Montréal et Munich : deux nouvelles applications mobiles contre l’oubli de la Shoah

Deux applications ont dernièrement vu le jour à Montréal et à Munich dans le but de sensibiliser le public à l’histoire de la shoah et aux dangers de l’antisémitisme.

Page d'accueil de l'application iPad du Centre commémoratif de l'Holocauste à Montréal
Page d’accueil de l’application iPad du Centre commémoratif de l’Holocauste à Montréal

Un guide digital du centre commémoratif de l’Holocauste de Montréal

A l’occasion de sa 16ème animation éducative annuelle consacrée à la Shoah (du 23 octobre au 4 novembre), le centre commémoratif de l’Holocauste à Montréal (MHMC) vient de lancer une application mobile pour visiter sa collection.

MHMC app page 2 MHMC app page 3

L’application mobile spécialement développée pour iPad et appareils Android doit aider le MHMC à éduquer les publics de tous les milieux et tous les âges au sujet de l’histoire de l’Holocauste, et de sensibiliser le public aux dangers de l’antisémitisme, du racisme, de la haine et de l’indifférence. Julie Guinard, coordinatrice du musée et des collections, a déclaré que « l’application donne accès à trois nouveaux circuits à travers les images et vidéos de la collection ».

Ces trois nouveaux parcours de visite thématiques (« Histoires de vie des survivants de l’Holocauste », « Enfants et adolescents durant l’Holocauste » et « Déconstruire le Génocide ») permettent de découvrir des objets remarquables et des documents historiques à travers des commentaires audio, des textes descriptifs et des images haute-résolution. Les visiteurs peuvent ainsi en apprendre davantage sur l’Holocauste à travers des extraits exclusifs de vidéos de témoignages de survivants de l’Holocauste  qui ont immigré à Montréal. L’application permet également le partage des objets préférés via Facebook, Twitter ou par mail.

Une fois téléchargée, l’application nécessite une connexion réseau de courte durée (cellulaire ou Wi-Fi) pour le téléchargement des contenus. À partir de ce moment, l’application fonctionne à 100 % hors ligne.

L’application gratuite, spécialement adaptée à l’iPad, peut être téléchargée sur l’App Store en français et en anglais. Elle a été développée par la société canadienne Tristan Interactive.

Le Musée propose également le prêt gratuit d’iPads pour les visiteurs non équipés.

mhmc ipad

Le Centre commémoratif de l’Holocauste à Montréal a été créé en 1979 par un groupe de survivants de l’Holocauste avec le soutien des membres de la communauté juive et de la Fédération CJA. Le musée est situé au 5151 Côte-Sainte-Catherine, à Montréal.

Site internet du musée

Des pierres virtuelles 

En Allemagne, une nouvelle application présente des noms et photos de victimes de l’Holocauste. Cette application appelée « Stolpersteine Muenchen » est une version virtuelle d’un monument commémoratif. Un ‘monument digital contre l’oubli’ comme l’affirme la société pARTcours.

« Nous voulons mettre le sort des victimes du nazisme en avant, donner aux victimes un visage et une biographie » a déclaré Martina Bachmann, porte-parole de la société de développement d’applications basée dans le sud de Munich.

Stolpersteine Muenchen app 2 Stolpersteine Muenchen app 4

Depuis plusieurs années, dans des dizaines de villes européennes, les piétons ont pu trébucher sur les noms des victimes des nazis inscrits sur des petites plaques intégrées dans le trottoir en face de leur dernière adresse connue. L’application en est une version virtuelle. Lorsque les utilisateurs de Smartphones se rapprochent d’un bâtiment où une victime de l’Holocauste a vécu, une photographie une date de naissance et de mort ainsi que d’autres détails biographiques apparaissent sur l’écran.

L’application a été conçue comme un moyen d’immortaliser les actes génocidaires du régime nazi et s’est donc inspirée du projet Stolpersteine commencé à Cologne par le sculpteur Gunther Demning en 1996. Ce mot signifiant littéralement ‘pierres d’achoppement’, a été conçu comme un hommage plus personnel que les grands mémoriaux de l’Holocauste. D’ici à la fin de l’année plus de 43 500 blocs seront installés dans environ 1 000 emplacements partout en Europe.

« Les gens voient une plaque et grace à notre application ils obtiennent plus d’informations » a déclaré Martina Bachmann. « Ici a vécu Mme Muller, elle a vécu ici avec trois filles… ça le rend beaucoup plus réel. Ça vous remplit d’émotion. »

pARTcours espère étendre le projet en y incluant les autres victimes (roms, homosexuels et politiques) de l’époque nazie.

A Munich cependant le projet a rencontré la résistance des autorités et des dirigeants de la communauté juive locale qui ont soutenu que la mémoire des victimes serait profanée une fois de plus lorsque les passants marcheront sur les blocs. Malgré cette controverse, l’application contient déjà les biographies de 200 victimes de cette ville.

Applicatioin téléchargeable gratuitement sur App Store et Google Play.

Sources: centre commémoratif de l’Holocauste de Montréal, pARTcours

Rédaction: Mathilde Esnaut

Date de première publication: 27/11/2013

Laisser un commentaire