L’opéra explore de nouveaux champs numériques

L’opéra de Paris lance une application gratuite permettant aux utilisateurs de suivre l’actualité en direct et découvrir la programmation (notamment les spectacles pour jeunes publics, les ballets et autres représentations). Avec en prime, une visite 3D. Focus sur la nouvelle dimension numérique de l’opéra.

Une application mobile pour de nouveaux publics

Cette application, disponible en français et en anglais sur les trois supports Apple (iPhone, iPod et iPad), offre plusieurs services :

. un calendrier simple d’utilisation, dans lequel les évènements sont classés par genre et par lieu la programmation

. des vidéos avec des extraits des spectacles et des interviews d’artistes et une présentation des oeuvres

. un accès vers une billetterie en ligne qui renvoie les utilisateurs vers le site officiel de l’institution.

Outre les informations pratiques, cette aplication propose en prime une visite virtuelle du Palais Garnier.

opera41

Une visite virtuelle en fash sur mobile et site internet

La visite virtuelle du Palais est disponible sur l’application ainsi que le site internet de l’Opéra National de Paris. Les internautes et mobinautes sélectionnent un point de vue parmi les 4 présentés en fenêtre. A l’extérieur, comme à l’intérieur, les utilisateurs peuvent se guider grâce aux flèches directionnelles.

opera4

L’opéra joue en 3D

L’opéra pousse les portes du 3D et expérimente des « représentations enrichies ».

Une première expérience mondiale, avait été organisée à Rennes en juin 2009 avec l’opéra Don Giovanni. 222 ans après sa première représentation, l’œuvre populaire de Mozart se met au numérique. « L’idée était de filmer et de retransmettre en direct et en 3D un opéra, pendant une durée totale de trois heures » selon Didier Nicot, chargé de mission au pôle Images et Réseaux. La retransmission, grâce à la 3D stéréoscopique, a eut lieu dans un petit salon de l’Hôtel de ville ainsi que dans des salles de cinéma en Europe. L’expérience a été reconduite un an après à Londres au Royal Opera House avec la représentation de Carmen le 7 juin dernier.

En proposant ces services innovants, l’Opéra gagne ses « lettres numériques » et explore de nouveaux champs pour attirer des nouveaux publics.

Laisser un commentaire