« Les leçons des confinements » en France: hors les murs et affichage public des œuvres d’art (17/05/2021)

Partager :

Pendant les confinements successifs de 2020 et 2021, des musées et autres acteurs culturels ont décidé de sortir leurs œuvres des salles ou des réserves. Abribus, bus, tramways, métro, vitrines de magasins, affichage public grand format .. par cette stratégie « hors les murs », les reproductions des œuvres ont été « accrochées » dans la ville et les rues pour que le musée reste en contact avec ses publics.

Ce dossier réservé aux membres appartient à une série d’articles sur le thème « Les leçons des confinements ».

  • MAD Paris dans le métro (mai 2021)
Avec le projet « Sur les quais », le Musée des Arts Décoratifs-MAD-Paris présente aux usagers des transports parisiens une partie de ses riches collections de design graphique et de publicité à travers une sélection de 20 affiches.  Cette exposition hors les murs se déroule du 10 au 17 mai dans près de 200 stations de métro et RER parisien.

Chaque affiche a été mise en page dans un format 4 X 3 avec une légende et un commentaire, permettant au public de découvrir chaque œuvre comme s’il parcourait les salles d’une exposition au musée.

Quatre thématiques ont été retenues par Amélie Gastaut, conservatrice en chef et commissaire : le tourisme, le spectacle, l’art nouveau et des coups de cœur.

Les visiteurs passagers peuvent ainsi (re)découvrir les œuvres de 20 créateurs, dont Erich Brechbühl, Pierre Bonnard, Roman Cieslewicz, Eugène Grasset ou encore Anette Lenz, pendant leurs trajets  de La Défense à Bastille, en passant par Châtelet, Gare du Nord, Opéra, La Motte Picquet Grenelle, Porte de Versailles …

Cet événement a été réalisé avec le soutien de Métrobus, la régie des transports urbains.

“Sur les quais” – MAD Hors les murs, du 10 au 17 mai 2021

https://madparis.fr/

(Sources: MAD Paris, presse)

  • Ville de Lille (mai 2021)

La Ville de Lille et le Palais des Beaux-Arts de Lille invitent les habitant.e.s à découvrir les photographies d’Hélène Marcoz dans l’espace public. Son exposition « Le regard d’Hélène » n’ayant pas pu être présentée au public du fait de la fermeture du Musée, elle est affichée jusqu’en septembre 2021 dans la ville afin de permettre aux habitant.e.s de découvrir l’œuvre poétique de la photographe.

Cette version hors-les-murs du « Regard d’Hélène » est conçue comme un parcours artistique dans la ville. Quatre séries de photographies différentes sont ainsi visibles à la fois sur les grilles du Palais des Beaux-Arts et autour des Halles de Wazemmes, offrant un aperçu de l’exposition présentée dans les salles du musée :

30 photographies des séries « Still Alive », « Concrete Jungle » et « Au vent » sont à découvrir sur les grilles longeant le musée, Boulevard de la liberté ;

13 photographies de la série « D’Après » sont présentées sur les grilles du musée en façade Place de la République ;

et une sélection de 18 œuvres issues des séries « Au vent » et « Still Alive » est exposée autour des Halles de Wazemmes.

Après l’exposition des photographies d’Olivia Gay, organisée en mars dans le cadre de de la Journée internationale des droits des femmes 2021, cette 2ème exposition de photographies d’artiste dans l’espace public vise à offrir aux habitant.e.s un accès à la création artistique dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

(Source: Palais des Beaux-Arts de Lille)

  • Ville de Saint Dizier (avril 2021)

En Haute Marne, à Saint Dizier, la ville et son maire élu en 2020 ont lancé l’opération « La beauté sauvera le monde ». Inspirée par la phrase de Dostoïevski, l’initiative remplace les slogans et affiches publicitaires par des chefs-d’œuvre de la peinture.

Une occupation originale de l’espace public qui vise à soutenir le monde de la culture, et à redonner le moral aux plus de 25 000 habitants.

Depuis le 9 avril 2021, dans tous les quartiers de la ville, y compris les zones commerciales, les tableaux de grands maîtres s’affichent en grand format. Une vingtaine de tableaux ont été sélectionnés et sont maintenant « accrochés » dans l’espace public de Saint-Dizier.

