Le MuCEM et l’INA ouvrent la Médinathèque

Le 27 novembre 2014, le MuCEM et l’Ina ont inauguré la Médinathèque, un lieu inédit dédié au patrimoine audiovisuel méditerranéen, ouvert à tous les publics.

Médinathèque du MuCEM (c) lamarseillaise.fr
Médinathèque du MuCEM (c) lamarseillaise.fr

Ce premier espace pérenne multiculturel, multi-source et multilingue permettra à chaque visiteur du MuCEM de découvrir la richesse du patrimoine audiovisuel des rives nord et sud de la Méditerranée, d’un point de vue historique, culturel ou touristique.

La Médinathèque propose ainsi une projection d’images qui ont marqué l’histoire des soixante dernières années du bassin méditerranéen.

La Médinathèque, située au niveau R+1 du MuCEM, propose trois dispositifs originaux :
– des «Regards croisés» sur l’architecture, la musique, l’art de vivre, l’histoire… grâce aux images provenant de tout le bassin méditerranéen ;
– un accès libre à «Med-Mem», la plus grande vidéothèque en ligne d’archives audiovisuelles méditerranéennes. Cette initiative exceptionnelle portée par l’Ina rassemble plus de 4 000 documents d’archives audiovisuelles réunies par 12 télévisions méditerranéennes ;
– des films documentaires retraçant des «Histoires de Méditerranée».

Comme l’expliquent ses initiateurs, « avec la Médinathèque, le MuCEM et l’Ina invitent les visiteurs du musée, lieu de vie au cœur de la ville, à partir à la découverte d’un patrimoine commun.Ils mènent ensemble une réflexion sur ces images qui nous racontent, nous ressemblent et nous rassemblent. »

«L’Ina et le MuCEM sont deux institutions culturelles désormais liées et appelées à partager un espace commun au service d’une meilleure appréciation des multiples facettes de la Méditerranée. La Médinathèque doit s’imposer comme un modèle : le premier espace créé par l’Ina au cœur d’un Musée» a déclaré Agnès Saal, présidente-directrice générale de l’Ina.
«La Médinathèque est ce lieu privilégié, au MuCEM, où il sera possible de prendre son temps et de voyager dans l’univers des archives d’une Méditerranée à la fois sonore et visuelle. Un lieu qui s’ouvre pour consulter tout ce patrimoine d’hier et tenter de mieux déchiffrer demain.» a ajouté Jean-François Chougnet, président du MuCEM.

Reportage de La Marseillaise:

Inauguration de la Médinathèque du MuCEM par Journal_La_Marseillaise

Dans le cadre de leur partenariat, le MuCEM et l’Ina organiseront notamment avec France Culture, un cycle de rencontres publiques «Le Temps des Archives». Emmanuel Laurentin, rédacteur en chef de La Fabrique de l’Histoire anime les débats autour de l’histoire méditerranéenne, avec les témoignages de nombreux invités et en s’appuyant sur des images et des sons issus des collections de l’Ina.

Le visiteur peut également consulter au sein du MuCEM ou depuis chez lui le site Internet medmem.eu (Mémoires audiovisuelles euro-méditerranéennes).

L’Institut national de l’audiovisuel s’est engagé au côté du Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée dès sa préfiguration. Ensemble, ils ont conçu cet espace unique de valorisation et de diffusion de la mémoire audiovisuelle de la Méditerranée.


La Médinathèque : un partenariat entre l’INA et… par lemucem

Autoportrait au rolleiflex. Paris 1959 (c) Raymond Depardon / Magnum Photos
Autoportrait au rolleiflex. Paris 1959 (c) Raymond Depardon / Magnum Photos

Depuis octobre 2014 jusqu’en avril 2015, trois nouvelles expositions sont présentées au MuCEM:

. «RAYMOND DEPARDON – Un moment si doux», avec la couleur comme fil conducteur, elle présente 137 photographies; 40 ont été spécialement réalisées pour l’exposition au MuCEM, dont 23 prises à Marseille.
. «FOOD – Produire, manger, consommer». 37 artistes venus des cinq continents présentent le fruit de leur réflexion sur les enjeux liés à l’alimentation. Parmi eux, cinq artistes – John Armleder, Stefano Boccalini, Antoni Miralda, Angelo Plessas, Barthélémy Toguo – réalisent des installations originales avec des objets choisis dans les collections du MuCEM.
. «HISTORY ZERO» est une installation conçue par l’artiste grec Stefanos Tsivopoulos pour la biennale de Venise de 2013, composée de trois films de fiction et d’un espace dédié aux monnaies alternatives et aux monnaies officielles.

SOURCES: MuCEM, INA

Date de première publication: 28/11/2014

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Guide interactif enrichi, collections en ligne et animations sociales: le MuCEM ouvre en version très numérique

Laisser un commentaire