Lancée en 2012, la visite 3D en ligne du plateau de Gizeh s’enrichit de nouveaux contenus. Ce site internet produit par Dassault Systèmes propose ainsi la visite de lieux supplémentaires ainsi que des visites guidées commentées par Peter der Manuelian, professeur d’égyptologie à l’université de Harvard.

En plus des nombreux monuments déjà disponibles depuis 2012, le site Giza3D propose ainsi de découvrir la reconstitution 3D de la tombe de Meresankh, de la pyramide de Khefren, des temples de la pyramide et de la vallée de Khefren, et du Sphinx et son temple. Des visites guidées commentées par Peter der Manuelian, professeur d’égyptologie à l’université de Harvard, complètent également ce voyage interactif et immersif au cœur du plateau de Gizeh. Cette nouvelle version du site raconte enfin l’histoire de la Reine Meresankh.

En ligne, l’internaute peut choisir la visite guidée par un égyptologue américain ou bien naviguer à sa guise à travers cette reconstitution du plateau de Gizeh. Ceux qui sont équipés de téléviseurs 3D ou qui possèdent des lunettes anaglyphes (rouge/cyan) pourront profiter d’une immersion en 3D stéréoscopique dans le plateau de Gizeh. Plus étonnant encore, la simulation offre la possibilité de plonger dans les profondeurs de la nécropole et de visualiser les centaines de puits funéraires creusés sur le site au fil des générations.

   

Genèse du projet Giza 3D

A l’issue d’un siècle de recherches menées en collaboration avec l’université de Harvard et le MFA de Boston (musée des Beaux Arts), une impressionnante collection de photos, carnets personnels, dessins et documents de la région de Gizeh a pu être recueillie et méticuleusement numérisée puis mise en ligne par le MFA sur le site Giza Archives.

Bénéficiant de cette source d’informations exclusives et de son partenariat avec le MFA, Dassault Systèmes a pu reconstituer la nécropole de Gizeh avec une grande précision. Cette expérience 3D a été inaugurée en ligne en 2012 et est enrichie chaque année de nouveaux monuments reconstitués grâce au travail conjoint des équipes Dassault Systèmes et de l’Université d’Harvard. La création de ce site interactif a coûté quelque 3,5 millions de dollars.

«Nous n’utilisons que 10% de la base d’archives» précise Mehdi Tayoubi, vice-président de la stratégie interactive et expérentielle de Dassault Systèmes. « Notre objectif est de susciter la discussion entre scientifiques, d’intégrer au fur et à mesure les nouvelles connaissances sur Gizeh ».

Dassault Systèmes travaille actuellement sur un nouveau projet pour célébrer les soixante-dix ans du débarquement allié en Normandie. L’enjeu : reconstituer le site d’arrivée des navires « qui représente une véritable prouesse industrielle car il a fallût créer de toutes pièces un port flottant capable d’accueillir des dizaines d’embarcations ». Cette modélisation 3D sera associé à un documentaire fruit d’une collaboration internationale entre de nombreux diffuseurs mondiaux.

En 3D relief à Marseille

Les nouveaux développements du site Giza3D ont été présentés cette semaine à Marseille lors d’une conférence de Peter Der Manuelian, lors du congrès Digital Heritage. Le numérique au service des patrimoines, était le thème central du congrès qui a réuni plus de 600 scientifiques et professionnels pendant cinq jours.

Ce congrès  était complété par une grande exposition ouverte au grand public et qui permettait de découvrir des applications numériques mises au service de la connaissance patrimoniale. Sur le stand de Dassault Systèmes, le public a ainsi pu se prendre pour un égyptologue en chaussant une paire de lunettes en carton.

Informations fournies par Dassault Systèmes

Date de première publication: 31/10/2013

Photos: Dassault Systèmes 

SUR LE WEB:

Marseille : plongée au coeur des pyramides grâce à la 3D (laprovence.com)

DIGITAL HERITAGE. GIZEH EN 3D (sciencesetavenir.nouvelobs.com)