25 ans après, le Isabella Stewart Gardner Museum de Boston a décidé de commémorer le vol de 13 peintures le 18 mars 1990 pour un butin estimé à 500 millions de dollars en offrant une visite virtuelle, dans le cadre du Google Art Project.

isabella gardner museum boston google stolen virtual

L’objectif de ces initiatives est d’aider les visiteurs physiques et virtuels à apprécier les 13 chef d’œuvres volés par deux hommes déguisés en policiers de la ville  le 18 Mars 1990.

(c) twitter.com/gardnermuseum

(c) twitter.com/gardnermuseum

Digne d’un scénario d’Hollywood, ils se sont présentés au musée en prétendant qu’ils répondaient à un appel. Une fois à l’intérieur, ils ont menotté les deux gardes de sécurité et les ont enfermé au sous-sol. Le lendemain, l’équipe de garde du matin a découvert le hold-up dont le butin a été évalué entre 300 et 500 millions de $.

Les treize œuvres manquantes comprennent notamment des peintures de Rembrandt « la tempête sur la mer de Galilée » (1633) et « Homme et femme en noir » (1633), de Vermeer  « Le Concert » (1658 à 1660), d’Edouard  Degas « La sortie du pesage » et de Manet « Chez Tortoni » (1878-1880).

En raison d’une obligation imposée par le fondateur du musée, Isabella Stewart Gardner elle-même, la présentation de la collection n’a jamais être modifié et aucune nouvelle œuvre n’a été ajouté, des cadres vides occupent l’espace des œuvres d’art volées.

isabella stolen google page

Une visite virtuelle pour explorer et comprendre

La visite virtuelle du musée en format street view est proposée dans le cadre du Google Art Project, un an après l’arrivée du musée sur cette plateforme avec une page dédiée.

Cette visite qui prend la forme d’une exposition virtuelle permet d’explorer les différentes salles du musée et de découvrir les cadres vides. Elle permet également d’en apprendre plus sur les œuvres d’art grâce à des reproductions de ces œuvres, des photographies d’époque de l’intérieur du musée avant le hold-up, et de nombreux documents d’archives sur l’origine et les conditions d’acquisitions des œuvres disparues.

Un regret cependant: la visite virtuelle aurait pu réintégrer  à leur emplacement d’origine les images des œuvres pour permettre une expérience plus interactive et fluide.

isabella stolen google page 2

… et mobiliser

La visite virtuelle et les autres activités commémoratives sont également une occasion de rappeler que le musée offre toujours une récompense de 5 millions de dollars pour toute information permettant de remettre la main sur les œuvres en bon état. Le musée profite ainsi de l’anniversaire pour susciter un regain d’intérêt dans la résolution de ce hold-up historique, en postant notamment des messages sur  twitter et .

Le Directeur du musée Anne Hawley explique que « le musée n’a pas renoncé à récupérer les œuvres d’art volées, considérées comme un élément irremplaçable de notre patrimoine culturel. »

En plus de leur présence sur le Google Art Project, les œuvres volées du musée devraient également être intégrées dans l’application développées pour une utilisation sur Oculus Rift (Lire l’article sur le site du Clic France: Avec les lunettes Oculus Rift, un musée virtuel propose de découvrir des œuvres d’art perdues).

isabella website

Le musée Isabella Stewart Gardner de Boston est présent sur internet et sur les réseaux sociaux (facebook, twitter et pinterest qui propose d’ailleurs une zone consacrée au hold-up).

Son site web propose notamment:

. un outil d’exploration très complet et intuitif de sa riche collection (plus de 2 500 œuvres), par pièce, artiste et genre et de manière plus interactive avec le module « explore »

. un module de découverte des chefs d’oeuvres, avec possibilité de zoomer sur les reproductions, de les mettre en favori et de les partager sur les réseaux sociaux

. ainsi qu’une Virtual Reading Room qui permet de consulter gratuitement de nombreux ouvrages sur la collection qui ont été numérisés.

SOURCES: Isabella Stewart Gardner Museum, Google 

Date de première publication: 20/03/2015

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Google Art Project offre une vitrine mondiale à 14 nouveaux musées australiens

Avec les lunettes Oculus Rift, un musée virtuel propose de découvrir des œuvres d’art perdues

Avec 1 400 nouvelles oeuvres en ligne, le Google Art Project va donner une visibilité mondiale à cinq mille ans d’art chinois

26 lieux culturels français sur Google Art Project