Le Palace Museum de Pékin coproduit un album musical imaginé par le public et inspiré par 10 chefs d’oeuvres

Le musée du Palais de Pékin (la Cité Interdite) s’est associé au géant chinois de l’internet Tencent pour coproduire et publier son premier album musical, en relation avec 11 des peintures les plus célèbres de la collection du musée.

Dans le cadre de cette collaboration, le 22 octobre 2018, le musée a présenté 11 chefs-d’œuvre qui ont inspiré les compositions musicales, dont le rouleau « Le long de la rivière pendant le festival de Qingming » de l’artiste de la dynastie Song Zhang Zeduan (1085–1145) et « L’Ode à la déesse de la rivière Luo » de Gu Kaizhi (env. 345–406 ).

Shan Jixiang, conservateur du musée, également connu sous le nom de Cité interdite, a qualifié l’initiative « Ancient Paints Can Sing » comme « un merveilleux lien hypertexte ».

Appel au public

La branche musicale de Tencent a invité le public à imaginer et produire une musique originale pour accompagner les peintures, tandis que les experts du musée ont fourni la documentation littéraire. Un jury composé de musiciens expérimentés a aidé à sélectionner les meilleures créations musicales.

Les compositions musicales seront disponibles prochainement sur la plateforme musicale de Tencent.

« La Cité interdite est le vecteur de la culture traditionnelle et incarne la sagesse et la créativité des Chinois. Le musée du palais a pour devoir le plus important d’explorer et de diffuser la richesse spirituelle », a déclaré Shan Jixiang. « Le musée souhaite intégrer davantage les nouvelles technologies dans ses collections afin de rendre la culture traditionnelle plus attrayante ».

Le Palace Museum et Tencent ont officiellement établi un partenariat en juillet 2016 pour promouvoir l’intégration de la culture traditionnelle et de la créativité numérique. 

Par cette collaboration, le musée souhaite accroître son attrait et son influence auprès des jeunes férus de technologie par le biais d’applications de jeux, de dessins animés, de musique, d’applications, de l’intelligence artificielle et du cloud computing.

Un musée en forte expansion géographique

Le mercredi 10 octobre 2018, le musée du palais a commencé la construction d’un nouveau site dans le district de Haidian à Beijing afin de présenter davantage de reliques culturelles au public.

Image 3D de la nouvelle branche du musée du Palais à Haidian

Situé dans le village de Xiyuhe, le nouveau complexe du musée s’étendra sur 62 hectares et disposera d’installations d’une superficie totale de 102 000 mètres carrés.

« Avoir une telle institution améliorera notre service et élargira notre espace pour afficher nos collections », a-déclaré Shan Jixiang. « Le manque d’espace d’exposition suffisant a été un problème persistant pour le musée, qui abrite environ 1,86 million de vestiges culturels. Mais seuls 2% des trésors du musée peuvent être simultanément exposés au public ».

Les zones d’exposition, les espaces de restauration de reliques culturelles et les entrepôts couvriront respectivement 35 000 mètres carrés, 20 000 mètres carrés et 23 000 mètres carrés. Il comprendra également un espace de de 9 500 mètres carrés pour les expériences numériques et une zone de services aux visiteurs de 2 500 mètres carrés.

La nouvelle installation destinée aux grandes expositions de reliques culturelles devrait accueillir trois millions de visiteurs par an.

Les plans prévoient l’ouverture totale du site en juin 2022, mais le centre de conservation pourrait être prêt pour la visite du public en 2020, à l’occasion du 600ème anniversaire de la Cité interdite.

Vue d’artiste du centre d’art du Palace Museum à Fuzhou, capitale de la province du Fujian

Le dimanche 14 octobre 2018, le musée du palais a également dévoilé un centre d’art dans la ville de Fuzhou, capitale de la province du Fujian, dans le sud-est de la Chine.

Outre l’organisation régulière de séminaires sur la culture et l’art, le centre présentera aussi les produits dérivés et les publications culturelles du musée.

« Le musée du palais explore des méthodes durables de diffusion de la culture », explique Shan Jixiang« Les centres d’art ont un effet positif sur l’intégration de la culture et de la vie quotidienne des gens. »

Depuis 2015, le musée du palais a ouvert six centres d’art dans des villes telles que Shenzhen et Zhuhai.

SOURCES: Cité Interdite, ecns.cn

Photos: Cité Interdite

Date de première publication: 25/10/2018

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

Le musée du Palais de la Cité Interdite va proposer un voyage en VR dans son chef d’oeuvre « le long de la rivière »

Le Musée du Palais de la Cité Interdite présente une exposition numérique de 9 chefs d’oeuvres historiques de la Chine

Pour son 92ème anniversaire, le musée de la Cité Interdite dématérialise sa billetterie et ouvre une nouvelle exposition numérique en VR

Pour son expo d’été consacrée à la Cité Interdite, le Grimaldi Forum propose une animation numérique interactive mettant en valeur les porcelaines impériales

La nouvelle application mobile de la Cité Interdite combine ancienne ville chinoise virtuelle et communauté numérique

Le musée du Palais / Cité Interdite de Pékin va numériser toute sa collection et la mettre à disposition du public

Laisser un commentaire