Mobilisation et participation 2.0 des publics dans les musées étrangers

ngc11

Dans leur quête d’élargissement et de fidélisation de leurs publics (notamment jeunes), les musées misent sur l’implication et ne se contentent plus d’une simple présence sur les réseaux sociaux. Plus qu’une page sur Facebook ou un compte Twitter, certaines institutions lancent des initiatives destinées à faire interagir les internautes qui peuvent décider du choix des collections ou encore développer leurs propres créations. Deux exemples étrangers au National Gallery of Canada (NGC) et au Smithonian’s National National Museum of American History (NMAH) illustrent cette démarche participative.

 » So you want to be an artist ? « 

Dans le cadre d’une campagne nationale, le National Gallery of Canada cible un jeune public, âgé entre 16 et 19 ans, en lui propossant de devenir artiste. L’institution invite les artistes en herbe à s’inspirer des collections aussi bien en ligne qu’in situ pour créer par la suite une oeuvre en 2D. Une numérisation de l’œuvre sera ensuite mise en ligne et les Fans Facebook pourront voter ! Les meilleurs candidats seront alors soumis au jury final.

ngc

Le NGC accepte les propositions des jeunes artistes canadiens sur son site internet jusqu’au 28 février 2011. Les 12 travaux qui auront reçu le plus de votes seront diffusés en ligne dans la rubrique Artissimo Gallery wall durant un mois. Les commissaires, artistes, journalistes ou encore éditeurs composent le jury final qui désignera les 3 gagnants de la campagne. Avec des prix allant de 500 $, 1000 $ et jusqu’à 3500 $ versés en aide à la création ou en enseignement artistiques, la campagne risque d’attirer les jeunes créateurs !

« Race to the Museum »

Le Smithsonian’s National Museum of American History (NMAH) fait également participer son public, les réseaux sociaux, et lui permet de choisir des pièces de la prochaine exposition du musée. L’exposition « America on the Move » qui ouvrira ses portes le 22 janvier pour un mois, connait déjà un franc succès.

nmah

Deux voitures appartenant aux collections, la Miller de 1929 et la Tucker de 1948, ont déjà été plébiscitées par le public a 43 % et 23 % des votes parmi les 8 présentées. Cette implication du public est une première pour le Smithsonian qui réservait le choix du contenu scientifique aux commissaires de l’exposition. L’initiative du musée a mobilisé 24 000 internautes en 22 jours !

Qui a dit que le (jeune) public se détournait des musées ? Retrouvez les sites du NGC et NMAH.

Laisser un commentaire