Le Centre d’art et des médias de Karlsruhe (ZKM) expose un objet inédit: une réplique de l’oreille de Vincent van Gogh créé par un artiste en utilisant du matériel génétique et une imprimante 3D.

ZKM oreille van gogh 1

Le 23 décembre 1888, l’artiste néerlandais Vincent van Gogh s’est coupé l’oreille dans un moment de colère ou de folie, voire même lors d’une dispute avec Gauguin. 126 ans plus tard, une autre artiste néerlandaise a reconstitué cette oreille pour en faire une « oeuvre d’art vivante » nommée Sugababe. Un projet hybride entre l’art et de la science qui ne fait pas l’unanimité dans la communauté artistique.

Le Centre d’art et des médias de Karlsruhe a expliqué que cette reconstitution avait utilisé deux technologies nouvelles: la génétique et l’impression 3D.

. L’artiste Diemut Strebe a d’abord cultivé des cellules vivantes de Lieuwe van Gogh, l’arrière-arrière-petit-fils de Theo, frère de Vincent. « L’oreille a été fabriquée avec des tissus de cartilage et elle a la même forme que celle de Van Gogh », a expliqué Dominika Szope, la porte-parole du Centre pour l’Art et les médias ZKM de Karlsruhe. L’artiste a expliqué que les cellules ont ensuite été cultivées dans un hôpital de Boston.

. Avec l’utilisation d’une imprimante 3D, les cellules cultivées ont été numérisées et assemblées pour ressembler à l’oreille de Vincent van Gogh. L’oreille reconstituée est maintenue « en vie » dans un boîtier contenant une solution nutritive qui pourrait, en théorie, la maintenir « vivante » pendant des années.

« J’utilise la science fondamentalement comme un type de brosse, comme Vincent utilisé de la peinture », a déclaré Diemut Strebe. « Convaincre Lieuwe van Gogh à prendre part à cette expérience a été facile car il a tout de suite aimé le projet »

Page facebook de Lieuwe van Gogh, l’arrière-arrière-petit-fils de Theo, frère de Vincent qui présente "l'oreille cassée reconstituée" de Vincent Van Gogh

Page facebook de Lieuwe van Gogh, l’arrière-arrière-petit-fils de Theo, frère de Vincent qui présente « l’oreille coupée reconstituée » de Vincent Van Gogh

L’espoir d’utiliser le matériel génétique qui appartenait au maître post-impressionniste a été anéanti quand l’ADN extrait d’une enveloppe s’est avéré appartenir à quelqu’un d’autre. Heureusement, Lieuwe et Vincent van Gogh partagent déjà 1/16e des mêmes gènes, y compris le chromosome Y qui se transmet dans la lignée masculine.

L’artiste ne compte pas s’arrêter là. Un autre projet est en cours pour travailler avec une parente de Van Gogh et ainsi pouvoir utiliser l’ADN mitochondrial – transmis dans la lignée de la mère – pour des installations futures.

Les visiteurs peuvent murmurer à l’oreille de Van Gogh

L’exposition propose également aux visiteurs de parler dans l’oreille de Vincent Van Gogh. Les visiteurs peuvent ainsi murmurer à l’oreille de van Gogh avec un microphone et le son, une fois passé dans le liquide où elle baigne, provoque un craquement et est enregistré dans l’installation.

L’exposition se déroule en Allemagne jusqu’au 6 Juillet. Strebe a annoncé qu’elle prévoyait de présenter l’oreille à New York au printemps 2015, pour son spectacle au Ronald Feldman Fine Arts.

Alors que l’oreille a été reconstituée en un seul exemplaire, ni Van Lieuwe ni le Musée Van Gogh d’Amsterdam ne se sont déclarés intéressés à en posséder une copie.

SOURCES: ZKM, The Guardian, BBC

Date de première publication: 06/06/2014