée du sommet et du 2ème étage du monument, et permettent à l’internaute un va-et-vient entre archives d’époque et actualité », précise le communiqué.

L’Institut Culturel de Google basé à Paris a été créé en 2011. Cet organisme a noué plus de 200 partenariats avec des musées et des institutions culturelles. Il permet gratuitement l’accès en ligne à des monuments, des œuvres d’art et des sites du patrimoine mondial afin de préserver divers héritages culturels. Outre Google Art Project, l’Institut met ainsi en avant sur son site des archives à propos notamment de la chute du rideau de fer, de l’Holocauste ou encore du traité d’amitié franco-allemand. Il est également possible de consulter en ligne la modélisation en 3D du Château de Versailles.

. Message de Gustave Eiffel sur youtube

. la Tour Eiffel sur l’Institut Culturel Google

Auteur: Mathilde Esnault

Date de première publication: 11/07/2013

A LIRE SUR LE SITE DU CLIC FRANCE:

. fiche sur les visites virtuelles des musées et des lieux culturels

Laisser un commentaire