Le Moma multiplie les initiatives autour de la vidéo

Partager :

Après la carte blanche à Tim Burton, le Moma poursuit l’ouverture de ses espaces à l’art vidéo et au cinéma. Comme en témoignent, les trois nouvelles initiatives du Musée de New York.

moma-video

Le musée de New York a commandé 5 nouvelles oeuvres vidéo qui sont projetées sur 8 écrans installés au dessus des bornes d’accueil, du 3 février au 18 mai. L’auteur de la série, Nicolas Guagnini, a choisi de montrer la relation entre visiteurs et personnels du musée. Il a confié la réalisation de ces courts métrages à un groupe de jeunes artistes de New York. Chaque module, d’une durée de 12 minutes à 3 heures, raconte la vie et les coulisses du Moma, les activités des collabirateurs ou des rencontres avec des visiteurs.

. le Moma poursuit également sa politique de retrospective vidéo à des grands réalisateurs contemporains. La nouvelle carte blanche est consacrée à Jia Zhangke, l’un des réalisateurs chinois les plus en vue sur la scène mondiale. Le Moma lui consacre la première rétrospective intégrale aux USA.  Jia Zhangke a ouvert l’évènement en passant une soirée au Moma, vendredi 5 février, en révélant les premières images de sonn nouveau film documentaire consacré à Shanghai (« I wish i knew ») et en rencontrant son public.

doc_fortnight_logo

. le 15 février, le musée ouvrira la 9ème édition de son Festival international du documentaire. Au menu : 20 long métrages et 23 courts et moyens métrages venant de toute la planète. L’accent sera mis sur des productions d’Afghanistan, du Chili et d’Iran. La plupart des projections propose des films en avant-première américaine et sont suivies d’un débat avec leur auteur.

Plus que jamais l’art contemporain est beaucoup plus qu’un art « plastique » !

Espace video et cinéma du site internet du Moma

Partager :

Laisser un commentaire