Le 12 août 2013, le J. Paul Getty Trust a annoncé son intention de verser au domaine public plus de 4 600 œuvres numérisées issues de sa collection. Une décision unique aux Etats-Unis et dans le Monde !

Les partisans du domaine public vont être ravis. Le J. Paul Getty Trust, qui est la plus riche institution culturelle et philanthropique au monde avec un fonds de dotation d’environ 5,6 milliards de dollars, a annoncé le 12 août le passage dans le domaine public de 4 689 œuvres issues de ses collections. Elles peuvent être consultées directement sur un espace dédié du site getty.edu.

Le Getty devient un citoyen numérique

Ces œuvres, numérisées en haute résolution, sont libres d’utilisation, de modification, de commercialisation, de publication ou pour n’importe quel usage. La levée des restrictions porte sur l’utilisation des images dont le Getty détient tous les droits ou qui sont tombées dans le domaine public. Seule condition posée par J. Paul Getty Trust : que les œuvres  soient systématiquement accompagnées de la source et d’une brève description, afin que les internautes en sachent plus sur la peinture ou le cliché, son origine, tout en respectant le droit moral.

« Pourquoi du contenu ouvert ? Pourquoi maintenant ? Le Getty a été fondé avec la certitude que la compréhension de l’art fait du monde un endroit meilleur et partager nos ressources numériques est le prolongement naturel de cette conviction. Aujourd’hui, le Getty devient un citoyen numérique encore plus engagé, celui qui partage ses collections, la recherche et la connaissance plus ouvertement que jamais. « , explique James Cuno, le directeur du J. Paul Getty Trust. « Cette décision est également un impératif pédagogique. Les artistes, étudiants, enseignants, écrivains et consorts s’appuient sur des œuvres graphiques pour apprendre, raconter des histoires, échanger des idées et nourrir leur propre créativité« , a-t-il ajouté dans le communiqué de presse du Getty.

Tour Eiffel, Louis Emile Durandelle

Cette annonce entre dans le cadre du programme Open Content et n’en constitue que la première étape. L’objectif initial du programme Open Content est de verser au domaine public les collections du Getty.

Les premières 4 600 images sont en haute résolution, atteignant parfois plus de 100 mégaoctets, accompagnées de métadonnées particulièrement documentées. Le public peut consulter toutes les images sur l’espace dédié , ou utiliser la fonction « Télécharger open content » sur les pages oeuvres du site web du de la collection du J. Paul Getty Museum. Avant le téléchargement, l’institution se contente de demander une brève description de la façon dont l’image va être utilisée.

Les œuvres versées dans le domaine public sont des reproductions de peintures célèbres dont certaines ne sont pas visibles dans le musée de Los Angeles et des reproductions de photographies nom moins célèbres. Ce sont aussi des photographies et reproductions de dessins, manuscrits, sculptures et objets de l’Antiquité ou des arts décoratifs.

Auparavant, le Getty Museum rendait des images disponible sur demande, moyennant des frais, et accordait des autorisations d’utilisation spécifique avec tes termes et conditions spécifiques. Maintenant, le Getty ne prévoit aucune restriction à l’utilisation des images disponibles, et ne facturera aucun frais pour toute utilisation d’images mises à disposition par téléchargement direct sur le site.

Voici une sélection de 9 chefs d’œuvres en Open Content: Iris de Van Gogh, Meule de Foin de Claude Monet, The Hand Of Man d’Alfred Stieglitz, Maisons à Bougival de Camille Pissaro Renoir, Vue sur les Boulevards de Paris de William Henri Fox Talbot, Nature morte avec pommes de Paul Cezanne, Scènes de rivière de Camille Silvy, L’enlèvement d’Europe de Rembrandt ou Corrida de Goya.

        

Sur le blog du Getty, le directeur du J. Paul Getty Trust annonce son intention de « publier beaucoup plus d’images d’œuvres d’art dans le domaine public au fil du temps, à la fois à partir de la collection du musée et des collections spéciales du Getty Research Institute« . A cette fin, les équipes du Getty mènent actuellement « un examen approfondi du droit d’auteur et des autres restrictions pour identifier toutes les images qui pourront être mises à disposition ».

Dans une étape ultérieure, le Getty envisage d’ajouter au programme Open Content deux autres types de contenus, des images issues des fonds du Getty Conservation Institute à travers le monde et des ressources documentaires, telles que les publications numériques et la base de données vocabulaires Getty.

Dans son analyse sur le contenu libre, la plus récente édition du rapport Horizon, Museum Édition (paru en janvier 2013) déclarait : « c’est maintenant la spécificité et la responsabilité sociale des grandes institutions culturelles mondiales de développer et de partager des ressources culturelles et éducatives libres. »  Le Getty a donc choisi de suivre cette nouvelle philosphie suivant ainsi des organisations américaines avant-gardistes tels que le Walters Art Museum, la National Gallery of Art de l’Université Yale, le Los Angeles County Museum of Art, et  l’Université Harvard qui ont déjà démontré « l’impact très fort du libre accès aux collections et à la recherche ».

Présentation vidéo du programme Open Content

Informations fournies par le Getty Trust

Date de première publication: 13/08/2013

Toutes les images sont extraites de la collection Getty.