MuMo : la seconde version du bus-musée invite à repenser la relation de l’art avec la jeunesse

Le 2 mai 2017, le Musée Mobile MuMo a démarré sa saison 2017 dans une nouvelle version de son bus-musée, unique en son genre en Europe. Sa vocation ? Déplacer l’exposition « Exquis » réalisée par 2 Fonds Régional d’Arts Contemporain, de ville en ville. Le design de cette V2 a été imaginé comme un cirque, par l’artiste Matali Crasset.

upload-3d3ce6d0-7107-11e6-9de9-f100ac0f4739

Mobile, design, gratuit, le bus semblait un support événement parfait pour partager sur un territoire entier une exposition d’art. La mission de MuMo (pour Musée Mobile) est simple mais cruciale : faciliter la rencontre des enfants avec des œuvres d’art dans les milieux ruraux ou dans les zones sensibles. 

C’est Ingrid Brochard qui est à l’origine du projet. Depuis son lancement en 2010 le MuMo a parcouru plus de 270 étapes dans 7 pays d’Europe et d’Afrique, et a pu toucher plus de 68000 enfants qui ont ainsi pu découvrir les œuvres d’une vingtaine d’artistes de la scène contemporaine internationale.

« Chacun des artistes sollicités a réalisé ou choisi une oeuvre en direction du MuMo en tenant compte d’un contexte singulier : penser l’oeuvre dans un espace limité, prendre en compte les contraintes liées à l’itinérance du container, mais surtout imaginer la confrontation des enfants avec leurs créations. » (Site du MuMo)

C-aNxiEWsAA3dSC

L’ingéniosité de ce projet lui a valu d’être lauréat de « La France s’engage » et fort de son succès, le MuMo va être dupliqué en 4 exemplaires pour sillonner les régions françaises.

L’objectif fixé est désormais de « devenir un levier et un outil au service des acteurs responsables de la politique culture des territoires, des enseignants et des habitants ». (Site du MuMo)

L’éducation artistique et culturelle étant un enjeu crucial dans certaines régions, et l’un des défis de la Loi sur la refondation de l’Ecole de 2013, le MuMo pourrait ainsi devenir un levier idéal pour favoriser cette mission.

Un bus qui ressemble à un cirque !

Avec cette ambition renouvelée, Matali Crasset a souhaité repenser le design du MuMo2 pour pouvoir s’installer dans différents lieux de vie comme les cours d’école, les centres de loisirs, les parkings, les places de village, etc. C’est pourquoi, elle a décidé de choisir la thématique du « cirque » pour rendre le MuMo2 plus poétique et plus convivial et ainsi, attirer les enfants avec beaucoup plus de facilité.

Ainsi redesigné, MuMo2 va sillonner dès mai 2017 et jusqu’à octobre 2017 les routes d’Ile de France et de Normandie pour partager l’exposition «Exquis !», conçue par les Fonds régionaux d’art contemporain de ces deux régions.

C-aNvtrXsAAZpWo

En se présentant comme un véritable support de démocratisation de l’art, enrichi par des outils pédagogiques et numériques, le MuMo a également l’objectif et la vertu de désacraliser ce qu’un musée peut représenter pour les enfants et leur redonner un certain goût pour la Culture.

Saluant ainsi le caractère innovant de ce projet, le MuMo2 a reçu le soutien d’acteurs publics et privés comme la Fondation SNCF ou la Fondation PSA, mais aussi les ministères de l’Education Nationale, de la Culture et de la communication, de la Ville, ainsi que de la Jeunesse et des Sports.

Le MuMo sillonne le Pays de la Loire

Après l’Île-de-France, c’est au tour du Pays de la Loire d’accueillir le MuMo. Le FRAC a sélectionné une vingtaine d’oeuvres à partir des 1700 de la collection, avec comme thème commun : inviter au songe et à la divagation de l’esprit. Depuis le 6 novembre 2017, il est donc possible de retrouver sur les routes un dessin onirique du duo Mrzyk et Moriceau, une réflexion photo de Julien Audibert sur le hors-champ du film La Corde tourné par Hitchcock, un orage de paillettes du peintre Robert Malaval ou encore une fantasmagorie gothique du dessinateur Jean-Luc Verna.

Les oeuvres sont également accompagnées de livres d’artistes, mais aussi de tiroirs secrets remplis de trésors que les enfants pourront s’amuser à explorer. Le périple du camion partira de la Vallée de la Loire en passant par le Sud Vendée, Villaines-sous-Maliconrne, la Chataigneraie mais aussi Fontenay-le-Comte. 

Un beau voyage, à suivre…

Source: MuMo, Influencia

Mise en ligne le 10/05/2017

À-lire-sur-le-site-du-CLIC1

Collection Royal Trust lance sa première application iPad jeunesse, sur l’histoire royale d’Angleterre

Met Museum: un nouveau site web jeunesse et une troisième saison de la série vidéo The Artist Project

Le public jeunesse au coeur des projets numériques de Paris Musées

Panorama des outils numériques jeunesse en France et dans le Monde

Une frise en réalité augmentée raconte l’histoire de la Manufacture des Gobelins pour les enfants

Laisser un commentaire