[Article Clic: « La beauté sauvera le monde »… la ville de Saint Dizier affiche des œuvres d’art sur ses panneaux publicitaires]

(Source: Ville de Saint Dizier, presse)

  • Musée des Beaux-Arts, Dunkerque

Depuis le 9 avril 2021, une sélection de douze œuvres d’art de la collection du Musée des Beaux-Arts de Dunkerque s’affiche sur les flancs des bus du réseau de transport en commun dunkerquois.

Cette initiative a été mise en œuvre par la ville et le Musée des Beaux-Arts de Dunkerque et l’opérateur de transport urbain Dk’Bus, à l’initiative de Patrice Vergriete, Maire de Dunkerque et Président de la Communauté urbaine.

[Article Clic: Pendant sa fermeture pour cause de travaux, le musée des Beaux-Arts de Dunkerque « accroche » 12 chefs d’œuvres sur les bus de la ville]

(Source: Ville de Dunkerque, presse)

  • Ville de Reims (avril 2021)

Grâce à un partenariat avec Transdev exploitant du réseau CITURA, la Ville de Reims fait, depuis le 15 avril 2021, sur deux rames de tramway, la promotion de son musée numérique.

Sur les flancs du tramway, chacun peut ainsi découvrir le tableau de Louis XV, roi de France, de l’atelier Hyacinthe Rigaud, habituellement accroché au musée Saint-Remi. A l’époque, le jeune monarque n’avait pas d’ordinateur portable sur les genoux. « C’est un clin d’œil à l’actualité numérique », explique Georges Magnier, le directeur des musées de Reims.

Le musée des Beaux-arts s’associe également aux Galeries Lafayette de la ville, implantées au centre-ville de Reims (33-45 rue de Vesle).

D’une vitrine à l’autre, le passant (re)découvre des œuvres majeures de la collection reproduites en très grand format (1,5 à 1 m de large pour 2 m de haut) : Le Repas des paysans, d’après les Frères Le Nain, Les Enfants Habert de Montmor, Philippe de Champaigne, La Danse italienne, de Jean-Baptiste Corot et Les Monts de Champagne –l’arbre, Jean Goulden.

Cette « exposition capsule » est agrémentée de notices d’œuvres et d’un puzzle « géant » en bois. Elle sera visible jusqu’à la réouverture des Galeries Lafayette.

[Articles Clic: Avec son « musée numérique », la ville de Reims choisit d’ouvrir le plus largement sa collection en ligne / Georges Magnier (musées de Reims) « avec le musée numérique, nous mettons nos collections à la disposition du plus grand nombre »]

(Source: francetvinfo.fr)

  • Musées de la ville de Lyon (mars 2021)

En mars 2021, sept musées de la ville de Lyon (musée des Confluencesmusées des Beaux-Artsmusée d’art contemporainmusée de l’imprimerieLugdunumGadagneCentre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation) ont répondu favorablement à la proposition des TCL, gestionnaire des transports en commun dans la métropole, d’organiser une exposition sur le réseau.

Dans les trams ou à leurs arrêts, une soixante de photos d’œuvres sont affichées (peinture, sculpture, art contemporain, vieilles affiches ou antiquités).

(Source: francetvinfo.fr)

  • Art explora (juin 2020)

Le 15 juin 2020, l’afficheur Clear Channel, la Fondation Art Explora et Beaux Arts Magazine ont annoncé leur partenariat pour proposer une plongée dans une dizaine d’œuvres, dans l’espace public.

https://twitter.com/ClearChannelFr/status/1274981450585182211

Issues de collections de musées français, inaccessibles durant les longues semaines de confinement, ces reproductions d’œuvres seront « accrochées » sur les écrans numériques de l’afficheur, « à la rencontre des citoyens et du public dans la rue et dans les centres commerciaux ».

« Cette opération s’inscrit pleinement dans la mission d’Art Explora : créer les conditions de la rencontre entre les œuvres et le public, en allant vers lui », a déclaré Frédéric Jousset, président d’Art Explora.

(Lire article CLIC France: Durant l’été 2020, la Fondation Art Explora et Clear Channel « accrochent » les œuvres d’art des musées français dans l’espace urbain)

(Source: Art Explora, Clear Channel)

SOURCES: institutions, presse, CLIC France

PHOTOS: Institutions

PHOTO CAROUSEL: TCL – ville de Lyon

Les villes de Reims, Dunkerque, Lyon et Art Explora sont membres du CLIC France

Partager :

Laisser un commentaire