Reconstitution en 3D du Collège des Bernardins,  visite virtuelle du Palais Bourbon … pour leur 30ème édition (14 et 15 septembre 2013), les Journées du Patrimoine se déclinent aussi en version numérique. Grâce à la réalité augmentée et à la 3D, le public peut désormais visiter des monuments depuis son salon et sans faire la queue !

Reconstitution 3D du Collège des Bernardins (c) Dassault Systemes

Après avoir révolutionné les musées depuis plusieurs années, le numérique s’attaque maintenant au patrimoine et aux monuments. Le patrimoine numérique (digital heritage en anglais) est une « nouvelle discipline en train d’émerger », a résumé à l’AFP Mehdi Tayoubi, vice-président stratégie digitale et expérientielle du groupe Dassault Systèmes, à l’origine de la reconstitution en 3D du Phare de Cordouan, de la pyramide de Gizeh et de nombreux monuments et lieux culturels de Paris.

« Ce type de reconstitution sont des travaux de longue haleine, qui mobilisent plusieurs types de spécialistes, des scientifiques aux graphistes 3D sensibilisés à l’archéologie », explique-t-il.

Reconstituer le Collège des Bernardins tel qu’il était au XIVe siècle

A l’occasion des Journées du Patrimoine, la société française -un des leaders mondiaux de conception de logiciels- dévoile le résultat d’un travail mené avec l’Inrap (Institut national des recherches archéologiques préventives) pour reconstituer le Collège des Bernardins tel qu’il était au XIVe siècle, « un collège cistercien emblématique dont on venait de toute l’Europe pour y étudier ».

Aujourd’hui, le « bâtiment des moines » est le seul rescapé d’un ensemble qui comprenait « une église gigantesque dont la flèche de 27 mètres de haut rivalisait avec celle de Notre-Dame (32 mètres), et une sacristie dotée d’un escalier à double révolution, prouesse architecturale pour l’époque », raconte Nicolas Serikoff, le chef du projet.

« Là où se dressait autrefois l’église, il y a maintenant des immeubles et le parking Saint-Germain-des-Prés. Et le bâtiment des moines hébergeait jusqu’à la fin des années 1990 une caserne de pompiers », précise-t-il.

Modélisation 3D du Collège des Bernardins (c) Dassault Systemes

Avec la participation de Marc Viré, archéologue et commissaire scientifique du projet qui avait mené les fouilles sur le site au début des années 2000, les équipes de Dassault Systèmes ont reconstitué le bâtiment tel qu’il était à la fin du Moyen Age.

Près de 6 mois de travail à partir des gravures, plans d’époque, dessins et textes concevoir une visite interactive d’une douzaine de minutes. Le promeneur virtuel peut soit suivre le déroulé de la visite, soit l’interrompre et se déplacer dans « le film ».

Sur le site www.3ds.com/paris3D, l’internaute peut retrouver le monument en images 3D, dans son contexte historique urbain. Ce week-end, cette visite interactive sera diffusée au sein du collège des Bernardins sur grand écran et commentée en direct au sein du collège par Michel Levendi, guide conférencier. Elle durera pour l’occasion une trentaine de minutes.

La visite sera prochainement complétée par la reconstitution en 3D de la version contemporaine du collège pour découvrir les prouesses techniques et architecturales du chantier de rénovation intervenu en 2008.

Dassault Systemes complètera ensuite son dispositif Paris 3D par la reconstitution de l’hôtel de la Monnaie de Paris.

La Cité internationale universitaire de Paris sur tablettes

Ce week-end, la Cité internationale universitaire de Paris fournira également à ses visiteurs une  tablettes numérique afin qu’ils puissent « visualiser en temps réel » les transformations de la résidence qui accueille des étudiants du monde entier.

« Ponctué de zooms historiques, ce parcours d’une heure, serpentant de la Fondation Deutsch de la Meurthe (la première à avoir vu le jour à la Cité) à la passerelle menant à Gentilly, permet de mieux comprendre les différentes ambiances qui alimentent l’idéal humaniste de la cité internationale », explique la Cité.

Visite virtuelle du Palais Bourbon avec Google

Un autre partenariat numérique a été noué pour ces Journées du Patrimoine, celui entre Google et l’Assemblée nationale, qui permet une visite virtuelle complète du Palais Bourbon et de l’Hôtel de Lassay.

« Chaque année, les Journées du Patrimoine sont un grand succès pour nous avec quelque 17.000 visiteurs. Mais l’idée était d’ouvrir en plus grand nos portes et de prendre une dimension mondiale, pour dépasser notre public classique », a déclaré un représentant de l’Assemblée Nationale.

Durant l’été 2013, les équipes de Google ont arpenté les deux bâtiments avec un « chariot » équipé d’appareils photo pour reproduire le plus fidèlement possible une visite in situ, pour un résultat accessible en ligne sur le site Google Maps.

Grâce à la technologie «Street view», l’internaute peut visiter toutes les salles de réception de l’hôtel de Lassay et le Palais Bourbon.

Entrez dans les chambres de l’Europe

L’assemblée Nationale et le Google Institute se sont également associés pour proposer une exposition virtuelle intitulée « Entrez dans les Chambres », qui permet aux internautes de découvrir les 42 chambres parlementaires de l’Union européenne. A l’occasion de l’année de la citoyenneté européenne, ce voyage interactif inédit dans l’Europe des Parlements permet de découvrir en 170 images et panoramiques 360° les 42 parlement nationaux de Tallinn à Lisbonne, de Stockholm à Athènes, de Bruxelles à Bucarest. Cette exposition a été créée en collaboration avec l’ensemble des parlements de l’Union européenne.

Le site officiel des Journées du Patrimoine 2013 propose un moteur de recherche recensant l’ensemble des événements du week-end par lieu, par type d’événement, par type d’activité, par public et même par type d’handicap. Les Journées ont également leur page facebook et leur fil twitter.

Site des Journées du Patrimoine 2013

Sources: Dassault Systèmes, AFP, La Croix, 01net.com, huffingtonpost.fr

Date de première publication: 13/09/2013