Le Parc Galamé est un espace naturel situé dans le département du Nord comptant déjà, depuis 2009, une base de loisirs complétée depuis le 22 juin 2016 par une nouvelle Maison de la Nature. Espaces ludiques et pédagogiques permettront donc au plus grand nombre de découvrir ce parc nature, en particulier la vie des abeilles avec une installation immersive très innovante.

maison de la nature

Éric Rommel, Maire de Loon-Plage, Bertrand Ringot, Président du SIVOM des rives de l’Aa et de la Colme et Marc Girard, Président de Dunkerque LNG ont inauguré la Maison de la Nature le mercredi 22 juin 2016. La ville de Loon-Plage (59) se dote d’un nouvel équipement dédié à la pédagogie de la nature et à la découverte de son environnement. En partenariat avec le SIVOM des Rives de l’Aa et de la Colme et Dunkerque LNG, Éric Rommel et ses équipes ont accompagné la naissance d’un lieu de vie de 750m2.

Un lieu d’éducation et de sensibilisation au patrimoine naturel 

Les premiers travaux de la Maison de la Nature ont débuté en juin 2015. Construite à l’entrée du Parc Galamé par la ville de Loon-Plage, elle ambitionne de devenir un lieu de sensibilisation et d’éducation à l’environnement, notamment auprès des publics scolaires. L’eau, la faune et la flore seront au coeur de cette maison au bardage de bois qui veut également sensibiliser au développement durable et aux circuits-courts.

Pour ce faire, deux espaces de 100m2 chacun accueilleront des expositions permanentes et temporaires. L’ensemble sera entouré d’une mare pédagogique. Des ateliers pédagogiques seront également proposés. La Maison de la Nature abritera une ruche témoin, avec la possibilité d’observer des extractions de cadres et la fabrication du miel depuis la miellerie.

5937db08a9c51be3f7c0d09d2203a42f_f3043

L’entrée sera gratuite, mais quelques activités seront payantes. La Maison de la Nature accueillera également l’Office de Tourisme des Rives de l’Aa et de la Colme qui quitte le centre-ville pour s’y installer définitivement.

Dunkerque LNG et le SIVOM des rives de l’Aa, financeurs de la construction et de la scénographie

1,5 million d’euros, c’est l’enveloppe consacrée par Dunkerque LNG à la construction de la Maison de la Nature. Cette somme s’ajoute aux 1,5 millions d’euros de financement de la baignade biologique construite en 2013. Le SIVOM des Rives de l’Aa et de la Colme finance, quant à lui, son aménagement intérieur et sa scénographie à hauteur de 700 000 euros.

La Scénographie de la Maison de la Nature, le terroir local mis en lumière.

« Nous voulons faire comprendre aux visiteurs que la nature est un bien commun qu’il faut partager, protéger, préserver, pour pouvoir en profiter tous et dans l’avenir », explique Céline Fournier, mandataire maître d’oeuvre de l’aménagement scénographique de la Maison de la Nature « L’objectif de ce lieu est de casser les discours que l’on peut avoir dans les Maisons de la Nature qui sont parfois culpabilisants, qui viennent nous dire « il faut couper l’eau parce que nous allons en manquer ! ». « Nous ne voulions pas rentrer dans cette logique là, mais plutôt développer un état d’esprit positif. Donc, aujourd’hui, de plus en plus d’actions sont faites et fonctionnent. Chacun à son échelle et à son niveau, doit pouvoir intervenir. L’idée est de valoriser des actions au niveau urbain, au niveau naturel, au niveau des espaces agricoles, au niveau des espaces industriels pour que chacun puisse se reconnaître, au niveau des usagers. »

Les espaces de la Maison de la Nature:

  • Une exposition permanente sur la biodiversité
  • Une exposition temporaire sur certaines espèces du Parc Galamé
  • Un espace découverte autour des abeilles avec une ruche témoin
  • Une mare pédagogique
  • Des espaces famille (actualités, médias) avec des jeux à tester et des ressources complémentaires à découvrir
  • Une espace boutique pour repartir avec un souvenir du Parc
  • Et des ateliers et animations pédagogiques pour tous (groupes ou familles)

Place au témoignage d’acteurs locaux

Dans l’esprit de l’équipe projet, le développement de cet état d’esprit positif au sujet de la nature et de la biodiversité ne peut se retranscrire que dans les témoignages d’agriculteurs, d’habitants, de scientifiques, de partenaires associatifs, ou d’entreprises responsables.

