Le musée Boijmans Van Beuningen (Rotterdam) annonce le succès de son programme de numérisation en public de l’art contemporain

Le projet de « numérisation de l’art contemporain pour Europeana » (DCA) a dépassé les attentes. Durant les récents mois, les visiteurs du musée Boijmans Van Beuningen de Rotterdam ont pu assister nombreux aux opérations de numérisation d’installations, de sculptures et d’assemblages par des artistes contemporains de la collection du musée.

Durant cette période, le musée de Rotterdam a ainsi numérisé plus d’une centaine d’objets de sa collection et notamment des oeuvres complexes. L’été dernier, les visiteurs étaient invités à suivre le processus de numérisation des installations. Durant les 5 derniers mois, 73 000 visiteurs ont ainsi participé à la numérisation du cèlèbre « Mae West Lips Sofa van » de Salvador Dalí, l’installation ‘Oh! Mind How You Cross’, faite d’une douzaine de mètres de cordages par Barry Flanagan ou celle de Carel Visser, composée de 60 pièces. Parfois, les artistes assistaient également au processus de numérisation.

Dans le cadre du projet DCA, le musée a déjà numérisé un ensemble de 425 oeuvres. Depuis juin 2012, la version numérique de ces oeuvres sont diffusées sur le site europeana.eu et sur la collection en ligne collectie.boijmans.nl. D’autres oeuvres sont en cours de numérisation mais à l’abri des regards du public.

DCA, Europeana et 21 musées d’Europe

Depuis janvier 2011, le musée Boijmans Van Beuningen est l’un des 21 musées et institutions culturelles qui numérisent des oeuvres de l’après guerre avec le soutien de l’Union Européenne. « DigitisingContemporary Art » (DCA) est un projet de numérisation de 30 mois consacré à l’art contemporain – soit une forme de patrimoine culturel encore très peu présent dans Europeana, une fenêtre unique sur la culture européenne. Le projet DCA vise à améliorer la visibilité sur Internet de l’art contemporain, pris comme une expression essentielle et une part inestimable de la culture européenne, ainsi qu’à stimuler l’intérêt du grand public en renforçant la présence de l’art contemporain sur le portail Europeana.

26 921 oeuvres et 1 857 documents contextuels

DCA entend créer un ensemble de reproductions numériques et de grande qualité, comptant 26 921 œuvres – peintures, photographies, sculptures, installations et vidéos – et 1 857 documents contextuels. Cela inclut des chefs-d’œuvre réalisés dans différentes disciplines artistiques par des artistes majeurs de la plupart des pays européens. Les artistes les plus connus sont, entre autres, Marina Abramovic, Orla Barry, Christian Boltanski, Marie José Burki, GusztávHámos, IRWIN, SanjaIveković, Bjorn Melhus, Carsten Nicolai, Dan Perjovschi, Fiona Tan, Blast Theory, Luc Tuymans, SteinaVasulka, Franz West, etc. Le DCA contiendra des textes et des images, ainsi que des vidéos et des bandes sonores.

  

Cet ensemble sera accessible par le biais d’Europeana, non seulement grâce à l’utilisation de métadonnées et de vignettes, mais aussi par le biais de liens directs renvoyant à des reproductions de grand format pour chaque œuvre. DCA s’assurera que les droits liés à tout le contenu numérique disponible soient acquittés. Le contenu proposé, regroupant notamment des chefs-d’œuvre d’artistes incontournables de la plupart des pays européens, comblera une lacune du catalogue d’Europeana.

Les images numériques produites dans le cadre du projet DCA feront partie intégrante des collections numériques des institutions contributrices. Ces dernières prendront soin de la pérennité de ces images comme elles le font pour d’autres formats de données et d’images. DCA lui-même fournira les indications et l’aide relatives à la conservation des fichiers numériques et au maintien de l’accès à ceux-ci sur le long terme. L’aide apportée aux partenaires vise également à créer un plan viable pour la conservation future de contenu numérique.

Les principaux soucis rencontrés dans le cadre de ce projet concernent le choix des spécificités inhérentes à la numérisation et aux métadonnées afin de les rendre inter-opérationnelles, ainsi la sélection du mode d’intégration approprié pour chaque institution. En outre, le processus de numérisation contribuera aussi à la conservation des œuvres.

21 institutions culturelles européennes de 12 pays (aucune de France) participent au projet DCA, coordonné par PACKED vzw, un centre basé à Bruxelles et expert dans la numérisation du patrimoine. Le projet est financé par l’Union Européenne.

50% de numérisation réalisée

50% des plus de 27,000 oeuvres ont déjà été numérisées et documentées, soit 12 834 créations de Barry Flanagan, Atelier Van Lieshout and Claes Oldenburg.

DCA organise également des ateliers sur les procédures et méthodes de numérisation et publie également sur son site web des conseils pratiques et des interviews des participants au projet (www.dca-project.eu).

DCA participe donc à la protection du patrimoine européen et à l’enrichissement du portail Europeana. Sur les plus de 20 millions d’oeuvres recensées par ce dernier, plus de 5 000 proviennent de la collection du musée Boijmans Van Beuningen.

Présentation du projet DCA

Interview de Pierre Yves Desaive, Royal Museum of Fine Arts de Belgique

Auteur: PY Lochon, d’après communiqués de presse du Boijmans et de DCA

Laisser un commentaire