L’application ARART !, pour Augmented Reality Art, ajoute une “couche” de réalité augmentée à des œuvres d’art du patrimoine ou de la jeune création. 

Développée par une équipe d’artistes japonais férus de nouvelles technologies (Kei Shiratori, Takeshi Mukai et Younghyo Bak), l’application se présente comme un “prolongement” de la toile du maître, et offre une interprétation très personnelle et animée, fruit de l’imagination des graphistes.

L’application est capable de reconnaitre des œuvres et de les animer. Elle permet ainsi de découvrir sous un angle décalé la Joconde de de Vinci, les Tournesols de Van Goghou encore La Jeune Fille à la perle de Vermeer, mais également le lapin blanc d’Alice au pays des merveilles, ou encore l’album de Radiohead Kid A. Ces exemples pourraient inspirer d’autres artistes et utilisateurs

.

Création ouverte

 

D’ailleurs, ARART n’est pas réservée aux seules œuvres « transformées » par ses 3 inventeurs. C’est également une plateforme ouverte aux créateurs. Des plasticiens japonais ont déjà imaginé des tableaux animés par l’application. Parmi eux : Masayuki Akamatsu et Yutaka Kitamura.

Présentée fin 2012 lors d’une exposition commune à Sapporo, l’application sur iOS pour iPhone et iPad, n’est pas encore disponible au téléchargement dans l’AppStore français. Avec la vidéo de présentation de l’application, vous pouvez cependant vous faire une opinion.

Site web de l’application

Sources : minutebuzz.com, tuxboard.com, alter-et-caetera.over-blog.com