LACMA (LA), Yuz Museum (Shanghai) et les musées du Qatar annoncent une collaboration internationale « unique » et emblématique

Le 1er novembre 2019, le Yuz Museum Shanghai, le musée d’art du comté de Los Angeles (LACMA) et les musées du Qatar ont annoncé une collaboration historique « pour développer et partager conjointement des expositions et des programmes dans leurs institutions ». Chaque musée apportera une expertise, des collections et un public uniques, créant ainsi un programme d’expositions multi-sites ayant une perspective véritablement mondiale. Ce partenariat inédit -qui implique également un sponsor coréen- témoigne de l’apparition de nouvelles formes de coopération entre les institutions muséales et de la transformation du monde de l’art avec la montée en puissance de deux nouveaux pôles géographiques: la Chine et la péninsule arabique. 

« Nous sommes ravis de nous lancer dans cette collaboration avec le musée d’art du comté de Los Angeles et les musées du Qatar, qui réexaminent fondamentalement les possibilités de coopération institutionnelle. Le musée Yuz a pour objectif de créer une fenêtre sur la culture contemporaine de la Chine pour le monde et ce nouveau partenariat s’aligne sur notre mission en permettant au YUZ de toucher des publics à Los Angeles et à Doha », a déclaré Budi Tek, fondateur et président du Yuz Museum« La coopération entre le LACMA, QM et YUZ pour des expositions partagées et des programmes communs soutiendront notre effort de servir le peuple chinois en apportant à Shanghai des œuvres culturellement importantes du monde entier. »

L’exposition inaugurale de ce partenariat, « In Production: Art and the Studio System », explore les histoires interconnectées de l’art visuel et du film. Les artistes présentés inclueront Cayetano Ferrer, Douglas Gordon, Alex Israel, Mike Kelley, Alex Prager, Amanda Ross-Ho et Martine Syms. Ouverte au public le 7 novembre 2019 à Shanghai, l’exposition « In Production » est basé sur des œuvres de la collection permanente du LACMA. L’exposition est conçue par Rita Gonzalez, Terri et Michael Smooke, conservatrice et chef de département, art contemporain, au LACMA.

Le calendrier des expositions se poursuit avec trois expositions qui seront présentées en 2020, notamment « The Abode of Illusions: Le Jardin de Zhang Daqian » (mars-mai 2020), inspirées de la collection Yuz, et « This Is Not a Selfie: Photographic Self. -Portraits de la collection Audmas et Sydney Irmas » (mai-août 2020), comportant des œuvres de la collection permanente de LACMA. La troisième exposition, Yoshitomo Nara, sera présentée au LACMA (du 5 avril au 2 août 2020) avant de se rendre au musée Yuz (automne 2020).

D’autres projets concernant des expositions et des projets de conservation impliquant le musée Yuz, le LACMA et les musées du Qatar sont actuellement en discussion.

« Los Angeles, Shanghai et Doha sont trois centres d’art contemporain. LACMA est ravi de collaborer avec le musée Yuz et les musées du Qatar pour présenter un ensemble d’expositions variées et spectaculaires à Shanghai et à Doha. Ensemble, nous expérimentons de nouvelles façons innovantes de partager les collections et les programmes du LACMA, YUZ et Qatar Museums avec un public international plus large », a déclaré Michael Govan, PDG de LACMA« Au cours de la dernière décennie, LACMA a mis un accent particulier sur le développement de ses expositions d’art chinois, ses acquisitions, ses publications et ses programmes éducatifs, et nous sommes impatients de continuer à faire participer les gens à l’art et à la culture chinois à l’échelle internationale. Nous attendons en outre un partenariat élargi avec les musées du Qatar, avec lesquels nous collaborons depuis 2012 sur l’échange d’expositions ».

