Le ministre des affaires étrangères Irlandais, Eamon Gilmore  a présenté le 10 janvier 2014 le IRELAND’S MEMORIAL RECORDS, un hommage en ligne aux soldats irlandais de la seconde guerre mondiale. 

in flanders fields website Irish-War-Dead-Archive-624x320

Le IRELAND’S MEMORIAL RECORDS est le fruit d’une collaboration entre la société Google, le musée belge In Flanders Fields  et le Ministère des affaires étrangères irlandais.

C’est au siège social de Google à Dublin, en présence des proches des soldats morts au combat, du premier ministre nord-irlandais Peter Robinson, et du vice premier ministre Martin McGuinness, que le site a été lancé.

Un annuaire numérique pour accéder aux informations sur les défunts soldats

Ce moteur de recherche permet d’accéder à la liste recensant  les plus de 49.000 soldats irlandais morts au combat durant la première guerre mondiale ou à la suite de leurs blessures. Ces informations, initialement contenues dans les registres de la ville de Ypres depuis 1923 à la demande du Lieutenant Field-Marshall Sir John French, ont été corrigées et mises à jour avant d’être rendues accessibles sous forme d’annuaire numérique.

Il est possible d’obtenir des informations les soldats, en les recherchant par nom, lieu de naissance, grade, régiment, date de décès, et lieu d’enterrement/de commémoration, lorsque cette information est connue. La société irlandaise de généalogie et de recherches historiques « Eneclann » a apporté son aide afin de permettre de digitaliser les informations disponibles sur les victimes.

in flanders fields memorial records

Un projet au service du souvenir

Peter Robinson a salué ce projet : «Alors que nous entrons  dans une importante  décennie  de commémoration dans nos pays, mon espoir est que ce qui a été établi ici aujourd’hui garde vivantes l’histoire et les histoires de ceux qui ne sont jamais revenus de la guerre». «Ce travail permettra aux histoires de ceux qui sont tombés d’être sauvegardées au profit des générations futures et nous permettra d’exprimer notre gratitude et de reconnaître le sacrifice des hommes qui sont morts pour préserver notre liberté» a-t-il ajouté.

Selon Eamon Gilmore,  bien que la numérisation et l’accès en ligne à ces registres soient une ressource riche pour la généalogie, leur plus grande valeur est que, par une démarche simple, «ils permettent de se souvenir des personnes, des hommes et des femmes irlandais qui ont perdu la vie durant la première guerre mondiale.».

Martin McGuinness a souligné l’incroyable source d’informations que représente cette collaboration entre Google et  le musée In Flanders Fields pour les familles, les étudiants et les chercheurs. «J’encourage tout le monde  à les utiliser et à partager leurs histoires, afin que les générations futures puissent mieux comprendre ce qu’on vécu leurs prédécesseurs». «Il est important que toutes leurs histoires personnelles soient racontées, et ce projet novateur nous assure que la mémoire de ces soldats irlandais morts continuera» a-t-il ajouté.

 Site internet du Ireland’s memorial records

SOURCES: In Flanders Fields, Google

Date de première publication: 19/02/2014