Ce jeudi 20 octobre, le Musée d’Art classique de Mougins entre de plein pied dans le monde numérique. Avec son musée virtuel interactif MACM 4D, le MACM propose une application permettant d’explorer une reconstitution virtuelle de ses salles d’expositions et de ses collections. La scénographie et l’ensemble des œuvres exposées y sont recréées en 3D afin que le visiteur puisse les découvrir en choisissant la visite guidée ou la visite libre.

ckn-9okwyaa_sqe

Le MACM vise à se rendre accessible au public, qu’il s’agisse de visiteurs ou de chercheurs. Dans cet objectif, le musée virtuel interactif MACM 4D se veut complet, didactique, ludique et facile d’utilisation. Disponible en 5 langues (anglais, français, allemand, italien et russe), cet outil propose deux modes d’exploration : une visite guidée ou une visite libre.

L’application offre une grande interactivité : elle présente un catalogue détaillé de toute la collection, subdivisé en catégories thématiques et possédant un mode de recherche ainsi qu’une fonction interactive permettant de voir l’objet in situ. Le public peut ainsi admirer les œuvres de près, les manipuler et les observer sous tous les angles.

Comme l’explique le MACM : « l’avantage de ce type de visite immersive est de permettre le développement d’un programme de diffusion et de sensibilisation difficilement envisageable sans cette technologie. Il est maintenant possible pour le MACM de renforcer sa mission pédagogique en « se déplaçant » dans les salles de classe ou les amphithéâtres d’universités et en répondant mieux aux demandes des chercheurs, scientifiques et auteurs qui étudient les collections ».

Enfin, il sera également possible de travailler avec de nouvelles communautés : toute personne pour laquelle une visite au musée est impossible (handicapée, hospitalisée, emprisonnée ou expatriée) pourra avoir accès à cette visite virtuelle.

clic

Genèse du projet

En 2012, un an après l’ouverture du MACM, Navigator4D (développeur russe installée en Lituanie à la pointe de la technologie de la réalité virtuelle) contactait l’établissement pour lui proposer de devenir le musée pilote de son projet : créer la visite virtuelle d’un musée en 4D. La motivation première était de mettre ce type de technologie au service de la culture et de l’éducation pour tous.

Avec des collections s’étalant sur 4 000 ans d’histoire, le MACM rassemblait toutes les ressources propices à la naissance du projet. Inspiré par la mission éducative qui a motivé la conception de la visite virtuelle 4D, un partenariat à long terme a été établi entre le musée et le développeur en 2013.

Au cours des trois années qu’il a fallu pour compléter ce projet, le musée a fourni le contenu détaillé de l’application et Navigator4D a développé la technologie qui évoluait en parallèle afin de créer un produit facile d’utilisation.

clic

Quelques données techniques MACM 4D :

  • Visite virtuelle compatible MAC/PC2Gb de mémoire vive
  • Disponible en DVD-Rom ou clef USB à 25€
  • Version téléchargeable sur ordinateur à 15€ 
  • En vente à la boutique du musée ou en ligne

(Tarifs de lancement valable jusqu’au 31 décembre 2016)

Le CLIC France a posé 7 questions à Leisa Paoli, Présidente Directrice du Musée d’Art Classique de Mougins.

. En quoi ce projet – que vous annonciez en avant première sur le site du CLIC en juin 2015 – est-il unique en France et peut-être dans le monde ? 

mougins-leisa-paoliMACM 4D est une reconstruction virtuelle photo réaliste du musée et de sa collection en cinq langues. Contrairement aux visites 360° que nous voyons de plus en plus, dans cette application, le visiteur virtuel peut se balader à travers les 4 étages du musée avec une fluidité et liberté comme s’il y était. En utilisant la souris, les flèches du clavier ou simplement le doigt (pour la version sur tablette), il peut déambuler entre les œuvres, admirer les vitrines et tableaux avec un niveau de zoom de haute qualité impressionnant.

Il peut visualiser un nombre important de sculptures en 3D, encore une fois en très haute définition.

MACM4D est très simple à utiliser, il est doté d’un catalogue interactif très détaillé avec la possibilité de localiser l’objet ou l’œuvre in situ dans les galeries du musée. On voit même les alentours du musée – où il est situé dans le village de Mougins, où sont les parkings et d’autre points d’intérêt.