« L’approche d’un espace de partage, de forum et du bien commun à partager, n’a pas été retrouvée en termes de philosophie, d’état d’esprit dans les autres lieux », précise Céline Fournier. « Valoriser les actions locales n’a pas été retrouvé ailleurs. Nous avons choisi de ne pas faire une présentation des espèces emblématiques du territoire dans ses environnements et milieux naturels, mais plutôt de les présenter à travers les actions des différents acteurs du territoire ».

IMG_9058

Un concept immersif collectif unique: bienvenue dans un « simulateur de vie d’abeille » .

L’exposition permanente abrite un espace d’immersion ludique utilisant les technologies numériques, coproduit et coconçu par l’agence Mosquito et l’Atelier 144. Le visiteur joue en incarnant une abeille dans une atmosphère sombre sur 3 écrans 4x3m offrant la vision de l’abeille en 180°. Le joueur peut avoir 7 rôles différents (abeille nettoyeuse, nourrice, magasinière, ventileuse, cirière/ bâtisseuse, gardienne, butineuse) qui donnent chacun une mission différente à réaliser avec un objectif temps à atteindre.

IMG_9081

Pour ce faire, une table tactile de grand format contrôle des projections dans une salle immersive. La salle dispose d’un triple écran faisant face à la table. Le premier contact avec l’application est contrôlé par des objets tangibles qui représentent les différentes étapes de la vie d’une abeille ouvrière. Quand un de ces objets est mis en place dans le réceptacle à droite de l’écran, il contrôle l’interface principale de la table. Celle-ci présente les différents chapitres d’un documentaire de 1 à 4 minutes décrivant la période choisie de la vie de l’abeille ainsi que son rôle dans la ruche. Une touche sur un de ces chapitres lance le film sur le triple écran.

photo 6

La table tactile mesure 55 pouces, la table est connectée à 3 vidéos projecteurs qui contrôlent une image vidéo de 12m x 3m. Un son spatialisé ajoute encore à la sensation d’immersion. Un dispositif de reconnaissance d’objet par technologie RFID est intégré au mobilier et offre une manipulation ludique et participative au visiteur. L’expérience dure 30 minutes pour un groupe de 7 personnes qui peuvent jouer tous ensemble.

photo 17

5 QUESTIONS A LAURENCE BRUZAC, DIRECTRICE DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE, TOURISTIQUE ET DU PARC GALAME A LA MAIRIE DE LOON-PLAGE

  • Pourquoi avoir choisi de créer un espace d’immersion numérique sur la vie des abeilles ?

Le maire de la commune souhaitait créer une maison de la nature avec un focus sur l’abeille. L’abeille noire étant une abeille en voie de disparition, nous avons travaillé sur 2 thèmes : la nature/ biodiversité et l’abeille. Sachant que les élus voulaient un concept autour de l’abeille très original et étaient très sensibles à l’immersion, au numérique…cela s’est imposé naturellement !

  • Qui a été à l’origine de ce projet ?

Monsieur le maire de la commune (Loon Plage) ERIC ROMMEL

  • Sur quels critères avez-vous choisi l’agence Mosquito ?

Notre maître d’oeuvre scénographie a lancé un appel à projets, Mosquito répondait bien au cahier des charges, mais surtout aux attentes de M.Le maire : une table tactile centrale et des projections sur 3 grands écrans, une immersion collective

Vidéo « Vis comme une abeille » de Mosquito

  • Quel a été le budget de ce dispositif ?

Le budget s’est élevé à 75 000€

  • Avez-vous d’autres projets numériques pour la Maison de la Nature ?

Oui, développer une immersion « individuelle » type Oculus rift sur le thème de la biodiversité…on commence son aventure en crapaud calamite et on finit en libellule déprimée par exemple…nous cherchons pour cela une école partenaire. Nous aimerions que ce projet soit abouti en 2017

Site internet du Parc

L’agence Mosquito et l’Atelier 144 sont membres associés du CLIC France

SOURCES: Loon Plage, Mosquito, Atelier 144

PHOTOS: Mosquito

Date de première publication: 27/06/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Avec un circuit géolocalisé sur tablette et un centre d’interprétation très numérique, Biotopia aide à comprendre la faune et la flore du littoral vendéen

Google Culture Institute et le National Park Service s’associent pour partager les richesses des parcs nationaux américains et de leurs collections

Emmanuel Rouillier (Mosquito) : « je commence maintenant à penser le design d’un site à partir de la version tablette »

3ème Forum CLIC Nord le 19 avril 2016 à Lille: les photos et les captations audio sont en ligne