Sheikha Al Mayassa Bint Hamad Bin Khalifa Al-Thani, présidente des musées du Qatar, a déclaré: « Dans les musées du Qatar, nous regardons toujours vers l’intérieur et l’extérieur, vers la prochaine génération de créateurs et de publics culturels dans notre pays, et vers l’extérieur. aux artistes et aux publics du monde entier. Cette collaboration avec le musée Yuz et LACMA fait progresser les deux aspects de notre mission. Grâce à cet accord, nous pouvons désormais nous attendre à partager des idées et des visions créatives de Doha avec le public de Shanghai et de Los Angeles, et à offrir des expériences nouvelles et extraordinaires à notre public varié et profondément engagé au Qatar. »

Hyundai impliqué dans le partenariat tripartite

Le partenariat de longue date entre Hyundai Motor et LACMA va s’étendre à la Chine, et notamment au YUZ. La marque coréenne devient ainsi le sponsor principal de l’exposition inaugurale de ce partenariat, et des deux autres expositions et programmes destinés aux visiteurs du LACMA et du musée YUZ.

Wonhong Cho, directeur du marketing et vice-président exécutif de Hyundai Motor, a déclaré: « L’engagement de Hyundai envers les arts s’étend à travers le monde, de l’Europe à l’Amérique du Nord, en passant par l’Asie. Après avoir assisté à l’évolution et à l’appréciation croissante des arts et de la culture à Shanghai au cours des dernières années, nous allons maintenant soutenir et célébrer cela grâce à notre partenariat avec le LACMA au YUZ Museum Shanghai. »

Vers un rapprochement structurel entre le Lacma et le Yuz Museum

L’accord entre les 3 institutions muséales intervient à un moment où le Lacma et Yuz formalisent un rapprochement structurel complexe.

En mars 2018, le musée d’art du comté de Los Angeles (LACMA) et le musée YUZ de Shanghai ont annoncé leur première discussion durant Art Basel Hong Kong.

Une année plus tard, en février 2019, Budi Tek, qui vit avec un cancer du pancréas depuis plus de trois ans, annonçait sur le site web artnet.com qu’il allait « transférer 90% de sa collection dans une fondation à but non lucratif, basée à Hong Kong, et gérée de manière conjointe par la Yuz Foundation et le Lacma ». La nouvelle fondation assurerait également l’exploitation du Yuz Museum.

Budi Tek a expliqué son projet le 6 février 2019 dans une interview au site artnet.new: « comme mon état de santé ne me permet pas d’attendre la créatin d’une fondation publique en Chine, nous allons maintenant créer une fondation publique à Hong Kong, car Hong Kong fait toujours partie de la Chine, mais sa common law est très bien établie. J’ai demandé à LACMA d’être le partenaire de la fondation publique. Je vais remettre ma collection à la nouvelle fondation, qui sera établie en 2019. La fondation sera gérée à la fois par la fondation Yuz et la fondation LACMA aux États-Unis. Bien sûr, ma condition est que toute la collection reste en Chine, à Hong Kong, à Shanghai et à Beijing – certains de nos entrepôts sont là – et le seront pour toujours. L’art peut parcourir le monde pour des expositions, mais il ne peut pas se déplacer de manière permanente dans un autre pays. Le musée Yuz sera désormais géré par la Fondation Yuz et le LACMA. Nous allons établir un conseil d’administration – trois de LACMA et trois de Yuz – et ils devront toujours prendre une décision à l’unanimité. »

Le président du Lacma, Michael Govan a expliqué en mars 2018 ce que le partenariat signifie pour LACMA et les Yuz: « Pour LACMA, cela signifie que nous devenons en partie des Chinois de toutes les manières, par le biais du mariage, ce qui est cool ».

Les 2 institutions coopèrent depuis 2015, par la production conjointe d’expositions inspirées à la fois « des fonds inégalés d’art contemporain chinois de YUZ et de la collection encyclopédique de classe mondiale du Lacma » et d’autres activités.

