L’opéra de Paris enrichit son site d’une série documentaire

opera11

Pour enrichir son site internet, l’Opéra de Paris a récemment mis en ligne une série documentaire commandée par la direction de la dramaturgie. En ligne, les internautes peuvent ainsi découvrir les métiers de décoration de théâtre, poétiquement appelés « les artisans de la magie ». Le réalisateur François Roussillon  nous présente ainsi les ateliers de l’opéra sous un nouvel angle.

Un Web documentaire pédagogique

Cette série documentaire  est sectionnée en chapitres. Toiles peintes, lumières ou encore moquettes et décors, chaque épisode est thématisé.

opera21

Chapitre 1 . « Complice historique de Giorgio Strehler, l’un des derniers décorateurs de théâtre à utiliser la toile peinte, Ezio Frigerio nous introduit en compagnie de Michel Dalens aux décors de La Dame du lac. »
Chapitre 2. « Pierre-André Weitz, décorateur d’Olivier Py, et Bertrand Killy présentent les maquettes de Mathis le peintre, entrée au répertoire de l’Opéra de Paris. »
Chapitre 3.  « Alors que l’équipe de Mathis le peintre met la dernière main aux décors, dans les coulisses de Bastille, Pierre-André Weitz découvre pour la première fois ses décors à taille réelle. »

L’ interview du réalisateur

Le site met également en avant la retranscription d’un entretien avec François Roussillon qui explique l’envie du réalisateur d’explorer le paradoxe entre l’opéra, art codifié et les émotions, naturelles, qu’il provoque.

opera31

 » Chaque épisode du documentaire met en avant deux noms : l’un de l’équipe artistique invitée, l’autre de l’équipe technique de l’Opéra.
Oui. Il faut faire comprendre au public à quel point il est exceptionnel de disposer dans la Maison de ces compétences, du talent de ces techniciens, de leur esprit de création, de leur investissement et de leur énergie. L’Opéra de Paris est presque un cas unique dans le monde : la plupart des grands théâtres, même parmi les plus prestigieux, n’ont plus les moyens d’avoir leurs équipes intra muros. Et celles de l’Opéra de Paris sont absolument sidérantes, en raison de la qualité et de leur réceptivité, de leur imaginaire, de leur histoire également, riche des productions légendaires qui se sont montées dans la Maison. C’est une partie de la production qui demeure invisible pour les spectateurs que nous sommes. Lorsque nous voyons le résultat, tout nous apparaît d’une grande simplicité. « 

Saluons ici l’initiative de l’Opéra de Paris en lançant ce web-documentaire qui devrait prochainement s’enrichir de nouveaux épisodes. Une manière ludique de découvrir l’envers du décor. Retrouvez les premiers épisodes sur le site internet de l’Opéra de Paris.

Un commentaire

  1. Pingback: De nouveaux instruments numériques à l’Opéra national de Paris

Laisser un commentaire