Grâce à MACM4D on peut toujours avoir le musée avec soi. Du coup on peut revivre son expérience MACM, l’utiliser comme source d’information très complète pour des études et des recherches, partager le MACM avec ses proches ou amener le musée aux personnes qui sont dans l’impossibilité de se rendre à Mougins pour diverses raisons.

 . Quel a été le budget du projet et quel en est le modèle économique ? Comment s’organise le partage des recettes avec le développeur ?

Il est toujours difficile de quantifier en euros le temps de travail humain pour rassembler tout le contenu qui se trouve dans l’application, ainsi que les nombreux lectures et relectures avant de lancer le projet final – et tout ce travail a été fait en interne.

mougins-macm4d_front_a_final_696x0Le modèle économique est intéressant pour les musées ou autre institutions culturelles qui n’ont pas de budget – un contrat de partenariat a été mis en place avec notre développeur Navigator4D, basé à Vilnius en Lituanie. En effet nous partageons les recettes 50/50 et nous payons la production des DVD Roms et clés USB que nous rentrons dans notre stock.

 . Combien d’œuvres sont déjà disponibles sur la visite virtuelle au moment du lancement et combien en avez-vous prévu à terme ?

Plus de 900 objets sont compris dans la visite virtuelle – nous sommes presque au complet, ne manquent que les œuvres qui sont arrivées après le début du projet. Notre propriétaire continue à faire des acquisitions, alors il y aura quelques jolis rajouts à faire dans la version 2.0 !

. Êtes-vous autonomes, via un CMS (logiciel de gestion de contenu d’un site web), pour l’actualisation de la visite et l’ajout ou le retrait de certaines œuvres, sans passer par le prestataire ?

Nous sommes dépendants du prestataire pour tout changement, mais encore une fois, comme il s’agit d’un partenariat, les modifications et idées futures font déjà partie de notre dialogue continu.

. Comment avez-vous géré la problématique des droits d’auteur ? Avez-vous intégré uniquement les œuvres tombées dans le domaine public ? 

Navigator4D a fait les démarches pour avoir les droits d’auteur pour toutes les œuvres. Il aurait été dommage de visiter le Musée d’Art Classique de Mougins de son canapé et ne pas pouvoir admirer le travail de Picasso, Warhol ou Matisse (pour n’en citer que quelques-uns) !

 . Avez-vous déjà des idées d’évolution pour la version 2.0 ?

Oui, beaucoup ! 

Nous aimerions ajouter davantage d’informations instructives et historiques – notre collection couvre plus de 4 000 ans d’histoire, en passant par l’Égypte, la Grèce et Rome jusqu’à notre ère. Nous aimerions aussi inclure nos expositions temporaires et du coup, éliminer l’effet éphémère. Nous aimerions traduire le contenu dans davantage de langues étrangères.

Nous aimerions l’adapter pour faire des visites guidées (même à thème) dans le musée même. Le visiteur pourra louer une tablette à l’accueil, ainsi il aura davantage d’informations sur les œuvres et, en plus, dans la langue souhaitée (pour l’instant nos cartels sont en Anglais et en Français, donc restent succincts).

. La plateforme et les outils techniques seront-ils mis à la disposition d’autres musées et si oui, dans quelles conditions ?

Il n’est pas possible actuellement de partager les outils techniques utilisés pour MACM4D tout simplement car c’est du fait sur mesure. Mais Navigator4D est à l’affût d’autre projets intéressants et je serai heureuse de mettre mes confrères en contact avec eux.

. Avez-vous d’autres projets numériques pour le musée ? 

Pour l’instant, nous allons nous concentrer sur le développement du MACM4D car nous souhaitons mettre en place des collaborations avec le système éducatif, des institutions hospitalières et aussi les prisons.

La mission principale de tout musée est le partage et nous tenons dans nos mains un outil fabuleux qui va nous permettre d’amener le musée à ceux qui ne peuvent pas venir à nous.

SOURCE : MACM

Photos : MACM

Date de première publication : 20/10/2016

a-lire-sur-le-site-du-clic

Leisa Paoli (Musée d’Art Classique de Mougins): « Nous allons lancer une application qui permettra de découvrir tout le musée et sa collection »

L’Université du Texas créé la visite virtuelle d’un Musée Shakespeare ouvert à Londres en 1789

Visites interactives sous quatre angles et douze expositions virtuelles: le Grand Palais se dévoile avec Google

Avec Google, les châteaux de Versailles et de Vaux-le-Vicomte créent ensemble une exposition virtuelle

Le Gardner Museum de Boston commémore les 25 ans de son cambriolage massif avec une visite virtuelle