Premier musée privé enregistré en Indonésie, le YUZ Museum Jakarta a ouvert ses portes en mai 2014. La branche de Shanghai s’est implanté en 2015 sur l’ancien site du hangar à aéronefs de l’ancien aéroport de Long Hua. il fut le second musée privé à s’implanter dans le nouveau quartier artistique du West Bund, après le Long Museum, d’un autre collectionneur chinois Liu Liqian. 

Le YUZ Museum s’est très vite installé dans le paysage artistique de Shanghai en accueillant pour la première fois l’installation immersive Rain Room  et surtout les grandes rétrospectives à succès consacrées à Alberto Giacometti, Andy Warhol: Shadow, KAWS et plus récemment Charlie Chaplin. Tout en soutenant la croissance du musée YUZ, YUZ Foundation poursuit trois missions importantes: analyser l’histoire de l’art contemporain chinois, enrichir la collection Yuz avec de grandes œuvres d’art internationales et soutenir le développement des artistes émergents. La Fondation YUZ est également active sur la scène internationale et soutient notamment des organisations et des projets tels que le musée de l’Élysée de Lausanne, le pavillon indonésien de la Biennale de Venise ou la Fondation Alberto et Annette Giacometti.

En 2011, Budi Tek a été élu huitième sur la liste des 10 personnalités les plus influentes du monde de l’art par Art & Auction. Business Insider l’a également classé parmi les 12 collectionneurs d’art les plus influents au monde en 2011. En août 2013, il a reçu la Légion d’honneur française.

C’est quasiment en face du Yuz Museum que s’implante la branche chinoise du Centre Pompidou, qui sera inaugurée le 5 novembre 2019.

La force d’attraction de Shanghai 

Décidément, Shanghai attire la convoitise des grands acteurs internationaux de l’art, au delà du Centre Pompidou et du Lacma.

. Les grandes galeries internationales Lisson, Perrotin et Almine Rech, ont récemment choisi de s’y implanter.

. en juin 2019, la Tate de Londres a annoncé un un accord de partenariat avec le nouveau musée public d’art moderne et contemporain Pudong Museum of Art, construit actuellement par l’architecte français Jean Nouvel. Pendant 3 ans, la Tate apportera son expertise dans un certain nombre de domaines et produira l’exposition inaugurale du nouveau musée de Shanghai, qui devrait ouvrir à la mi- 2021(Lire l’article du CLIC France: La Tate et le groupe Lujiazui signent un protocole d’accord pour accompagner l’ouverture du musée d’art de Pudong à Shanghai)

. en octobre 2019, le collectif Japonais Teamlab a annoncé l’ouverture de son premier espace d’art numérique immersif en dehors de son territoire natal à Shanghai. Team Lab Borderless s’installera près du Power Station of Art, centre d’art contemporain de Shanghai, et sera inauguré le 5 novembre 2019, le même jour que le Centre Pompidou. (Lire l’article du CLIC France: Shanghai, Hambourg et Macao … le collectif japonais Teamlab étend sa toile dans le monde de l’art immersif)

Plus que jamais la Chine, devenue le 3ème marché mondial de l’art, et sa vitrine internationale Shanghai, suscite la convoitise des acteurs internationaux de l’art. Tous ambitionnent de répondre ainsi à l’appétit du public chinois pour l’art occidental.

SOURCES: Lacma, artdaily.com, theartnewspaper.com, artforum.com

PHOTOS: Yuz Museum

Date de première publication: 02/11/2019

Le Musée Picasso Paris et la Fondation Giacometti devraient s’associer à un nouveau musée privé chinois pendant 5 ans

Shanghai, Hambourg et Macao … le collectif japonais Teamlab étend sa toile dans le monde de l’art immersif

La Tate et le groupe Lujiazui signent un protocole d’accord pour accompagner l’ouverture du musée d’art de Pudong à Shanghai

En Chine, à Shenzen, un nouveau musée des sciences révolutionnaire ouvre ses portes

Première en Chine: le musée V&A de Londres ouvre une galerie permanente à Shenzhen, en partenariat avec un investisseur public

Laisser un commentaire