À Londres, avec et en soutien aux artistes, le musée du Design se « déconfine » en ouvrant une « superette de l’art »

Partager :

Si les salles de sport, coiffeurs et terrasses de pubs sont désormais ouverts en Angleterre, les musées devront attendre le 17 mai 2021 pour accueillir leur public. Afin de contrer la fermeture des lieux culturels, le musée du Design de Londres a trouvé une solution, en transformant sa boutique de souvenirs en un supermarché popup inédit, proposant une gamme de produits conçus par des artistes émergents, en partenariat avec la marque d’alcool Bombay Sapphire. Du 21 avril au 25 avril 2021, il est ainsi possible de faire ses courses à des prix compétitifs, tout en s’offrant des objets uniques et en apportant son soutien financier aux artistes. 

  • Premier supermarché au monde conçu par un artiste

Avec ce projet initié et porté par l’artiste londonienne Camille Walala, le Design Museum de Londres peut ainsi partiellement rouvrir ses portes et proposer des produits essentiels, malgré les restrictions liées au Covid-19.

Dix artistes ont ainsi conçus et réalisés des emballages pour empaqueter du riz, du café ou encore des masques de beauté (tous les produits). Bocaux et boîtes de conserve aux couleurs vives ont été soigneusement alignés sur les étagères de la boutique du musée, formant des lignes épurées.

Reportage d’Euronews

  • Une créativité « essentielle »

Pour soutenir la culture malgré la pandémie, le directeur du Design Museum, Tim Marlow, préconise de venir visiter ce « magasin qui est en fait une oeuvre d’art », vantant une « expérience complètement différente » qui comporte « un élément amusant, un élément critique et un aspect culturel sérieux« . Vous pouvez y acheter des produits alimentaires essentiels à des prix compétitifs. Il s’agit aussi de donner une tribune à des designers qui n’auraient normalement pas l’occasion de concevoir ce genre d’emballages du quotidien« .

A cause des fermetures successives imposées par la pandémie, le Design Museum a perdu 92% de ses revenus, mais est pour l’instant resté à flot grâce à une subvention gouvernementale de 3 millions de livres

Les recettes de cette exposition, qui a ouvert ce 21 avril 2021 et se terminera le 25 avril 2021, alimenteront un fonds pour les artistes et designers.

  • Une autre façon d’exposer

« Les budgets sont réduits dans l’industrie de la création, mais la créativité est partout« , affirme Camille Walala, initiatrice du projet et une des designeuse au centre de l’exposition, qui vante les mérites de cette « nouvelle plateforme permettant aux artistes de présenter leur travail« .

Avec ses vêtements colorés et ses larges bijoux jaunes, rouges et bleus, l’artiste londonienne – dont la devise est « prendre la joie au sérieux » – a clairement donné le ton de cette exposition lumineuse.

« Les gens devraient venir parce que c’est excitant de sortir de chez soi, de voir de l’art et d’être inspiré, c’est une exposition joyeuse ». explique-t-elle.

Cette initiative permet en outre « d’intégrer des œuvres d’art dans des produits de tous les jours: les gens les achèteront et les garderont comme une œuvre d’art abordable« , explique-t-elle, y voyant « une très belle façon de présenter l’art« .

SOURCE:  London Design Museum, Presse

PHOTOS: London Design Museum, Camille Walala

Date de première publication: 21/04/2021

Partager :

Laisser un commentaire